Présentation

    : Cahors CycloTourisme Cahors CycloTourisme
    : Site officiel de Cahors CycloTourisme. Vie du Club, Randonnées, Voyages

Les Brèves

  • Notre activité en club est à nouveau autorisée mais en respectant les consignes sanitaires ; pas de regroupements à plus de 6 personnes, sans limitation de kilométrage et de durée. Toutefois instauration d'un couvre-feu de 20h00 à 06h00.
/ / /

Les Cyclos

Vie du club

Réunions du Comité Directeur

Rapports Assemblées Générales

Sujets plus anciens:

Sujets traités

Lettre aux adhérents
Publié par Cahors CycloTourisme - dans Espace Membres
/ / /

A partir de cette page vous pouvez :

 

1 - vous exprimer via les commentaires les sujets de votre choix

 

2 - accéder aux pages réservées aux adhérents de Cahors CycloTourisme

 

Accès aux pages réservées aux membres du Club

Entrez le mot de passe
 
 
Si vous avez perdu le mot de passe, vous pouvez le demander en utilisant le formulaire  "Contact"

 

Publié par Cahors CycloTourisme - dans Espace Membres
/ / /

Coordonnées des membres du Groupe Accueil

de Cahors Cyclotourisme

 

Mangin Roland

05 65 21 71 55

 

roland-fabienne.mangin@orange.fr

 

Rhodes Maurice

05 65 35 47 48

maurice.rhodes@orange.fr

 

Philibert Pierre

05 65 35 6876

 

 

pj.philibert@orange.fr

 

Battut Marc

05 65 35 33 22

marc.battut@orange.fr

 

Bruère Louis

05 65 22 33 41

ljbruere@wanadoo.fr

 

Gardillou Jean-Pierre

05 65 53  94 26

lili.gayraud@orange.fr

 

Faure Rolande

05 65 35 06 26

guy.faure3@orange.fr

 

Bizeul Simone

05 65 30 13 52 

 

 

Quehen Geneviève et Jean-Luc

06 65 30 96 01 

genevievequehen@yahoo.fr

 

Rhodes Gina

05 65 22 68 84

gina.rhodes@wanadoo.fr

 

Etcheverry Marie-Cécile

05 65 21 82 26 

mc.etche@orange.fr

 

Souillié Chantal et Guy

05 65 22 02 32

csouille@live.fr

 

 

        Le but de ce groupe est d'accueillir les nouveaux licenciés du club pour  permettre à certains de s'habituer à rouler en peloton et de trouver leur rythme pour s'intégrer ensuite dans l'un des groupes du club. Les parcours se font à la carte. Vitesse limitée et difficultés réduites permettent également aux cyclos qui reviennent après une coupure de redémarrer gentiment. Peuvent également s'y intégrer des cyclos plus âgés qui n'ont plus envie de faire de longues randonnées avec trop de bosses.  Il n'y a aucune limite de durée pour ceux qui ne souhaitent pas intégrer un autre groupe, ils peuvent rester au groupe d'accueil et même devenir, s'ils le souhaitent, capitaines de route.

       Les jours de sortie du Groupe Accueil sont, pour l'instant, le mardi après-midi et le dimanche après-midi; mais rien n'empêche ce groupe de participer aux sorties hebdomadaires du club: lundi, mercredi, samedi. Il suffit pour cela qu'un ou deux accompagnants soient prévenus et présents

 

Maurice Rhodes

/ / /
  flèche-basdernier article Je donne mon avis

 

Avenir du Club

 

Nous voilà à quelques semaines du 2 décembre 2012, date de notre prochaine AG. Elle s’annonce cruciale pour l’avenir du club compte-tenu des difficultés rencontrées pour élire de nouveaux administrateurs au Comité Directeur en 2011.

 

En raison de PEQ2012, certains membres avaient alors accepté de prolonger, mais pour un an seulement, leur engagement. C’était, en quelque sorte, une façon de « reculer pour mieux sauter » puisque, aux fins de mandats de l’an dernier viennent maintenant s’ajouter ceux de cette année.

 

Le club est à présent au pied du mur :

  • Les 2 postes de la commission de contrôle ne sont pas pourvus.
  • 5 postes d’administrateurs dont au moins une féminine ne sont pas pourvus.
  • 4 mandats (dont celui du trésorier, celui du secrétaire et celui du président) arrivent à leur terme en 2012.
  • La fin du mandat du vice-président est prévue pour 2013.

Certains ont déjà annoncé officiellement qu’ils n’en solliciteraient pas le renouvellement. Les autres s’interrogent encore mais aucun n’envisage avec sérénité et sans se poser de questions de poursuivre son engagement.

 

Lorsque nous avions été reçus à l’Hôtel de Ville par le Maire de Cahors et son Adjoint aux Sports, à l’occasion des 60 ans du club, j’avais longuement évoqué les atouts de notre association.

Ils reposaient sur les 3 piliers du savoir : savoir-faire, savoir-être et faire savoir.

L’heure était à l’optimisme ! Je n’avais donc pas voulu insister sur la faiblesse majeure qui transforme notre club en colosse aux pieds d’argile : ses qualités indéniables reposent sur bien trop peu d’épaules ! L’enthousiasme est fragile, sachons le préserver !

 

J’entends les débats actuels autour de la sortie « sauvage » du vendredi.

Mais ou est le problème ? Qu’elle est cette religion qui obligerait les cyclotouristes cadurciens à faire abstinence le vendredi ?

Il n’est pas plus interdit, aux licenciés, de rouler le vendredi que le jeudi ou le mardi

(ce petit aparté ici simplement pour remercier Pierre Philibert pour son initiative en faveur de l’accueil d’une nouvelle) s’ils y trouvent leur compte ! Le problème, il est ailleurs !

Il est dans « l’obsolescence planifiée » de la sortie du samedi après-midi !

Roulez tous les jours de la semaine si tel est votre bon plaisir mais préservez le week-end ! C’est le moment privilégié pour l’accueil des nouveaux, confirmés ou débutants, des actifs, des plus jeunes, des femmes. C’est l’avenir du club qui se joue là !

