Présentation

    : Cahors CycloTourisme Cahors CycloTourisme
    : Site officiel de Cahors CycloTourisme. Vie du Club, Randonnées, Voyages

Les Brèves

  • Notre activité en club est à nouveau autorisée mais en respectant les consignes sanitaires ; pas de regroupements à plus de 6 personnes, sans limitation de kilométrage et de durée. Toutefois instauration d'un couvre-feu de 20h00 à 06h00.
17 juillet 2009 5 17 /07 /juillet /2009 21:07
Ce troisième article de la rubrique "histoire du club" rend hommage à Eugène NEGRE, fondateur de notre club ainsi que du CoDep du Lot
Merci à Alain DODÉ et à Michel PONCHET qui ont collaboré à la rédaction de cet article.


Eugène NEGRE Certes, comme beaucoup de jeunes à son époque Eugène Nègre fit du vélo par nécessité, mais il se passionna tout d'abord pour les avions, si bien qu'en 1939 ce cadurcien passa son brevet de pilote à l'âge de 17ans et devança le service militaire pour être mécano dans l’aviation, avant de se retrouver en Algérie au moment de la seconde guerre mondiale.

La petite reine il ne l'adopta que plusieurs années après son mariage, à l'âge de 20 ans, avec Augustine, sa compagne de toute une vie qui, après la disparition de son époux à l'âge de 82 ans, passe maintenant ses années dans une maison de retraite située non loin de Maxou, là où il retapa sa deuxième demeure et où ses amis cyclos viennent fidèlement se recueillir chaque année. C'est avec elle qu'il prit la route sur un deux roues. Sur un tandem acheté d'occasion qui fit sensation dans les rues de Cahors en ces années d'après guerre!
En véritables pionniers du genre les jeunes mariés se plurent à partir à la rencontre des gens et d'une nature propre à leur redonner de l'espoir et de l'enthousiasme après de bien tristes moments. Ils s'égayèrent tout d'abord dans leur propre région. Ils allèrent encore bien plus loin: à Gap, Neufchâteau, etc. et ne ratèrent pas leur première Semaine Fédérale, à Foix : "Nous étions à peine une centaine" se souvient Madame Nègre qui ne put, hélas, accompagner très longtemps son époux en raison de ses obligations familiales. Alors Eugène, devenu un grand mordu du tourisme à bicyclette, s'acheta un vélo qui suscita encore la curiosité et l'envie en ces temps où il retrouvait le succès qu'il avait connu à l'heure des premiers congés payés d'avant-guerre et du renouveau du Tour de France; d'autant plus qu'un "gars de chez nous", le populaire Jean Robic, avait été le premier à le remporter après l'Armistice.

Un infatigable organisateur
Ce policier dans la cité cadurcienne jusqu'à l'âge de la retraite, à l'exception de quelques années passées au début de sa carrière à Pau et à Tarbes, forma bientôt un autre tandem avec Gabriel SOUNALET. Il n'avait pourtant pas la même conception du vélo que ce cheminot qui créa plus tard un fameux "Bordeaux- Paris" dans lequel plusieurs membres de notre club se sont engagés au fil des ans. Il était plutôt cyclo-sportif comme en témoignent les épreuves qu'il mit sur pied! Mais unis par un même amour pour la petite reine ils créèrent en 1951, soit exactement soixante ans après la première randonnée cyclotouriste accompli par Alcide Bouzigues, entre Paris et Lannemezan, le premier club lotois en ce domaine : les "Cyclotouristes cadurciens". Et si l'homme du train se plut à organiser des cyclo-sportives avec "Certificat de performance" sous l'égide de la FFCT, le pur et dur Eugène préféra lancer une "Randonnée des Vins de Cahors" qui se transforma en 1975, à l'heure de sa succession à la présidence par René Molinier, en la "Journée cadurcienne", devenue plus tard "Jean-Claude Bernard" en souvenir d'un sixième président malheureusement trop tôt disparu.

Pendant un demi-siècle il se voua ainsi au cyclotourisme en le pratiquant tant qu'il le put, en se mettant aussi à son service. Ne commença- t-il pas par créer un comité départemental formé des quatre clubs existants en 1977? Il en assura la présidence jusqu'à ce que le Martelais Michel Ponchet lui succède en 1981. Ne créa-t-il pas le critérium départemental du Jeune Cyclo? Ne participa-t-il pas à la formation des jeunes en tant que moniteur fédéral au côté de notre ancien président René Molinier mis à l'honneur récemment par notre club ?
Ce n'est pas tout! il fut à l'origine de: la revue Quercyclotourisme, du Tour du Lot cyclo, de la première des Randonnées permanentes et de l'Etoile quercynoise; des manifestations qui ne sont plus parfois.
Cela lui valut de recevoir la médaille de bronze de la Jeunesse et des sports et celle d'argent de la FFCT.

Voilà pour les faits. Laissons maintenant la conclusion à celui qui présida le CoDep pendant quinze ans, son ami Michel Ponchet: "Cet infatigable organisateur fut aussi un homme de cœur. Il ne comptait ni son temps, ni sa peine au sein du comité départemental qu'il dut quitter en 1990 pour raisons de santé. Ses participations aux randonnées furent nombreuses, notamment dans le massif pyrénéen, et Eugène répondait toujours présent pour aider. Enfin sa gentillesse n'avait d'égal que son humour bien apprécié dans les pelotons..."
Alain DODÉ
Eugène Nègre, Roger Coudon et Paul Terrié
Eugène Nègre, Roger Coudon et Paul Terrié
photo prise vers les années 1978-1980

P.S : Outre un Brevet de randonneur-grimpeur, une Polymultipliée cadurcienne, une Journée cadurcienne, un cent et un cinquante kilomètres contre la montre avaient été organisés en 1951 par Gabriel Sounalet ainsi qu'une "grimpée de Roquebilières", mais depuis longtemps déjà n'y avait-il pas des montées chronométrées et le fameux Velocio (Paul deVivie), le Père du cyclotourisme n'en effectua t'il pas régulièrement?

commentaires

Roland Mangin 09/02/2011 20:14



Nous sommes le 9 février 2011 ! Voilà exactement 60 ans, jour pour jour, à l'initiative d'Eugène, nos premiers statuts étaient publiés au Journal Officiel. L'aventure de Cahors CycloTourisme
pouvait commencer !


60 ans plus tard, je peux mesurer le chemin parcouru, sous l'impulsion de ce pionnier infatigable qui a présidé à la destinée de notre club pendant près de 24 ans.


Voilà 10 jours, nous avons été très nombreux à Maxou pour affirmer que notre histoire ne s'arrêterait pas là.


Longue vie à Cahors CycloTourisme.


Roland Mangin



Roland MANGIN 28/07/2009 14:23

Par la volonté de quelques caractères forts, notre club a déjà vécu une longue et riche histoire. Il nous appartient de nous en souvenir. Nous leur devons de poursuivre leur œuvre. Eugène Nègre est certainement l'une de nos figures emblématiques qui a le plus compté pour le cyclotourisme cadurcien et lotois. Je fais le vœu que nous soyons encore plus nombreux en ce dernier dimanche d'octobre à Maxou que dimanche à Luzech pour honorer sa mémoire.Merci à Alain et Michel pour ce texte magnifique. A peine publié, il me semble qu'il est déjà une référence.Longue vie à cette commission pilotée par Louis. Amitiés          Roland