Présentation

    : Cahors CycloTourisme Cahors CycloTourisme
    : Site officiel de Cahors CycloTourisme. Vie du Club, Randonnées, Voyages

Les Brèves

  • Notre activité en club est à nouveau autorisée mais en respectant les consignes sanitaires ; pas de regroupements à plus de 6 personnes, sans limitation de kilométrage et de durée. Toutefois instauration d'un couvre-feu de 20h00 à 06h00.
20 avril 2009 1 20 /04 /avril /2009 17:12
En ce dimanche 19 avril 2009, brumeux et frais (3°C), 20 cyclos se sont élancés de La Barbacane à 07h30 sur le parcours du brevet de 150km. Ils sont venus de Castelsarrasin, Caussade, Nérac (47), Villefranche-de-Rouergue, Gourdon, Souillac, Labastide-Marnhac mais aussi de Cahors.
Louis, l’aîné de tous, a ouvert la route et tout emmitouflés et déjà transis nous prenons la direction d’Arcambal. Le peloton que nous formons à cette heure matinale s’étire mais reste homogène jusque dans les premiers lacets avant Concots.
Nous sortons à cet instant du brouillard et les rayons du soleil nous réchauffent le corps. Deux groupes se sont formés. Ils iront jusqu’au bout. Par un bel élan de solidarité, les uns seront soutenus et encouragés par les autres. Bravo à tous.
Cela n’a pas empêché chacun d’admirer les paysages. La mer de nuages dans les combes et sous le soleil, c’est magnifique. Dommage qu’à l’approche de St-Cirq-Lapopie, nous soyons de nouveau noyés dans la brume. Nous avons une vision floue de la cité.
 
Notre groupe se reconstitue au pied de la descente, en bas du village. Nous longeons alors la rivière Lot. Nous apercevons un peu de ciel bleu. La brume s’effiloche et le soleil réapparaît pour ne plus nous quitter de la journée. Nous retrouvons enfin le soleil. Le paysage, les sites traversés défilent devant nos yeux ébahis, même pour nous les autochtones.
A Cajarc nous traversons le Lot pour nous trouver dans le département de l’Aveyron. Nous prenons la route de Saujac qui longe des falaises. La route s’élève et nos efforts sont récompensés au Saut de la Mounine, point culminant une boucle du Lot, face au village et au château de Montbrun.
Savez-vous ce que dit la légende. Une guenon (mounine en patois) se serait précipitée dans le vide pour l’amour de son maître, ou qu’un ermite l’aurait jetée pour sauver une jeune fille ou pour laisser vivre un couple de jeunes amoureux pourchassés par les parents en rage …. Cela fait froid dans le dos, mais c'était il y a longtemps.
C’est vrai que le lieu est attirant. Une photo immortalise notre passage.
 
A Ambeyrac (12), où quelques âmes habitent ce village paisible, nous cherchons un point de contrôle au moment où les douze coups de midi sonnent au clocher mural de l’église. Nous trouvons dans la petite épicerie une dame charmante que se prête volontiers au tamponnage de nos cartes. Son activité commerciale, nous dit-elle, cessera sous peu car la relève n’est pas là. Les autres commerces ont fermé malheureusement.
Nous nous installons au soleil, au bord du lavoir restauré, pour la pause casse-croûte.
 
Puis nous reprenons la route et nous nous engageons sur l’autre rive du Lot. A l’inverse nous revenons vers Cajarc non s’en avoir admiré au passage les châteaux de St-Pierre-Toirac, Laroque-Toirac et Montbrun.
A Saint-Martin-Labouval nous allons changer de vallée pour rejoindre celle du Célé. Nous nous élevons ainsi par une route qui, au fur et à mesure de notre montée, dégage un très beau point de vue sur la vallée du Lot et les villages plantés au bord du Lot. Nous apercevons même St-Cirq-Lapopie au loin. Une petite halte s’impose pour admirer le décor et reprendre notre souffle.
Après quelques efforts nous basculons dans l’autre vallée et nous rejoignons Sauliac-sur-Célé, heureux, car il n’y aura plus de difficultés jusqu’à Cahors.
Nous atteignons Cabrerets pour l’ultime contrôle. Ce vieux village attrayant au confluent de la Sagne et du Célé, est dominé d’un côté par les ruines du château du Diable et de l’autre par le château de Gontaut-Biron, flanqué d’une tour ronde. Nous sommes non loin des grottes de « Pech Merle ».
Le groupe, après s’être restauré, termine son parcours sans encombre. Je lis dans les yeux de certains toute la satisfaction d’avoir accompli ce brevet. A l’arrivée à La Barbacane, autour de la table pour le pot de l’amitié, chacun refait le parcours. Les commentaires des uns font rire les autres.
Merci à tous ceux qui ont participé à ce brevet et qui, comme à l’ancienne, ont pris le temps de s’arrêter au contrôle et l’ont accompli dans l’esprit fédéral.
Texte et photos: Daniel Arnaudet

commentaires

millot jean - claude 21/04/2009 08:43

Bonjour à tous,Dimanche j'ai participé seul au brevet des 150 kms. Je suis donc parti de chez moi à la sortie de Cahors à 7 h30.Je pensais recevoir du renfort car ma progression n'était pas trop rapide.Le fait de rouler seul procure d'autres sensations agréables. Même dans le froid la nature  est belle et l'on en ressent un bien - être qui n'est pas pour me déplaire. Ainsi on a le temps d'admirer la faune qui rentre dans les sous- bois et la flore qui a cette saison est fort belle.Et puis il y a les paysages magifiques que nous avons admirer toute la journée car il était superbe ce parcours. Bravo Daniel je reconnais bien là, le cyclo chevronné qui aime les beaux paysages.La pluie m'a surpris dans la descente sur Sauliac et j'ai du enfiler l'imper pendant une demie-heure.Merci Daniel pour ce beau brevet.Jean - Claude

ANDISSAC Guy 20/04/2009 19:15

Brevet des 150 kms, le 19 mai, par un brouillard intense qui ne s'est dissipé dans la vallée qu'après St Cirq Lapopie. Nous avons eu malgré tout beaucoup de chance avec le temps puisque nous avons échappé à la pluie, du moins le 1er groupe dans lequel j'étais: sites splendides et pique-nique au soleil sur une place de Cajarc. Mais je dois avouer que j'ai eu du mal à parcourir les 30 derniers kilomètres: plus de jambes. Je regrette beaucoup d'avoir ralenti le groupe. En ces temps de doutes sur la composition des groupes et leur façon de se comporter, je tiens à remercier tous ceux avec qui je roulais pour m'avoir attendu, particulièrement les deux qui m'ont assuré une protection rapprochée très bienveillante. Nous sommes partis ensemble, nous avons roulé ensemble, nous sommes rentrés ensemble.