Quel message leur envoyons-nous, à ces gens qui ont une vie en dehors du vélo, quand nous ne sommes plus que 3 ou 4 au départ du samedi ? « Allez-vous faire pendre ailleurs ! Ici nous restons entre retraités ! » ?

 

Voilà 6 ans que j’ai ma licence au club dont 5 ans comme dirigeant (vice-président puis président dans les circonstances que vous connaissez).

C’est avec enthousiasme que j’ai rejoint, à mon arrivée, une équipe nouvellement élue et que j’ai participé à l’élaboration du projet que vous avez voté en 2008. Relisez-le !

Il a pour objectifs :

  • d’affirmer notre appartenance à la FFCT
  • de favoriser le développement de la convivialité
  • de redonner une dynamique au club et de le rajeunir en créant les conditions d’accueil des nouveaux adhérents et en facilitant la participation des actifs par la réhabilitation de la sortie du dimanche matin.

 

Ce projet est-il encore à l’ordre du jour ? Moi, j’en doute !

Pourtant, ce projet est la seule voie possible pour pérenniser et rajeunir le club.

Je n’ai, pour ce qui me concerne, aucune vocation à être « le dernier des Mohicans », le président qui éteindra la lumière en partant ! Je ne gèrerai pas la fin annoncée du club. Je partirai avant !

 

Michel Malange m’a demandé ce qui pourrait me faire changer d’avis. La réponse est facile :

« Des commissions qui font leur travail, avec essentiellement des membres non élus qui donnent un peu de leur temps pour accomplir une mission qui les intéresse sans avoir à s’impliquer dans la responsabilité de siéger au Comité. »

Ces commissions existent mais elles n’ont strictement rien produit depuis plus d’un an !  

Et ce sont encore les élus qui doivent assumer cette déresponsabilisation.

 

Pour ceux qui ne s’en souviennent pas, je les cite ici :

  • Accueil des nouveaux et des jeunes
  • Communication interne et externe, site internet, autres médias
  • organisations et circuits route
  • VTT
  • Randonnées Pédestres
  • Histoire du club
  • Mécanique
  • Logistique et habillement

 

La liste n’est pas figée. S’investir dans ces commissions, c’est permettre au CD de se consacrer à sa mission sur le long terme !

 

Maintenant le débat est ouvert. A chacun de s’exprimer.

 

Cahors le 25/10/2012

Le Président

Roland Mangin

 


Guy FAURE    27/10/2012

S'il faut bien un premier à réagir, je serais celui-là , au moins pour soutenir les propos de notre Président. Le vieillissement incessant des effectifs, la défection depuis quelques années des bonnes volontés pour administrer le club sont autant de sujets d'inquiétude qui peuvent amener au "démantèlement". Si nous continuons dans la voie actuelle, c'est ce qui va arriver, si ce n'est cette année, dans les années à venir. Il est temps de prendre conscience qu'il est absolument nécessaire de modifier nos comportements pour permettre aux actifs d'accéder au club, et également de proposer des idées pouvant permettre l'atteinte de ce besoin (à chacun d'apporter sa pierre à l'édifice). Aujourd'hui, "l'étoffement" du bureau est absolument indispensable, faute de quoi, le découragement gagnera bien vite les quelques bonnes volontés encore motivées, dont je fais partie (mais jusqu'à quand ?). J'espère que vous serez très nombreux à participer à ce débat, montrant ainsi votre "attachement" au club, et à ceux qui travaillent à sa continuité.

   Guy Faure


Maurice RHODES   29/10/2012

Au Comité directeur depuis l'A.G. de 2012, je découvre le fonctionnement du club. Je veux d'abord dire la compétence et le dévouement de nos amis du Bureau. Mais, à mon avis, il existe une coupure entre la motivation des dirigeants et la presque indifférence d'une grande partie des licenciés. Je comprends très bien que nombre d'entre nous se contentent d'un club pour prendre une licence et venir au rendez-vous de St-Georges pour les différentes sorties hebdomadaires. Mais soyons réalistes, nous sommes déjà un club du 3ème Age; et si rien de décisif n'est fait pour l'accueil de nouveaux licenciés plus jeunes, même ces fonctions ne pourront être assumées dans un avenir proche. Mais j'ai quand même une bonne nouvelle, mercredi 7 novembre (s'il ne pleut pas) trois jeunes femmes, Gina, Marie-Cécile et Simone doivent venir rouler avec le 3ème groupe. Soyons nombreux pour les accueillir.

  Maurice Rhodes

 


Maurice RHODES   30/10/2012

Je ne voudrais pas monopoliser l'espace membre mais vous faire part de mes réflexions sur le fonctionnement des sorties, en particulier pour le 3ème groupe. Nous sommes entre 5 et 12 à  rouler ensemble et nous n'avons peut-être pas les mêmes ressentis que les autres licenciés. Il y a, c'est vrai, de fortes personnalités dans ce groupe avec une tendance à  adapter ou modifier ce qui ne convient pas, estimant que la moyenne d'âge (74 ou 75 ans) nous confère ce droit.
Exemples: sorties du vendredi mais aussi départ avancé, ou autre que St-Georges, voire parcours différents. Ces dérives ont toujours une explication, (matches du samedi)mais en cette saison des circuits trop longs et trop difficiles qui nous font arriver à  la nuit surtout depuis le changement d'heure.
Que peut-on faire pour que tout rentre dans l'ordre?
Faut-il envisager des circuits plus courts avec seulement une ou deux difficultés pour ce groupe?

Le débat est ouvert.

  Maurice Rhodes


Jean-Claude MILLOT  30/10/2012

Bonjour à  tous et à  toutes,

La situation avant un renouvellement des membres du bureau n'est pas une nouveauté, je l'ai toujours vue et vécue depuis que je suis au club .(16 ans)

En lisant le message du président on pourrait croire que ce sont ceux qui s'occupent des commissions qui sont responsables de la situation.

