Présentation

  • : Cahors CycloTourisme
  • Cahors CycloTourisme
  • : Site officiel de Cahors CycloTourisme. Vie du Club, Randonnées, Voyages
  • Contact

Les Brèves

  • Permanence du club : Mardi 29 août 18 h
  • Forum des Sports : Samedi 2 septembre (10 à 18 h)
  • La Salviacoise VTT :  Dimanche 3 septembre
  • Rando Causse et vallée -St-Sozy : Dimanche 10 septembre
  • Entre Veyre et Célé à Bagnac : Dimanche 17 septembre
  • La Saint-Céréenne VTT: Dimanche 24 septembre

 

 

24 janvier 2006 2 24 /01 /janvier /2006 22:59

Novembre 2004
MARTIGNAC (Lot) - ARTH (Suisse)
1032km en 9 étapes

Compte-rendu journalier

Jeudi 11 Novembre – Martignac (Lot) - Maurs (Cantal) 145kms
Vitesse moyenne 27,5km/h Durée : 5 heures 18 sur le vélo.
Météo : pluie fine dès le départ premier rayon de soleil à Cahors (Km 40) Température 4°C
Préparatifs RAS sauf deux crevaisons avant le départ

Rassemblement devant l'église de Martignac, place Denis Labro en présence de Monsieur Laurent Fournié (correspondant de La Dépêche), Bartholomé Andrès (sculpteur), Patrick et Ludovic Laur (Château Laur), René Durou (Château Gaudou), Josette Souilhac, Jean-Louis Borredon et Aristide Le Bihan (Les Vieilles Pierres de Martignac), Jean-Paul, Jean-Claude et Sébastien Mercadié, Jacqueline Mercadier, Monsieur Jean-Maurice Vanduelle (Les Ateliers de Lily et Président de l'Office de Tourisme de Puy-L'Evêque), Michel Nadal, Edouard Teixeira, Gilbert Rouby, Dominique Fontaine (les Virées Puy-l'Evêquoises), Jacky Dubois et Marie-France Laborderie épouses de participants, Etienne et Adrien Vignals et Ben de l'Evasion … Présentation du cadeau qui sera remis au Parc Animalier d' Arth Goldau, offert par la Municipalité de Puy-L'Evêque, Les Vieilles Pierres de Martignac et Monsieur Andrès. Sonnerie des cloches de l'église au départ avec photographies des divers participants à l'épreuve avec les tenues cyclistes offertes par La Caisse d'Epargne et l'Evasion. Encouragement de la population de Martignac et accompagnement des cyclos de Puy-L'Evêque jusqu'à Cahors. Halte casse-croûte en présence du Président des cyclotouristes Cadurciens Jean-Claude Millot. Première étape sans difficulté majeure, malgré une déviation sur Figeac qui a rallongé et durci le parcours (Livernon, Assier soit + 25 kms). A l'arrivée dégustation d'un très bon potage mitonné par Françoise Cayrol et d'un délice aux poires, secret jalousement gardé par Jacky Dubois.
Rendez-vous demain soir vendredi 12 pour le commentaire de la deuxième étape Maurs - Le Malzieu-Ville en Lozère=147 Kms.

Vendredi 12 novembre - Maurs (Cantal) - Le Malzieu-Ville (Lozère) 148,5 kms
Vitesse moyenne 21,500km/h Durée : 6 heures 55 sur le vélo.
Météo : -1 au départ et 3° à l'arrivée Temps froid mais très ensoleillé.
Départ de Maurs à 9h15 arrivée Le Malzieu à 17h15.

Sortie de Maurs : changement d'itinéraire suite à une déviation. Succession de montées et descentes. Chemin de chèvre après avoir atterri dans une cour de ferme ; (c'était une erreur, mais la fermière était charmante et ravie de nous aider). Plongée sur la vallée de la Truyère avec le magnifique panorama des monts enneigés de l'Aubrac. Longue montée sur Saint Amans des Cots sur 12 kms où nous attendait la restauration rapide : soupe de Jacky Dubois, vin, bon pain et fromage. Petit regret d'avoir trop abusé la veille du délice aux poires qui n'était plus qu'un bon souvenir. Continuation par route des plateaux ; étonnement et encouragements de nombreux supporters ruminants (vaches Salers et Aubrac bien en chair non contaminées par "la vache folle"). Route des Thermes : hélas, pas le temps d'en profiter, vu l'heure et la nécessité de rattraper le retard sur l'horaire prévu. Traversée de très jolis villages : Chaudes-Aigues, Saint Chély d'Apcher et Le Malzieu. Heureux d'arriver ... mise sous perfusion (avec un camembert) de Bernard Larborderie qui avait surestimé ses possibilités au terme des 148 kms. Fraîcheur relative des cyclistes et de l'attachée de presse.
A demain samedi pour le prochain rapport : étape Le Malzieu-Ville / Riotord (Haute Loire).

