Présentation

    : Cahors CycloTourisme Cahors CycloTourisme
    : Site officiel de Cahors CycloTourisme. Vie du Club, Randonnées, Voyages

Les Brèves

  • En raison des nouvelles mesures sanitaires liées au COVI-19 toutes nos activités sont annulées
10 juin 2008 2 10 /06 /juin /2008 14:36
Voir l'album photophoto
1ère étape – Dimanche 1er juin 2008
Tout le monde a le sourire aux lèvres, ce dimanche matin au départ de Cahors.
Le voyage se passe bien jusqu’aux abords de Millau où les visages se crispent en voyant les nuages qui s’accumulent au-dessus du majestueux viaduc.
Arrivés sur place nous allons au départ de la Caussenarde, une course VTT, avec nos vélos de route !!
Nous sommes bien reçus par les organisateurs : café et fouace au petit déjeuner.
Après c’est parti, et alors là, c’est « water l’eau » !! Nous pédalons sous la pluie jusqu’à midi. Le repas est pris à l’abri d’un aplomb de falaise. Obligation de garder le casque lourd pour passer à table.
L’après-midi ressemble au matin. Sous les ondées qui pourtant se calment un peu, Joseph, notre reporter photographe, prend de nombreux clichés et se mélange les pédales à Sainte Enimie. Chute sans gravité.
Voyage 2008 photo: J.Guégan
La pluie s’arrête pour nous permettre de monter le col de Montmirat. Exploit des « rapides » qui « oublient » !? de prendre la route du col et vont tout droit ….. à l’hôtel !!!

2ème étape – Lundi 2 juin 2008
Après une nuit de repos bien méritée, tous les participants se lèvent avec une seule question en tête : quel temps fait-il ? Oh miracle, il ne pleut pas. Le petit déjeuner avalé, la caravane s’ébranle et nous commençons notre montée vers deux cols qui nous tiennent à cœur : « La Rey » et « Les Faïsses ». Je n’invente rien. !!
Voyage 2008 photo: J.Guégan Durant l’ascension ce n’est plus Waterloo, c’est Austerlitz, car le soleil fait son apparition. Il nous accompagnera un bon moment. Après avoir dit bonjour à Pompidou (le village), nous allons bon train jusqu’au lieu du repas de midi. Nous faisons un pique-nique car Alain n’a pas envie de prendre un coup de bambou au restaurant d’Anduze.

L’après-midi nous repartons en deux groupes car il y a des crevaisons à l’arrière. Le premier groupe en profite pour prendre de l’avance et aller se perdre dans les rues d’Alès.
Tout ce petit monde se regroupe finalement à la sortie de la ville et nous nous dirigeons vers Vallon Pont d’Arc en faisant la course avec l’orage qui envoie de gros nuages noirs à notre poursuite. Nous gagnons la partie et c’est derrière les vitres de nos chambres que nous regardons tomber les premières gouttes.

3ème étape – Mardi 3 juin 2008
Ce matin la météo nous gratifie d’une nouveauté : le brouillard. Brouillard dans la vallée beau temps pour la journée, dit-on.
Nous prenons la direction de pont d’Arc. Il est magnifique dans son écrin de verdure, c’est un arc de triomphe napoléonien, un pont d’Arcole ! Nous prenons une photo de famille avant d’attaquer les premières difficultés.

Tout au long des gorges de l’Ardèche les points de vue se succèdent, plus magnifiques les uns que les autres.
Pendant que nous admirons le paysage, Alain Cabrignac, le pauvre, travaille à la chaîne, celle de François qui est déchaîné (le vélo, pas François).
Voyage 2008 photo: J.Guégan
Après cet intermède mécanique nous sortons des gorges à St Martin d’Ardèche et nous roulons jusqu’à Mondragon pour le repas de midi. Un apéritif au vin de noix nous est offert par Jean-Claude, puis nous avalons 5kg de pommes de terre sous le regard amusé du Président. Le vélo ça creuse !
La deuxième partie du circuit se passe sans incidents et nous arrivons à Vaison-la-Romaine où nous faisons un peu de tourisme. Depuis un moment nous apercevons les pentes du Mont Ventoux qui a l’air de nous souhaiter la bienvenue. Un dernier petit col (celui de la Madeleine) et nous voilà à Bédoin où sa fille nous accueille. Arrivés à l’hôtel, Alain Cabrignac répare le vélo de François qui a perdu les pédales (le vélo, pas François).
Nous allons passer une nuit agitée au pied du géant.