Depuis un an le club vit sans animateur et pourtant il y a eu des actions positives et d'autres beaucoup moins.

PEQ par exemple, les licenciés ont répondu favorablement à  l'appel du comité directeur de PEQ, à tel point qu'il y avait trop de monde !

J'ai vu des personnes comme Claude Bru et Guy Faure s'investir énormément dans le mise en place de cette organisation.

Il y a eu également la très belle organisation du séjour organisé par René Lacam.

Le renouvellement des effectifs ne se fera pas par les réunions des commissions.

Le club n'attire plus. En 2000 après PEQ nous sommes montés à  135 licenciés.

Il y a 4 ans nous le bureau avions mis en place 3 groupes, regroupant des gens de même niveau. Tout le monde avait l'air satisfait. Mais comme personne ne s'est investi pour faire respecter les règles de ces départs. Il s'en suit ce que nous connaissons un certain désordre qui ne satisfait personne et donne une image très négative de l'ambiance du club.

Le recrutement ne se fait pas (ou peu) à  la vue de notre regroupement. Il faut organiser une sortie le dimanche matin pour les cyclos promeneurs sur une durée de 2 heures et surtout ne pas indiquer de distance à  parcourir.

Je suis certain que nous aurons des personnes qui viendront et qui, peut être par la suite, sortiront normalement et même si elles veulent ne faire que ce type de sorties quelle importance.

Parlons du 3 ème groupe, je ne trouve pas normal que vous ne partiez pas à  l'heure et du lieu défini. Vous n'êtes pas seul. Dernièrement, après 2 mois d’interruption, je souhaitais partir avec vous, mais vous étiez partis avant l'heure et peut-être pas du lieu habituel.

Alors soyons solidaires, respectons les règles établies et cela ira déjà  mieux au niveau de l'ambiance.

La communication.

Nous sommes tous surpris de ne plus voir les Compte rendus du comité directeur sur le blog.

On va nous dire qu'il n'y a pas de secrétaire, mais pour faire un CR il faut juste le recopier sur le blog si l'on prend la peine d'inscrire au fur à mesure du déroulement de la réunion.

Je suis d'accord avec ce qu'a écrit M. Rhodes.

A bientôt sur les lieux de nos rendez-vous où nous pourrons continuer le débat.

  JC Millot


René LACAM  31/10/2012

je pense que ce débat peut être utile à condition qu'il y ait une large expression ,et surtout de la part de ceux qui ne trouvent manifestement pas leur compte dans le fonctionnement actuel du club . Je pense notamment aux 50 à 60% ( environ) des 84 licenciés que l'on ne voit jamais ou quasiment sur nos sorties hebdomadaires ou organisations . Est-ce la question des horaires qui les empêche ? est-ce le manque de sorties le Dimanche matin ? Est-ce la baisse de fréquentation de la sortie du Samedi ? Est-ce la pratique très majoritairement sportive lors des sorties ? Est-ce le manque de solidarité souvent constaté à l'intérieur des groupes ? Est-ce le « bordel » au départ de Saint Georges ou le n'importe quoi de certains en matière de respect du code de la route? Est-ce le manque de convivialité? Est-ce le manque d'organisations ou leur faible attractivité?

On pourrait multiplier ainsi les questions, et chacun pourrait peut-être se trouver concerné par une ou plusieurs questions .

Mais une chose me parait évidente : ce débat sera utile s'il est franc et massif et s'il débouche sur des décisions cohérentes avec les besoins exprimés ,et respectés par tous , et sur une pratique du vélo où chaque membre du club - existant ou potentiel- puisse trouver son plaisir .

 Il faut donc de mon point de vue ne pas dramatiser outre mesure, ni se donner des ambitions démesurées , mais essayer de trouver les moyens pour que chacun vienne au club en y prenant plaisir ,quel que soit son niveau de performance et/ou son état de forme .

 Au fond, je pense qu'il faut lister les mesures qui pourraient contribuer à deux objectifs ;

    - améliorer la pratique « plaisir » du cyclotourisme par le plus grand nombre possible des adhérents au club.

   - amener de nouveaux entrants vers cette pratique .

Comme il a été dit par d'autres intervenants au débat , ces  2 objectifs sont sans doute intimement liés .

  René Lacam


Marc BATTUT   04/11/2012

Ayant pris connaissance des difficultés que le club rencontre depuis 2011 et voir plus récemment...Je n'ai aucun commentaire à porter. Pour l'année qui vient, je veux m'investir à minima en commission pédestre (travail de terrain).Dans un monde qui bouge et vieillissant, en concertation avec les clubs lotois en difficulté de renouvellement de leur représentant, peut-être envisager le regroupement des clubs en une seule association. Cordialement.

  Marc Battut


Bernard ROUX    09/11/2012

Pour préparer les élections.
Une société démocrate libérale n'est pas digne de la censure.
Une association qui pratique la censure est elle libérale?

  Bernard Roux


Bernard PRADIE  18/11/2012

 Je n’aime pas du tout m’exprimer au travers des réseaux sociaux, mais n’étant pas d’accord avec les dires du Président , je viens donner mon coup de gueule .
Tout d’abord je n’apprécie pas sa façon de parler des retraités :
- Eux aussi ont une vie en dehors du vélo, cela n’est pas réservé qu’aux soi-disant Actifs
- De plus il n’y a pas de 3ème groupe, il y a un groupe de cyclos qui roulent ensemble en tenant compte des problèmes de chacun d’entre eux et ils adaptent les sorties en conséquence, vu que tous les autres cyclos foncent dès le départ des sorties sans s’occuper des cyclos de ce groupe.
- On a aussi reproché à ce petit groupe de sortir le vendredi au lieu du samedi, mais quand cela arrange le Président tous les jours de la semaine sont bons pour sortir, et on y va avec les articles parus ces derniers jours en essayant de caresser les épaules de ces cyclos. Sur 80 cyclos il n’y aurait donc qu’une poignée de corvéables à merci .
- S’il manque du monde pour diriger le club il faut aussi se poser la question : pourquoi des dirigeants compétents ont démissionné ou sont partis ces dernières années.
- Il n’y a plus de compte rendu du comité directeur
- Il n’ya plus de contact entre cyclos car plus de réunions et plus de permanences, les relations par internet ne sont pas la panacée pour faire vivre un club .
- Je n’ai pas de solution mais je suis toujours prêt à amener un peu de moi-même pour aider et j’aimerais pouvoir rouler longtemps avec ce club que je fréquente depuis 17 ans .

