Présentation

    : Cahors CycloTourisme Cahors CycloTourisme
    : Site officiel de Cahors CycloTourisme. Vie du Club, Randonnées, Voyages

Les Brèves

  • Reprise officielle des activités hebdomadaires au parking Saint-Georges en respectant les règles sanitaires - Retour à l'horaire d'hiver - Départ à 14h00
  • La semaine fédérale de Valognes (50) est reportée du 25 juillet au 1er août 2021
  • Jeudi 29 octobre : Permanence de 18h00 à 18h30 à la Barbacane, suivie de la réunion du Comité Directeur
  • Jeudi 10 décembre : Permanence de 18h00 à (renouvellement des licences) à la Barbacane, suivie de la réunion du Comité Directeur
  • Jeudi 7 décembre : Permanence de 18h00 à (renouvellement des licences) à la Barbacane
30 mai 2020 6 30 /05 /mai /2020 08:44

Depuis le 11 mai, nous avons pu retrouver le plaisir de rouler sur nos belles routes lotoises. Pas tout à fait librement certes, car toujours soumis à des règles de distanciation drastiques (mais peu réalistes), et dans un rayon limité, ce qui ne constitue pas une handicap majeur.

De plus, nous bénéficions d'une météo exceptionnelle, propice à  de très belles sorties. Néanmoins, les après-midi sont vraiment très chaudes, et quand la région donne la possibilité de choisir ses circuits en fonction de la météo, c'est un grand plus.

La sortie post confinement le permettant, nous avons retrouvé, ce nord du Lot aux paysages divers permettant de s'orienter au gré des conditions du jour. Nous avons le choix, soit à prendre la direction des zones sèches (Causses), ou vertes (Limargue), ou bien encore du "Ségala" (altitude, pacages, châtaigneraies).

Aujourd'hui, journée très chaude, nous allons éviter les causses, et prendre de la hauteur sur ce que l'on nomme ici (sans doute en exagérant un peu) les contreforts du Massif Central.

Rapidement après seulement 3 kilomètres de "platitude" à Lacapelle-Marival (Alt 350 m), nous allons nous élever pour atteindre en moins d'une lieue (8 km) l'altitude de 600 m (nous sommes déjà en zone de montagne), et 650 m un peu plus loin à Latronquière. Par de très belles petites routes en forêts, nous rejoindrons le village des Bessonies et son château (dernière demeure du Maréchal d'empire Ney, où il fut arrêté,  en cavale après sa disgrâce).

A la sortie du village, un panneau surprenant va nous indiquer que nous entrons dans le Cantal (en effet ce département a fait le choix de repasser au 90 km/h et il le fait savoir). Nous allons découvrir quelques kilomètres plus loin le premier village cantalien (Parlan), haut-lieu de la charcuterie Cantalou (un raidard à près de 12 % permet d'y accéder), puis ce sera l'arrivée à la très belle chapelle du Bourniou (17ème siècle) et sa fontaine dédiée à Saint-Géraud (voir légende).

Nous sommes sur le chemin du retour (un peu partout dans les "Alpages locaux" des troupeaux épars paissent, avec en majorité la présence de la race Salers), roulant sur une très agréable petite route en forêt qui va nous conduire au point haut de notre randonnée soit à Labatide-du-haut-Mont, point haut de notre département (788 m à la table

d'orientation).

De ce lieu, il nous reste 34 kilomètres à parcourir, quasiment en descente (malgré un petit soubresaut de la route pour accéder au lieu-dit "Lavitarelle" ,commune de Montet-et-Bouxal). Ce sera l'occasion d'utiliser notre grand plateau (bien peu utile jusqu'à présent) pour "dévaler" jusqu'à Lacapelle-Marival et son majestueux château sur une très belle route le plus souvent ombragée.

Ce petit récit pour vous faire partager un peu de notre "montée à

l'estive" (notre transhumance personnelle habituelle à cette saison), et surtout pour dire à tous nos amis du club que nous avons une pensée pour chacun, en cette période encore bien difficile.

Rolande et Guy

commentaires

ANDISSAC 31/05/2020 11:39

Merci pour ce récit vivant et illustré. Quant à moi je roule seul, peu séduit par les règles de distanciation, en espérant ne pas trop tarder à retrouver le plaisir de rouler ensemble. Bonne estive.
Guy

Daniel Arnaudet 30/05/2020 12:58

Merci à vous deux de nous apporter la fraîcheur du Ségala et je vous envie.
Et sur ces routes que je connais bien, avec ce temps splendide, vous avez du vous régaler.
Daniel