Présentation

    : Cahors CycloTourisme Cahors CycloTourisme
    : Site officiel de Cahors CycloTourisme. Vie du Club, Randonnées, Voyages

Les Brèves

  • En raison des nouvelles mesures sanitaires liées au COVI-19 toutes nos activités sont annulées
9 décembre 2019 1 09 /12 /décembre /2019 09:29

Il  quitté ce monde, il y aura prochainement 6 années, mais Jean-Pierre Gardillou, "le taulier" pendant très longtemps de l'hôtel-restaurant "La chartreuse", reste toujours dans la mémoire des cadurciens.

Après la cession de son affaire, il a repris avec envie sa passion du vélo, avec , disait-il "sa grande famille de Cahors Cyclotourisme" !

Malheureusement, la maladie est venu insidieusement perturber sa paisible retraite qu'il consacrait à ses proches et à son club de cœur.  Jusqu'au bout,  il a pratiqué son sport favori, et c'est avec un très grand courage qu'en décembre 2013, il a tenu à faire sa dernière sortie avec ses amis de Cahors Cyclotourisme, sur son tracé fétiche conduisant à Cajarc par la vallée du Lot. Toujours aimable, dévoué, il offrait régulièrement à ses amis à l'arrivée ce fameux flan pâtissier qu'il adorait.

Depuis à la même date, et chaque année, pour l'honorer et en sa mémoire, nous parcourons son circuit fétiche.

Ainsi, ce samedi 7 décembre, nous étions un peu plus d'une vingtaine de licenciés du club pour la randonnée du souvenir, inscrite au calendrier du club, avec la présence de sa famille lors de notre départ, qui pour faire perdurer la tradition, a tenu à offrir à Cajarc,  le dessert favori de Jean-Pierre. Qu'elle en soit remerciée.

Texte et photos : Guy F.

Guy Faure

commentaires

Daniel Arnaudet 09/12/2019 14:12

Jean-Pierre restera longtemps dans nos mémoires. Ces amis cyclos savent, chaque année, honorer son souvenir.
Bravo à vous tous d'avoir bravé les intempéries. C'est un bel hommage !
Daniel

Michel PONCHET 09/12/2019 11:27

Au pied de la Tour Eiffel, par un temps pareil il fallait le faire ! Heureusement qu'avec les grèves il n'y avait pas beaucoup de circulation automobile. Chapeau à tous pour cette mémoire cyclotouriste que Jean-Pierre méritait amplement. Michel