  Bernard Pradie


Guy FAURE  20/11/2012

Sans faire de philosophie, j’exerce mon droit de réponse à un commentaire mettant en cause le caractère peu démocratique qu’aurait le club quant à la sélection qu’il ferait des sujets proposés pour le blog. S’il y a eu des documents écartés (je ne nie que cela ait été le cas), j’en assume l’entière responsabilité. Nous ne sommes qu’un petit noyau de bénévoles engagés dans cette association, et nous nous devons de faire en sorte que notre communication soit irréprochable. Nous vivons mal le désengagement général qui secoue ce club, et nos « frêles » épaules en ont assez des « tracasseries » qu’engendrent la survie de celui-ci. Malgré tout, nous nous efforçons, de faire en sorte que chacun d’entre nous puisse vivre sa passion, dans le meilleur esprit et dans la plus franche camaraderie. Alors, quel intérêt, aurions-nous à faire « barrage » à la parution d’informations ou bien d’images, si ce n’est (dans le cas évoqué) à nous mettre en situation de respecter la loi sur la protection des personnes ! Voilà ce que je voulais dire, en réponse au commentaire de Bernard. J’en retiens pour « leçon », qu’à l’avenir, il conviendra d’être plus explicite, lors des choix des « thèmes » d’animation de notre blog. Je crois qu’il est raisonnable d’en rester là, et d’en tirer les leçons pour l’avenir.

  Guy Faure


Pierre PHILIBERT   21/11/2012 

Bonsoir à  tous et à  toutes

Depuis longtemps nous espérions attirer quelques féminines, car nous étions un des clubs très peu représenté par la présence de féminines ainsi que de nouveaux adhérant au club, ce n’est pas en faisant des débats sous forme de règlement de compte que nous améliorerons notre effectif. Je dirai même que c’est décourageant pour une personne nouvelle de lire ces articles.

Quand à l’appellation quatrième groupe, j’attendais d’ouvrir une discussion le 02 Décembre

Pour ne pas appeler ça quatrième, mais groupe d’accueil ou autre, de façon que lorsque la ou les personnes seront pratiquement au niveau d’intégrer le groupe 3, connaissant le fonctionnement du groupe, même un peu juste elles seront très bien accueillies, ça ne pourra qu’améliorer la progression de ces personnes, cela est simplement une proposition.

  Pierre Philibert


 

 

  

  Sommaire "Espace Membres"
/ / /
Le jeudi 22 octobre 2009, 33 adhérents du club se sont réunis à La Barbacane à l’appel du Comité Directeur. Le débat a porté essentiellement sur l’avenir de notre association.
Si la première partie de l’échange a vu les présents proposer quelques pistes intéressantes pour améliorer la participation à nos organisations et en particulier à la journée Jean Claude Bernard, force est de constater que bien peu de bras se sont levés ensuite pour aider à la mise en œuvre de ces suggestions et au fonctionnement quotidien du club.
Les idées, c’est bien. Des bénévoles, c’est mieux.

Après avoir laissé passer un temps pour la réflexion de tous, délai que le Comité a mis à profit pour se concerter sur la suite à donner à son action, il a décidé de suivre le conseil émis ce soir-là par l’un de vous et de proposer un sondage à tous les membres de l’association.
Nous étions nombreux à nous réunir mais nous étions encore loin de pouvoir représenter l’ensemble du club.

Ce sondage reprend quelques idées émises. Rassurez-vous, les autres ont été notées et ne sont pas oubliées pour autant. Mais il a fallu faire simple et, de toute façon, il vous est toujours possible de profiter de ce sondage pour les rappeler. La dernière case « commentaire » est prévue pour cela.

Il est découpé en 3 parties distinctes. Elles correspondent aux 3 grandes interrogations actuelles de votre Comité:
   - quels types de vélo désirez-vous pouvoir pratiquer au sein de votre club ?
   - que pensez-vous de notre fête, la journée Jean Claude Bernard ?
   - êtes-vous disposés à contribuer un peu, beaucoup, passionnément ou pas du tout au fonctionnement de votre association ?

Si vous avez consulté les échanges sur l’espace membres de notre site internet, si vous avez lu ma contribution personnelle, vous savez que le résultat de ce sondage n’est pas anodin. Certains membres de votre Comité attendent vos réponses pour décider de leur propre engagement futur.

Pour garantir la sincérité des réponses, nous avons voulu vous laisser la possibilité de garder l’anonymat. La case identification est absolument facultative. Que vous choisissiez de répondre par informatique ou sur support papier, vous ne serez pas identifiables si vous ne le souhaitez pas.
Alors, répondez nombreux et rapidement. C’est le minimum que vous pouvez faire pour l’avenir de votre club.