Samedi 13 novembre - Le Malzieu (Lozère) - Montfaucon en Velay (Haute Loire) 134 kms
Vitesse moyenne 20,5 kms/h - Durée 6h32 sur le vélo.
Météo : exécrable !!!, température 0°, temps couvert légèrement bruineux.
Départ de Le Malzieu à 9heures précises, 855 m d'altitude

Premières routes avec quelques passages enneigés et sur 13 kms route complètement enneigée, circulation difficile dans un brouillard dense et utilisation des feux de route obligatoires. Altitude 1270 m, température -2°. Descente sur la vallée de l'Allier avec visibilité nettement améliorée et route dégagée, mais nouvel obstacle : un vent contraire glacial qui épuisait nos ressources et ralentissait fortement notre allure. Premier rayon du soleil au km 69, juste 8 kms avant Le Puy en Velay et vent toujours aussi violent. Une halte réparatrice s'imposa : soupe et verre de vin de Cahors nous ont remis en selle. Changement d'itinéraire de dernière de minute (+15 kms), la nationale à quatre voix étant interdite aux cyclistes à la sortie du Puy. Passage par les gorges de la Loire avec un vent toujours aussi violent. Remontée à l'altitude de 1000m par une succession de "bosses dures à avaler". Final interminable avec vent de plus en plus violent et froid.
L'avis des cyclistes:
André : Dur et froid, heureux d'être arrivé et merci à ceux qui m'ont abrité.
Jean-Pierre : Ouf je suis toujours vivant !
Bernard : J'adore le vélo, mais dans ces conditions, surtout au départ, la neige sur la route m'a considérablement affaibli. Le moral est revenu ensuite.
Jean-Claude : Il y a déjà une chaîne sur le vélo, j'aurais dû prévoir celles des roues ! Moral intact et toujours aussi déterminé.
Anne-Marie : Pourvu qu'ils tiennent le coup jusqu'au bout !

Dimanche 14 novembre - Montfaucon en Velay (Haute Loire) - Ambérieu en Bugey (Ain) 152,5 kms
Vitesse moyenne 22,23 kms/h - Durée 6h52 sur le vélo.
Météo : froid glacial, mistral violent en rafales (alerte météo sur plusieurs départements)
Départ de Montfaucon en Velay à 9h20, température -3°, grésil.

Route extrêmement glissante et Bernard atteint de la maladie de la tremblante du guidon dès le départ.
Amélioration de l'état de la chaussée dans la montée du col de Tracol 1030 m. Commencée de la longue descente vers la vallée du Rhône où le mistral a remplacé la neige. Franchissement du Rhône 15 kms au sud de Vienne, puis remontée vers la ville en longeant le fleuve. Circulation dense et vent violent de face. Au centre de Vienne, cap vers Pont-Evêque et pause déjeuner vers 13h30. Continuation vers Crémieu, route relativement plate mais persistance du vent du nord reçu d'abord par le travers puis pour terminer de face. Abri indispensable derrière le fourgon pour maintenir une allure convenable et arriver dans les délais. Arrivée à Lagnieu et recherche d'un hôtel compte tenu de la nuit tombante, hébergement impossible d'où continuation jusqu'à Ambérieu en Bugey à la lumière des phares (18h hôtel Terminus de la gare avec beaucoup de chance).
L'avis des cyclistes:
André : Je crois bien avoir vu voler des carottes déracinées par le vent.
Jean-Pierre : Que la vie est belle quand il y a du soleil … sans le vent !
Bernard : Début difficile, limite d'abandon après 5 kms (frigorifié) vu les conditions atmosphériques. La reprise a été meilleure avec le col du Tracol.
Jean-Claude : Accepte toutes les conditions climatiques, sauf le Mistral.
Anne-Marie : S'ils avaient pu mettre les voiles, ils auraient avancé plus vite !

Lundi 15 novembre - Ambérieu en Bugey (Ain) - Gex (Ain) 121 kms
Vitesse moyenne 22,75 kms/h - Durée 5h20 sur le vélo.
Météo : ensoleillé très froid
Départ d'Ambérieu en Bugey à 9 heures précises, température -4°, ensoleillement, pas de vent.

