Présentation

    : Cahors CycloTourisme Cahors CycloTourisme
    : Site officiel de Cahors CycloTourisme. Vie du Club, Randonnées, Voyages

Les Brèves

  • Reprise officielle des activités hebdomadaires au parking Saint-Georges en respectant les règles sanitaires - Retour à l'horaire d'hiver - Départ à 14h00
  • Jeudi 29 octobre : Permanence de 18h00 à 18h30 à la Barbacane, suivie de la réunion du Comité Directeur
  • Jeudi 7 décembre : Permanence de 18h00 à (renouvellement des licences) à la Barbacane
  • Jeudi 10 décembre : Permanence de 18h00 à (renouvellement des licences) à la Barbacane, suivie de la réunion du Comité Directeur
  • La semaine fédérale de Valognes (50) est reportée du 25 juillet au 1er août 2021
4 avril 2019 4 04 /04 /avril /2019 07:23

 

Le 16 mars, pour le brevet fédéral de 150 km, malgré une température fraîche ce sont encore 90 inscrits, qui se sont pressés au siège du club à la Barbacane pour un long périple qui allait conduire les courageux cyclos sur les routes de notre département et du département voisin du Lot-et-Garonne.

Avant de prendre la route, le club offrait une petite collation qui fut fortement appréciée.

 Les montées du Cluzel, puis de Villesèque permettront de se mettre en "jambe" (et de se réchauffer), et d'avaler allègrement les quelques soubressauts qui conduiront à Tournon d'Agenais (malgré un vent pas toujours le bienvenu), puis Saint-Sylvestre (1er pointage), avant d'affronter un relief bien plat jusqu'à Fumel (où la bosse du lieu n'a pas laissé insensible les participants...).

Le "morne" et très long faux plat qui suit dans la vallée de la Thèse permet de se "relaxer" avant d'affronter les 70 derniers kilomètres très accidentés. La montée vers Montcléra et Cazals (2ème point de contrôle), puis celle de Gindou laisseront des traces, mais la proximité de l'arrivée sublimera nos cyclos, qui pourront "souffler" après l'escalade de la cote de Boissières, pour se laisser "couler" doucement vers la cité cadurcienne, pour un dernier "encas" proposé par les dévoués bénévoles du club.

Au bout du compte c'est encore 80 homologations qui viendront attester d'une participation étonnante. Dix-huit clubs étaient représentés avec beaucoup de lotois, mais des participants venus des département voisins du Tarn-et-Garonne, de l'Aveyron, de la Haute-Garonne, du Lot et Garonne (ainsi que notre amie Fabienne, Corse d'adoption). Vingt-deux cadurciens, dont cinq dames du groupe "accueil" étaient de la "partie". Merci à eux.

Quinze jours plus tard, nouveau rendez-vous avec un brevet randonneur mondial de 200 km préparé de main de maître par Daniel, le "maître de cérémonie".  Et toujours autant de participants (79 inscrits), pour ce premier brevet prisé par les futurs candidats à Paris-Brest-Paris.

Après, s'être restauré quelque peu (pour "amortir" un petit déjeuner pris très tôt par la plupart des participants), c'est par une matinée bien froide que la "troupe se "disperse" dans la vallée du Lot, puis de Vers, avant de retrouver les coteaux, dès le Moulin de Guillot, et les montées vers les villages de Lauzès, puis de Labastide-Murat (où il convient d'authentifier son passage). L'approche de Séniergues, puis de Peyrebrune sera compliquée par un vent souvent bien défavorable, mais ensuite atteindre Gourdon, puis Salviac et enfin Cazals sera bien plus facile; après un petit arrêt pour valider les cartes de route, les "talus" menant à Montcléra laisserons des séquelles, obligeant certains à se restaurer un peu plus bas, avant de reprendre la route en sens inverse du précédent brevet de 150 km. Rallier Fumel, puis Saint-Sylvestre se fera pour la plupart très rapidement en l'absence de relief et de vent. L'arrivée à Saint-Sylvestre sera pour mon groupe lieu de recherche d'un point d'eau. A défaut de bar en ce lieu, ce sera pour certains le point d'eau du "cimetière" ! . Après avoir fait valider la carte de route, le long faux plat montant vers Tournon très venté sera le "juge de paix" de la journée, fatiguant terriblement les organismes (sans compter la "bougne" pour sortir du village). Pour le groupe d'accueil de Cahors Cyclotourisme qui a roulé toujours groupé, une surprise les attend dans le village de Tournon; une quinzaine de cyclos du groupe (non participants au brevet) viendront nous rejoindre pour faire "un petit coucou", et rouler avec les valeureux "futurs brevetés". Attention, très appréciée.

Pour beaucoup, le plateau de Sauzet fut bien long, mais après Le Cluzel, la descente vers Cahors est la bienvenue, et les dernières forces restantes permettront à tous de rallier le siège du club, où Daniel et Josiane (qu'ils soient remerciés) nous accueillent malgré l'heure plutôt tardive. Au final, pas moins de 69 participations seront homologuées (dont 16 cadurciens et quatre valeureuses cadurciennes du groupe accueil).

 

Le printemps est là...le hirondelles sont de sorties...

Les beaux jours entraînent de plus en plus de cyclos sur les circuits préparés par le club. Ces deux premiers jours de la semaine, nombreux ont été les "jaunards cadurciens" à prendre la route pour de sympathiques sorties en bonne compagnie en toute convivialité. A tous, bonne année cycliste et cyclotouriste.

 

Une pratique adoptée par certains cadurciens...le cyclotourisme contemplatif...tout en flânant de façon conviviale...

Le cyclotourisme familial commence à faire des adeptes dans notre club. A défaut d'avoir imaginé de transposer à ce jour la formule à Cahors Cyclotourisme, une dizaine de nos licenciés se joignent régulièrement aux cyclotouristes des "Cyclos randonneurs du Quercy" pour des journées consacrées à une pratique familiale particulièrement conviviale (ils sont même devenus adhérents du club). Ici, point de record de vitesses, seulement le loisir de faire de 70 à 80 kilomètres sur la journée, pique-nique embarqué (avec la chopine, mais à consommer avec modération) dans nos sacoches. Le côté familial es sublimé, tant la joie de "cycler" avec des amis d'autres clubs est enrichissante.

Les lieux de rencontres sont généralement délocalisés (le club des CRQ est basé à Martel), en divers endroits permettant de découvrir de nouveaux paysages par de petites routes sympathiques.

Le dernier rendez-vous, il y a une quinzaine, était fixé à Labastide-Murat, mais cela peut se passer aussi bien à Souillac, Gramat, Concorès ou en tout autre lieu à condition que l'intérêt touristique soit avéré. Pour cette sortie, nous étions une vingtaine de divers clubs, dont une belle brochette de cadurciens.

Peut-être, devrions-nous réfléchir à mettre en place une telle formule chez nous, qui pourrait sans doute intéresser bon nombre d'entre nous.

Texte et photos : Guy F.

Pour les "diaporamas" clic sur les titres.

commentaires

Michel PONCHET 04/04/2019 10:56

Merci pour ce coup de projecteur sur la pratique familiale, autonome et contemplative ! En effet que de bons moments,et aussi de découverte. Villages, petites routes ou lieu improbables sont vus ou revus sous un autre angle, et parfois méconnus. Nous heureux d'accueillir nos amis Cadurciens et ils nous le rendent bien ! Merci encore, Michel