Roland Mangin
Président de Cahors Cyclotourisme
Sorties à vélo
     Souhaitez-vous que le club se cantonne aux 3 sorties hebdomadaires Oui Non

     Êtes-vous intéressé par la formule sortie du club sur 1 journée

Oui

Non

     Êtes-vous intéressé par la formule sortie du club sur 1 week-end

Oui

Non

     Êtes-vous intéressé par la formule voyage itinérant sur 1 semaine

Oui

Non

Randonnée "Souvenir Jean-Claude Bernard"

   Si vous avez participé à notre dernière randonnée Souvenir JC Bernard, l’avez vous fait :

     - en hommage à notre président décédé

Oui

Non

     - pour la convivialité de ce type de manifestations

Oui

Non

     - autre (merci de préciser)

Oui

Non
   Si vous n’avez pas participé à notre dernière randonnée Souvenir JC Bernard, est-ce :

     - parce que la date ne vous convenait pas (merci de préciser)

Oui

Non

     - à cause du pique-nique tiré du sac

Oui

Non

     - autre (merci de préciser)

Oui

Non
   Que vous ayez participé ou non à la JCB, préférez-vous : :

     - une autre date d’organisation (merci de préciser)

Oui

Non

     - la formule pique-nique tiré du sac

Oui

Non

     - la formule traiteur (plat froid)

Oui

Non

     - l’arrêt dans un restaurant (en 2010, nous serons servis à la base d’Auzole)

Oui

Non

     - autre (merci de préciser)

Oui

Non

Bénévolat
     Êtes-vous prêt à être ponctuellement bénévole pour nos organisations Oui Non

     Etes-vous prêt à vous investir dans une commission

Oui

Non

     Êtes-vous prêt à entrer au comité directeur

Oui

Non

Si vous souhaitez être identifié
Entrer votre Nom et votre Prénom :  

Si vous le souhaitez, vous pouvez mettre un commentaire
Notamment vous pouvez préciser la nature de l'aide que vous envisagez d'apporter au club

  Sommaire "Espace Membres"
/ / /
  flèche-basdernier article Je donne mon avis

 

Réunion du comité directeur du 15 mai 2009

 

Le comité directeur s’est réuni le vendredi 15 mai 2009 à 18h00 au siège du club – Place Luctérius – La Barbacane à Cahors (46).

Présents : ARNAUDET Daniel, CHAPOU Jean-Pierre, DE MUNCK Claude, FAURE Guy, FAURE Louis, GUÉGAN Joseph, GUILLER Serge, JACQUET Daniel, LACOMBE Henri, MANGIN Roland
Absents : aucun absent

La séance est ouverte par le président Roland MANGIN.

Compte tenu de l’importance de cette réunion 2 points étaient seulement inscrits à l’ordre du jour :

  • L’avenir du club
  • Le calendrier de nos organisations 2010

1- Avenir du club
Plusieurs personnes du bureau sont démotivées et désabusées au point d’envisager de démissionner.
Quelles en sont les principales raisons :

  • La charge de travail importante qui repose sur un petit groupe et essentiellement sur le secrétaire.
  • Le très grand nombre d’adhérents qui se désintéressent totalement des organisations du club. (journée JC Bernard, brevets, soirée Cyclo-Nomade etc…)
  • La charte du club qui n’est pas respectée lors des sorties hebdomadaires :
    • Largage quasi-systématique des moins rapides dans le groupe 2.
    • Groupe 3 inexistant au départ de Saint-Georges.


Le comité directeur s’est naturellement posé plusieurs questions :

  • Avons-nous fait ce qui était écrit dans le projet du club, projet unanimement adopté par les adhérents réunis en assemblée générale extraordinaire le 8 mars 2008 ?
    • Après avoir examiné notre bilan, qui vous sera présenté lors d’une prochaine réunion, la réponse est oui, presque toutes les actions annoncées ont été réalisées.
  • Est-ce que l’on maintient le cap fixé ? Est-ce qu’on l’infléchit ? Si oui sur quels objectifs et actions ? Est-ce qu’on change totalement de programme ?
    • Après une longue discussion où chacun s’est exprimé, il ressort qu’une très forte majorité des membres du comité directeur souhaitent continuer à œuvrer pour les objectifs fixés et qui figurent dans le projet du club.


En conclusion, notre vision idéale du club serait:

  • Un club organisé pour répondre aux 3 modes de pratique du cyclotourisme (route et VTT).
    • Cyclo-sportifs
    • Audax - randonneurs
    • Cyclo-flâneurs
  • Une équipe dirigeante motivée qui partage la même vision du club.
  • Des adhérents qui participent à la vie du club.

Nous pouvons tous adhérer à cette vision, elle n’est pas utopique, nous sommes convaincus qu’avec un effort de chacun nous pouvons y arriver.


Sans entrer dans les détails, qui pourront être débattus ultérieurement, nous lançons un appel solennel à :

  • chaque adhérent pour qu’il respecte, d’ores et déjà, l’esprit de notre charte :
    « je pars et je rentre avec l’ensemble du groupe »
  • chaque meneur de groupe pour qu’il règle son allure sur celui du plus faible du groupe.

Si nous jouons tous le jeu, nul doute, nous améliorerons l’esprit de notre club.
Si nous ne jouons pas le jeu, nul doute, avant la fin de l’année, le comité directeur fera le constat de son échec et laissera la place à une autre équipe qui correspondra mieux aux attentes des adhérents.

Comme nous espérons encore un réveil des consciences et une implication plus forte de chacun, nous souhaitons que, d’ores et déjà, vous veniez nous épauler.
Nous ne pouvons pas incorporer d’autres membres au comité directeur en dehors d’une assemblée générale, par contre rien ne nous empêche d’associer un peu plus les membres des commissions.
Nous renouvelons notre appel: que ceux qui veulent et qui peuvent apporter un peu de leur temps, viennent nous rejoindre.

Nous essaierons de programmer, avant la mi-septembre, une réunion de l’ensemble des adhérents pour débattre de tous ces points.
En attendant cette réunion vous pouvez en débattre sur l’espace membres de notre site.
Mais surtout, montrez que vous avez la volonté de changer les choses

:

  • par votre comportement lors des sorties hebdomadaires,
  • par l’intérêt que vous portez à nos organisations.
    Aujourd’hui il n’y a que 2 adhérents inscrits aux « 2 jours entre Lot et Dordogne » alors que le club a fait un effort financier considérable pour ses adhérents : 50€ pour les 2 jours.

Ceci est le dernier appel que vous fait votre comité directeur, si rien ne change, il tirera les conclusions qui s'imposent.