4ème étape – Mercredi 4 juin 2008
C’est le grand jour. Tout le monde est levé de bonne heure car aujourd’hui il y a 150km avec 2400m de dénivelé et la montée du Mont Ventoux.
A 08h00 le départ est donné en espérant très fort que ce ne sera pas la Bérézina ou la retraite de Russie. Eh bien ! Non. Tout ce beau monde passe avec succès l’épreuve.
L’anecdote du jour est à mettre sur le compte de Claude Bertholin qui, dans sa précipitation pour s’alimenter, confond confiture de pommes et dentifrice. Il a les dents propres pour trois jours.
Nous faisons la photo du groupe dans le brouillard du sommet et redescendons vers Bédoin.
Après le repas de midi nous sommes accompagnés par un fort Mistral qui nous pénalise jusqu’à l’arrivée, l’excellent hôtel d’Uzès. Alain nous attend avec un mot d’ordre : il ne faut pas boire d’eau car elle est polluée. Nous allons faire un effort, nous sommes près de Châteauneuf-du-Pape !!

Voyage 2008 photo: A.Escudié
5ème étape – Jeudi 5 juin 2008
Tout le monde traîne, plus ou moins. Ce matin les jambes sont encore lourdes. L’étape de la veille a laissé des traces. Le départ se fait tout de même après une petite visite de la cité.
Voyage 2008 photo: J.Guégan La première partie du circuit est assez roulante avec peu de dénivelé. Le vent est toujours là et nous gêne dans notre progression.
Vers le milieu de la matinée Guy nous fait un coup de Trafalgar. Après une envie pressante qui l’éloigne momentanément du groupe, il se perd dans la nature et arrive, exténué, une bonne demi-heure après nous. L’apéro de midi au pied du Pic St Loup lui rend le sourire.
Le repas terminé nous nous séparons en deux groupes, un faisant le grand circuit et l’autre la variante.
Nous arrivons à Clermont l’Hérault vers 16h30. La douche et les étirements sont appréciés de tous. Que les muscles sont douloureux !! Vite au lit …..

6ème étape – Vendredi 6 juin 2008
En ouvrant les volets nous constatons que le vent souffle toujours et que des nuages encombrent le ciel.
Après une quinzaine de kilomètres nous remontons les gorges de l’Hérault en passant le pont du Diable (ils en ont un aussi), direction St Guilhem-le-Désert. Magnifique village qui se réveille à peine lorsque nous le visitons. De toutes petites ruelles bien éclairées par le soleil, font le bonheur de notre photographe, Joseph.
Sur la route du cirque de Navacelles Claude De Munck perpétue la tradition de famille : il subit deux crevaisons sur 500m. Tout le monde pense de suite à Léo.
Voyage 2008 photo: J.Guégan
Le point de vue sur le cirque de Navacelles nous offre un spectacle grandiose.
Voyage 2008 photo: J.Guégan
Le village, bijou au fond de sa vallée émeraude, sommeille. Alain va voir le directeur du cirque pour savoir s’il n’a pas besoin d’un clown. Eh bien, non, Riton restera donc avec nous.
La couronne de laurier est à tresser pour Christian Garzaro qui fait toute l’étape à vélo en cette journée pas trop facile. Il nous prouve que la garde meurt mais ne se rend pas. Bravo !

7ème étape – Samedi 7 juin 2008
Ouf ! C’est la dernière. Nous quittons Ganges et prenons la direction des gorges de la Dourbie en passant par le col (encore un !) de la Barrière. Le peloton, ce matin, a la pédale souple. Comme on dit, l’écurie n’est pas loin.
Dans les gorges nous admirons Cantobre sur son éperon rocheux ; encore une merveille de la nature. La Dourbie roule son eau verte jusqu’à l’entrée de Millau.

L’arrivée sur la ville n’est qu’une formalité et le voyage prend fin non sans une certaine nostalgie.
Voyage 2008 photo: J.Guégan
Peut-être avez-vous relevé, durant votre lecture, certains indices avec l’Empereur. Ceci n’est pas innocent, car il se pourrait que le prochain voyage se passe ….. sur l’île du petit caporal ….. A bientôt.

Bravo à Rolande pour sa vaillante semaine.
Bravo à Marie-Noëlle pour son fameux coup de pédale.
Bravo à Marylène, Danielle et Angèle pour leurs bons petits plats.

Henri Lacombe dit « Riton »

Pour visionner le reportage photo, cliquer sur l'appareil photo

commentaires

Marie-Noëlle GUÉGAN 11/06/2008 09:19

Superbe voyage en Club.Une semaine pour se découvrir mutuellement et s'apprécier.Merci à Henri pour son récit et sa bonne humeur tout au long du parcours. Ça m'a aidé à passer quelques bosses.

Daniel Arnaudet 10/06/2008 17:33

Que ce fût un beau voyage. Récit plein d'humour de Riton.Photos toujours superbes de Joseph qui a vraiment travaillé dur pour nous satisfaire et garder un agréable souvenir de ce séjour.