Présentation

    : Cahors CycloTourisme Cahors CycloTourisme
    : Site officiel de Cahors CycloTourisme. Vie du Club, Randonnées, Voyages

Les Brèves

  • Notre activité en club est à nouveau autorisée mais en respectant les consignes sanitaires ; pas de regroupements à plus de 6 personnes, sans limitation de kilométrage et de durée. Toutefois instauration d'un couvre-feu de 20h00 à 06h00.
7 mai 2009 4 07 /05 /mai /2009 09:42
Merci à Pascal Herincx et la Dépêche du Midi pour avoir bien voulu relater l'aventure de la flèche pascale.
Vous trouverez ci-dessous une reproduction de l'article paru dans la Dépêche du Midi, le 6 mai 2009
Photo: Joseph Guégan - Pour voir toutes les photos de la flèche pascale, cliquer sur   Diaporama
Quatre Cadurciens ont roulé
24 heures non stop

Ils en ont rêvé, ils l'ont fait! Rouler 24 heures non stop, c'était le pari fou que voulait tenter une bande de copains cyclotouristes cadurciens à l'occasion du dernier week-end de Pâques. Roland et Fabienne Mangin, Daniel Arnaudet et Guy Faure n'en étaient pas à leurs premiers kilomètres de vélo, mais de là à se lancer dans un pari si audacieux, il y avait un monde… que ces quatre complices ont franchi en se lançant dans le défi d'une «Flèche pascale».
«Pour être homologuée par la Fédération française, une Flèche pascale doit durer 24 heures et atteindre l'objectif de 385 kilomètres parcourus au minimum», indique en connaisseur Joseph Guégan, l'accompagnateur, avec sa femme Marie-Noëlle, de cette aventure cyclotouriste.
«Nos quatre amis sont donc partis de Cahors le vendredi 10 avril, à 17 heures, du parking Saint-Georges, en direction des Landes pour revenir vers le nord du Lot le lendemain, à la même heure». Les conditions météorologi-ques de ce week-end de Pâques n'étaient pas franchement bonnes,
 
  Les quatre cyclotouristes cadurciens au départ, la pluie n'avait pas encore fait son apparition.
de la pluie dès les premiers kilomètres et jusqu'au bout du parcours avec des températures hivernales… Bref, pas de quoi mettre un vélo dehors. «Malgré cela, ils ont tenu la moyenne et réussi à rallier Souillac, soit un parcours de 466 kilomètres passant par Villeneuve-sur-Lot, Aiguillon, Roquefort-des-Landes, Langon, Sainte-Foy-La-Grande et Bergerac.

«Les spécialistes apprécieront,
  mais ils ne se sont accordé que cinq arrêts pour se ravitailler, enfiler des vêtements secs et se reposer quelques minutes avant de repartir», précise le suiveur, qui n'en revient toujours pas de cet exploit. «De nuit, sous la pluie, le thermomètre de ma voiture affichait seulement 7 degrés. Dehors, sous une pluie glaciale et sans dormir, il fallait en vouloir pour continuer de rouler dans ces conditions et ne pas abandonner!»
  Au petit matin, Fabienne Mangin, véritable moteur de cette équipe, a dû quitter le groupe, la tige de selle de son vélo venait de casser. À trois sur tout le restant du parcours, les Cadurciens n'ont pas démérité et sont arrivés au bout de leur périple.
Leur rêve a bien été réalisé, leur «Flèche» est désormais homologuée. Bravo à toute l'équipe. Cyclistes et suiveurs, ils ont vécu des moments inoubliables.

 

commentaires