2- Calendrier 2010
Le Codep vient de nous demander de fixer les dates des organisations qui doivent figurer au calendrier national « ou irons-nous ? » - nous avons proposé:

  • 1er mai - souvenir Jean-Claude Bernard (route et VTT)
  • 18 avril - brevet fédéral de 150km
  • 13 mai - brevet fédéral de 250km
  • 5-6 juin - brevet randonneur mondial de 600km

La séance est levée à 22h00. Prochaine réunion du Comité Directeur le vendredi 19 juin 2009 à 17h30.

A Cahors le 16 mai 2009
Le président
Roland Mangin


Pierre PHILIBERT 17/05/2009

Bonsoir à tous les membres du comité directeur.
Pour raison de santé je n'ai pu honorer que très peu de sorties en semaine mais surtout la journée du 1er mai, dont je tenais beaucoup.
Si je n'ai pas insisté sur les sorties en semaine, c'est parce que j'ai pensé que l'on ne me prenait pas au sérieux lorsque je demandais de rouler mois vite.
Je suis toujours à la recherche de mes problèmes de santé
J'espère que vous allez trouver des solutions, allez bon courage à tous.
Pierrot


Pierre DEMARS 18/05/2009

Il y a quelques années, j'ai été trésorier du club et comme actuellement c'était toujours les 3 ou 4 cyclos du bureau qui faisaient le "travail".
Je suis du même avis que Pierrot PHILIBERT à propos des sorties. Je ne suis pas assez "entrainé" pour faire les sorties actuelles:trop longues,trop rapides.
Que faire ? je roule avec des cyclos qui ne sont pas ou plus au club; aujourd'hui sortie de 40 km à 20 à l'heure.Ce ne serait pas suffisant pour les "club".
Je n'ai pas participé à la journee Bernard car j'étais absent,je voulais m'excuser mais j'ai encore de nombreux problèmes avec mon ordinateur qui ne fait pas toujours ce que le lui ordonne....
Bon courage à tous.
Pierre DEMARS


Jean-Claude MILLOT 20/05/2009

Le principal problème de la démotivation des membres du bureau vient surtout du manque de participation aux organisations qu'ils mettent sur pied.
Mais ce n'est pas nouveau, la baisse de la participation date depuis les années 92/93.Avant cette période le brevet des 100 km voyait 40/50 participants tous du club puisqu'il n'était pas au calendrier.
Pourquoi cette désaffection ?
A mon avis, la plupart des acteurs de cette période sont maintenant en retraite et leurs occupations sont ailleurs. Le club n'était qu'un passe temps, les couleurs du club aucune importance.
Certains se sont mis dans la tête qu'il faut être très entraînés pour faire ces brevets, alors qu'ils le faisaient avant dans les mêmes conditions physiques, seulement aujourd'hui ils ont quelques années de plus.

Les groupes - lorsque j'entends que dans le groupe 2 on ne s'attend pas, je prétends que c'est faux.
Ce groupe se compose d'environ d'une douzaine de personnes. Pourquoi y a-t-il des problèmes ? C'est que le groupe 3 ne s'est jamais constitué.
Nous avons un certain nombre de personnes qui veulent à tout prix aller dans le groupe 2.
Plusieurs raisons:
Pour certains c'est déshonorant de descendre de groupe. Je rappelle que dans de nombreux cas les membres du groupe 2 attendent les attardés qui devraient - être dans le groupe 3.
Pour d'autres le groupe 3 ne se constituant pas au départ prévu, se retrouvent dans des conditions qu'ils ne souhaitent pas et donc vont rouler seuls ou plus du tout. C'est pour cela que les effectifs sont descendus.
Quant au groupe 4, aucune organisation n'est prévue. Ils partent suivant le rendez - vous qu'ils se donnent et font le parcours qu'il leur convient.
En faisant ainsi nous ne sommes pas près de concilier tout le monde.

Je viens de passer une quinzaine de jours dans le Var et j'ai pu rouler avec le club de Hyères. Chez eux ils ne font pas de groupe. Il y a deux parcours qui permettent de constituer deux groupes l'un rassemble les plus vaillants et l'autre certaines féminines, les plus âgés et ceux qui veulent rouler plus cool.
L'allure du premier groupe est généralement moins rapide que chez nous (groupes 1 et 2)
Ils font deux arrêts pipi et si certains se trouvent attardés, ils s'attendent par un arrêt. Les parcours sont définis à l'avance mais ils font souvent des dérivations permettant d'allonger ou de raccourcir le parcours.
Ils sont présents en grand nombre aux organisations fédérales. Parmi eux se trouvent des garçons qui sont licenciés FFC et FFCT, ils ont le même esprit que le reste du groupe et s'ils sont disponibles le jour de la sortie ils participent aux organisations FFCT.
L'accueil des nouveaux, comme moi, est excellent. Pour anecdote, j'ai percé lors d'une sortie. Ils m'ont attendu un peu plus loin car nous étions sur une piste cyclable étroite. Comme je mettais beaucoup de temps pour réparer; un jeune coursier FFC est revenu à ma rencontre et m'a aidé à revenir.
Vous pourrez comparer avec ce que la majorité font avec les nouveaux venus !!

En ce qui concerne le découragement des membres du bureau, je leur dis qu'il ne faut pas se prendre la tête, vous ne changerez pas l'esprit de la majorité des licenciés parce que vous faites de belles choses.
Sachez qu'un certain nombre d'entre nous apprécient vos efforts et l'excellent travail que vous faites. Même si nous ne nous déplaçons pas suffisamment l'image du club est quand même bonne.
L'action des clubs FFCT n'est-elle pas de faire faire du vélo au plus grand nombre ?


Louis BRUÈRE 21/05/2009

Pourquoi ne pas faire appel aux membres du club pour vous venir en aide en s'engageant afin d'assumer les taches qui pourraient soulager certains ?
Il serait intéressant d'énumérer les taches susceptibles d'être assurées pour venir en aide aux membres du bureau surchargés (j'ai personnellement connu cela).
Mais deux bénévoles par tache cela me parait indispensable et d'accord sur ce point avec vous pour qu'ils ne soient pas obligés de rentrer au bureau. Ex: 2 bénévoles pour le minibus, 2 bénévoles pour les licences, 2 bénévoles pour les circuits (ou commission des circuits) etc.