Première difficulté une déviation qui nous retarde. Difficulté à retrouver l'itinéraire prévu. Montée du col du Cerdon, route en bon état, magnifique panorama, vignoble du Bugey à flanc de coteau. Descente vers Nantua avec arrêt au bord du Lac pour la photo et petit ravitaillement. Poursuite vers Bellegarde par la nationale 84 et rencontre d'animaux féroces : lions, tigres, pumas … (*) dans les gorges de La Voûte. Passage sous le tunnel du fort de l'écluse et pause déjeuner à Collonges ; Choix d'emprunter une départementale secondaire pour éviter le flux de circulation automobile et traversée de villages situés au pied de la montagne. Etape à Gex, arrivée à 16 h, température 5°. Demain matinée de repos et tourisme, étape de liaison Gex (Ain) - Nyon (Suisse) 20 kms
(*)Animaux féroces : avons croisé toute la caravane du cirque Zavatta
L'avis des cyclistes:
André : à Nantua on reste coi, après l'écluse on écluse, arrivés à Gex on se prend pour Eddy Merckx
Jean-Pierre : Avec le soleil du petit matin avons traversé l'Ain avec entrain (quel beau terrain) sans le vent vilain du jour ancien.
Bernard : Enfin la joie de pédaler sous un ciel bleu et une température plus clémente.
Jean-Claude : Mon Dieu que la montagne est belle, comment peut-on s'imaginer qu'avec un si beau temps, l'automne vient d'arriver.
Anne-Marie : Aujourd'hui je me suis crue en vacances.

Mardi 16 novembre - Gex (Ain) - Rolle (Suisse) 38,5 kms
Vitesse moyenne 21 kms/h - Durée 1h50 sur le vélo.
Météo : beau soleil mais très frais
Départ à 11 heures précises, température -3°.

Premier "toilettage des montures" depuis le départ, les "cavaliers" l'ayant fait plus régulièrement. Allure de promenade jusqu'à Divonne les bains, arrivée en territoire Suisse au village de Crassier. Refus de l'euro à la boulangerie et premiers soucis de change. Douane désertée des deux côtés. Arrivée à Nyon, terme initialement prévu et poursuite jusqu'à Rolle. Avons goûté détente et quiétude au bord du lac Léman et pour fêter notre entrée en Suisse, avons savouré Champagne et spaghettis. Après-midi shopping et nuit à l'Auberge de Dully.
Demain étape Rolle - Grenchen après avoir longé le lac de Neuchâtel. à la rencontre d'Auguste Von Wartburg, Président de l'association du parc animalier d'Arth Goldau.
L'avis des cyclistes:
André : Demain va-t-on descendre pour monter à Grenchen ?
Jean-Pierre :De lac en lac, impatient de découvrir de nouveaux paysages d'une région inconnue pour moi.
Bernard : Vivement demain qu'on continue de découvrir la Suisse à vélo.
Jean-Claude : Heureux de me rapprocher de plus en plus du lieu de ma naissance (Lac de Constance en Allemagne)
Anne-Marie : J'avoue avoir succombé aux premiers chocolats Suisses !!!

Mercredi 17 novembre - Rolle - Pieterlen (SUISSE) 148,35 Km
Vitesse moyenne 26 km/h - Durée 5h42 sur le vélo.
Météo temps couvert 1°.
Départ de l'auberge du Dully à Rolle à 9 h 12.

Auberge quittée à regret, compte tenu de l'accueil et du super poulet cuit à la broche dans la cheminée. Route le long du lac Léman (72km sur 14 environ de large) jusqu'à Lausanne en empruntant le plus souvent les pistes cyclables, pratiquement absentes en France. Avons apprécié la patience et la prise en considération du cycliste par tous les automobilistes. La traversée de Lausanne a été particulièrement mouvementée étant donné la circulation intense et deux tunnels interdits aux cyclistes que nous avons dû emprunter pour aller vers Cressier. Route d'Yverdon ressemblant à la Beauce de chez nous. Nous avons passé le lac de Neuchâtel côté est par Estavayer, route plate, obligation d'accélérer le rythme car à 16 heures, temps bas, la nuit approchant à grand pas nous obligeait à chercher très vite un hôtel. Traversée de Biel et arrêt à Pieterlen 5kms avant Grenchen à 16h30. 18h15, nous sommes au point presse et Monsieur Auguste Von Wartburg nous rejoint pour la soirée. Demain étape Pieterlen - Lucerne environ 100 kms.

Jeudi 18 novembre - 7ème étape Pieterlen - Neuenkirch (Suisse) 102 kms
Vitesse moyenne 24 km/H - Durée 4h14 sur le vélo.
Météo temps couvert 5°.