Tout à fait d'accord pour les 3 groupes : les cyclos sportifs, les audax et les cyclos flâneurs sans jamais parler du 1er du 2ème, du 3ème ni du feu 4ème - classement qui représente une hiérarchie difficilement acceptable pour certains nostalgiques de leur glorieux passé.

  • Les cyclos sportifs rouleraient à leur guise sans aucune contrainte ( on suit les meilleurs physiquement parlant au risque de se faire lâcher )
  • Le groupe audax roulerait selon les exigences de l'audax (on part ensemble, on roule ensemble, on rentre ensemble) sur le circuit des cyclos sportifs.
  • Les cyclos flâneurs devraient avoir un circuit à part beaucoup plus court avec la même exigence (on part ensemble, on roule ensemble, on rentre ensemble)

Il faut, bien entendu, conserver le départ du parking St-Georges auquel tous les cyclos sont habitués à présent avec le départ:

  • à 14 h pour les cyclos sportifs et les audax,
  • à une heure différente selon les saisons pour les cyclos flâneurs.

Dans ce commentaire ma réflexion n'est pas de critiquer mais d'apporter ma contribution à la recherche d'un remède pour un mal qui affecte de nombreux clubs
Bien amicalement à tous les cyclos du club
Louis Bruère


Jean-Claude MILLOT 22/05/2009

Pour nos organisations 2010, je remarque que vous envisagez de programmer un 250 km, cela va concerner quelques cyclos, à mon avis moins de 5. Je vous suggère de faire à la place un brevet Audax 200 km et un brevet Audax de 100 km qui pourraient se faire le même jour sur la première partie du 200. Cela aurait l'avantage d'attirer plus de cyclos et de faire connaître l'Audax dont on parle souvent sans jamais en avoir fait.


Daniel ARNAUDET 23/05/2009

Aucun cyclo du club ne doit être laissé sur le bord du chemin. Telle est une des devises du comité directeur.
Des ennuis de santé ou autres éloignent parfois certains d'entre nous des sorties hebdomadaires. D'autres ne roulent pas régulièrement. Certains hésitent à venir au club en raison des distances et des vitesses annoncées.
Pierrot Philibert et Pierre Demars ont lancé "un appel au secours". Ils doivent être entendus de tous.
Aussi pour répondre à ces attentes, nous allons ajouter à nos circuits mensuels des parcours plus courts et moins difficiles, d'une cinquantaine de km, avec une ou deux côtes maximum.
Nous espérons ainsi pouvoir rassembler dans un même groupe, ceux qui ne veulent pas aller vite, ceux qui ne veulent pas se fatiguer. Nous espérons aussi le retour de quelques anciens.
Sachez que vous serez les bienvenus au départ du parking St-Georges.


Bernard LABORDERIE 25/05/2009

Bonsoir à tous (il est 21h23)
Première remarque: c'est toujours les mêmes qui s'expriment, c'est un peu dommage.
Je suis tout à fait d'accord avec l'analyse de Louis Bruère pour son classement en trois catégories. Il me paraît raisonnable et surtout correspondre davantage à l'attente des adhérents. Le rassemblement de 14h à ST Georges me paraît aussi être la bonne solution après plus d'un an d'expérience, même pour les "cyclos flaneurs". Ce moment de convivialité est certe court mais il a le mérite de faire se rencontrer,au moins trois fois par semaine, des gens partageant le même plaisir.
Je pense que la formation de trois groupes au départ est logique, car si nous voulions former des groupes de cyclistes vraiment homogènes ce n'est pas trois mais peut-être 10 groupes qu'il faudrait faire tellement la diversité entre chacun d'entre nous est réelle (certains roulent, d'autres grimpent ou descendent, etc..). L'important est de bien se connaître pour savoir dans quel groupe s'intégrer, et de prendre du plaisir. A quelques exceptions près (qui sont plutôt des male ntendus), un bon esprit règne dans les groupes, du moins je le pense.
Quant à l'esprit cyclo touriste pur et dur, peu de licenciés de notre club peuvent se vanter de le posséder, moi le premier. La majorité d'entre nous sommes intéressés par les trois sorties hebdomadaires de 80 ou 100 km. Est-ce un défaut pénalisant que de posséder une licence FFCT et de ne pas partager dans sa globalité l'esprit cyclotourisme?
Personnellement je pense que les membres du Comité Directeur font du bon travail, je suis également bénévole et je comprends leur déception, mais ils ne doivent pas baisser les bras dans ce passage un peu délicat, d'autres moments forts reviendront.


Guy ANDISSAC 26/05/2009

Après avoir lu "2009-Avenir du club", je suis allé voir "2007-Avenir du club": j'ai constaté que les problèmes rencontrés en 2009 l'étaient déjà en 2007 et que les écrits de 2007 restent pertinents aujourd'hui.
Déception et lassitude compréhensibles pour "les responsables ... mais pas coupables"!
Il me semble urgent d'alléger le travail des responsables et j'approuve l'idée de Louis : définir des tâches précises et limitées qui ne soient pas des "suceurs" vers toujours plus de responsabilité, afin de trouver des volontaires. Je ne peux pas croire qu'il ne s'en trouverait pas quelques-uns dans un club où je pense que la plupart des membres ont en commun de vouloir faire du vélo ensemble (malgré la diversité des pratiques et des raisons qui ont poussé chacun à adhérer).
La faible participation des membres du club aux journées organisées par Cahors CycloTourisme étonne et déçoit beaucoup le nouvel adhérent que je suis.
La participation aux brevets 100 et 150 kms a pu être limitée par le mauvais temps du mois d'avril... Le choix du 1er mai (fête du travail et possible journée de revendication) pour la journée Jean-Claude Bernard est-il le plus judicieux?... Je crains que l'absence de brevets inférieurs à 200 kms en 2010 ne favorise pas la participation des membres du club; aussi la proposition faite par Jean-Claude de jumeler deux longueurs différentes le même jour me paraît intéressante si elle est réalisable.
Bravo Daniel pour la création d'un circuit court et cool; espérons que les cyclos concernés apprécieront, se communiqueront l'info et viendront au départ.
J'apprécie beaucoup le point de départ commun aux groupes (où qu'il soit!) car c'est ce qui m'a permis de rencontrer les autres membres du club présents.
Je termine sur l'image de notre club à l'extérieur. Elle est certainement diverse et varie d'une personne à l'autre. Je crois surtout qu'elle est très limitée ou confidentielle. Qui nous connaît dans le "grand public" en dehors des cyclos et de leurs amis? Pour la plupart il n'y a que des cyclistes (cyclotouriste? c'est quoi?).
Je pense, par exemple, que nous devons absolument être présents au forum des sports en septembre; c'est aussi important ou plus pour recruter (notamment des jeunes) que la composition des groupes ou autre débat cyclotouriste (non-négligeables).
Modestement et amicalement. Vive Cahors Cyclotourisme!
Guy