La veille au soir, première prise de contact de l'équipe avec Monsieur Auguste Von Wartburg,qui nous offre un excellent repas avec spécialités suisses (succulent chevreuil et accompagnements sucrés-salés dont une confiture de fruits rouges que l'on ne trouve pas en France), arrosé d'une excellent vin du Valais "cuvée Seigneur 2002".
Départ à 9h02 vers Die Post (la poste) pour essayer de transmettre le compte rendu des jours précédents ; premier échec ! espoir reporté sur la poste de Grenchen ; deuxième échec ! d'où décision de reporter l'envoi.
Traversée de magnifiques petites villes comme Solothurn (accompagnés ci et là par le tintement mélodieux du Jacquemard qui nous annonce Noël), Olten son pont de bois et sa magnifique cathédrale à deux clochers ... Obligation d'emprunter des pistes cyclables que nous n'avons pas l'habitude de pratiquer, l'une d'entre-elles nous a égarés dans la forêt. Avons roulé 2 à 3kms sur un tapis de feuilles. Retour sur la grand'route, trajet régulièrement plat avec vent arrière d'où parcours aisé qui nous laissait loisir de contempler le paysage.
Découverte d'un magnifique panorama des Alpes enneigées au bord du premier lac faisant partie des lacs des Quatre cantons. Recherche d'un hébergement par Anne-Marie qui avait pris les devants : premier hôtel (maison de passe ?), deuxième hôtel complet, troisième et dernier hôtel : malgré les difficultés dues à la langue, sommes tombés dans une famille de cycliste, ce qui facilite les relations. Très bon accueil.
Demain dernière étape Neuenkirch - Arth Goldau où nous sommes attendus à 15h devant le Parc Animalier

Vendredi 19 Novembre - Neuenkirch - Arth Goldau 42 Kms
Vitesse moyenne 23,68 kms/h - Durée 1h44 sur le vélo.
0° - Météo détestable (pluie très froide, neige et chaussée glissante)

Départ 10h30 : avons tout de même apprécié la ville de Lucerne malgré la pluie, la neige et le vent glacial qui ont profondément atteint le moral de l'équipe ; seule la courte distance restant à parcourir nous a encouragés à persévérer jusqu'au final. Contrairement aux désirs d'un cycliste, les "bosses" étaient les bienvenues pour se "réchauffer" mais cela n'aidait pas à vider l'eau glaciale que nous avions dans les chaussures. Quant aux mains, elles marinaient dans des gants détrempés par la neige : "un vrai bonheur!".
Compte tenu des conditions atmosphériques, nous avons anticipé sur l'horaire prévu et suprimé la pause casse-croûte pour nous permettre de nous mettre au sec le plus tôt possible. Arrivés sur le parking du parc animalier à 12h30 , accueil cordial de Monsieur Félix WEBER, directeur du Parc qui, vu notre état, nous a pris en pitié et dirigés rapidement vers l'hôtel de standing au bord du Lac "Zug see".
DISTANCE TOTALE de MARTIGNAC au PARC ANIMALIER : 1O32 Kms

15 heures: rencontre officielle avec les journalistes et les dirigeants du parc.
18 heures 55 : vêtus de notre tenue cycliste : maillot de l'Evasion et blouson de la Caisse d'Epargne, brodés par les "Ateliers de Lily" ; entrée officielle dans la salle où les membres bienfaiteurs du parc nous ont accueillis, à notre grande surprise, en chantant la Marseillaise.
La tenue de soirée s'impose pour le dîner de gala : succulent menu accompagné uniquement des différents vins de Cahors, offerts par les producteurs lotois.
Ensuite Monsieur Von Wartburg, Président de l'Association des amis du Parc Animalier, dans son allocution a mis en avant la présentation du vin de Cahors, dans son histoire, sa fabrication, sa vinification et les différents cépages qui le composent. Entre chaque plat, excellemment servi, alternait une superbe prestation d'artistes comédiens-chanteurs.
Jean-Claude Vignals a également fait une allocution, en remettant au nom de tous, l’œuvre d'art représentant un rapace, réalisée par Monsieur Andrès, offerte par l'artiste, la Mairie de Puy-L'Evêque et l'association des "Vieilles Pierres de Martignac". Il a également évoqué les différentes péripéties du challenge.
A cette occasion un chèque de Cent Mille francs suisses a été remis pour le développement du Parc animalier ; le don qui doit revenir à l'association des "Vieilles Pierres de Martignac", calculé sur la base d'un euro du kilomètre parcouru par les cyclistes, sera prochainement adressé au Trésorier.
Au moment du buffet-dessert, les invités se sont longuement intéressés à l'exposition des différents produits du terroir quercynois et diverses documentations des viticulteurs.
La soirée s'est terminée vers 1heure de matin avec en perspective le programme de visites du lendemain offertes par Me et Mr Von Wartburg (parc animalier, ville de Lucerne, repas dans une petite auberge campagnarde et, en point d'orgue un match de hockey sur glace dans une ambiance formidable.)

commentaires