Bernard LABORDERIE 05/10/2009

Bonjour à tous les lecteurs,
Que se passe-t-il au royaume des cyclos, lorsque je lis la démission de 2 membres du Comité Directeur dont le secrétaire?
Je pensais que l'Assemblée Générale de décembre 2008 avait remis le club des cyclos sur une nouvelle et bonne voie. Il est vrai que le message, du CD, de ce printemps laissait à nouveau transpirer des difficultés. Pourquoi avoir ces états d'âme?
Je suis licencié chez les cyclos depuis le début des années 70 et je n'ai jamais connu, je ne crois pas, ce climat de pessimisme qui semble régner actuellement.
J'ai toujours connu des gars qui pédalaient bien (Léo Demunck, Claude Larroque, Maxime Samouillan, Alain Dodé, Marc Lecuru et .......) et d'autres qui faisaient leur train (Vinel, Terrier, Molinié....) , nous pédalions un peu ensemble, au début de la sortie, et puis nous nous séparions, sans problème et tout le monde était heureux. Je n'avais pas davantage l'esprit cyclo qu'aujourd'hui, je participais aux sorties du dimanche matin (je n'étais pas à la retraite), aux brevets et à quelques rares sorties hors du Lot; en fait comme aujourd'hui. Personnellement je suis heureux de faire du vélo en groupe avec les sorties hebdomadaires, mais je le répéte les sorties en fréquentant d'autres clubs ne m'intéressent pas particulièrement, ainsi que les randonnées avec des kilométrages qui dépassent les 150 km.
Parmi les adhérents de CAHORS CYCLOTOURISME, je pense que certains pensent comme moi, mais ce n'est pas une raison pour prendre ombrage de cette réalité.
Si vous ne voulez au sein du club que des cylos pur et dur, ce n'est pas 100 licences que vous délivrerez mais peut-être une vingtaine.
J'ai participé en 2008 à la sortie itinérante en provence, je me suis régalé, l'ambiance était super (quelques jours après le retour elle l'était moins). En juin 2009, j'ai participé à la sortie d'une semaine dans les DOLOMITES, j'ai souffert dans les cols mais c'était une organisation parfaite de la FFCT, nous formions plusieurs groupes et il y en avait peu avec les sacoches au guidon, j'ai vu des vélos magnifiques et des cyclos plus âgés que moi qui me larguaient dans les cols. Je me suis dit que ces cyclos là s'ennuieraient à mourir à CAHORS.
Je pense qu'au CD vous faites un excellent travail, mais sachez accepter la diversité des adhérents. Quelque soit la manière dont nous pratiquons le cyclisme, celui-ci reste un sport magnifique et tant que nous aurons cette petite flamme qui nous anime profitons en.
Je suis dirigeant de CAHORS CYCLISME, mais c'est parmi vous que je m'éclate, alors j'espère très fortement que CAHORS CYCLOTOURISME saura vaincre ses difficultés. Bon vélo à tous.


Joseph GUÉGAN 07/10/2009

Absent lors du dernier comité directeur, j’ai découvert, comme beaucoup d’entre vous, la démission de Claude et de Daniel par Internet.
Je regrette profondément ces deux démissions qui, j’en suis persuadé, sont essentiellement dues au désintérêt notoire d’un trop grand nombre d’adhérents pour la vie de notre club.
Je pensais naïvement que ce compte-rendu allait susciter une avalanche de messages pour regretter ou tout simplement avoir quelques explications sur la cause de ces démissions.
Et bien non, à part celui de Bernard. J’en profite pour lui signaler qu’il fait fausse route, il suffit de relire le compte-rendu du comité directeur du 15 mai 2009 pour s’en convaincre.
Ce compte-rendu est dans l’espace réservé aux membres, rubrique « 2009-avenir du club »
Je vous propose d’ailleurs que l’on continue la discussion sur cet espace.
Joseph


Jean-Claude MILLOT 11/10/2009

Réponse au commentaire de Bernard Laborderie
Un nouveau Comité directeur ne suffit pas pour changer l’ambiance si les sociétaires ne modifient pas leur état d’esprit.
Pourtant certaines choses ont évoluées favorablement.

  • Nos sorties tant d’écriées par le passé, se sont organisées en groupes de valeur. Ce fut long pour que certains comprennent l’intérêt de cette organisation, mais les groupes roulent ensemble et partent d’un même point, même si certains râlent encore un peu lorsque le train est trop rapide.
  • Notre site est magnifiquement réalisé et mis à jour. Il semble satisfaire le plus grand nombre de ceux qui le regardent … Il y manque seulement les réactions de ceux qui ne se font pas entendre et qui pourtant critiquent.
  • Les informations sont distribuées à tous.
  • L’habillement est à la disposition de ceux qui veulent porter les couleurs du club dans nos sorties.

Ce qu’il manque, c’est de l’engouement à notre activité qui ne se résume pas à 3 sorties par semaine.

  • Pourquoi si peu (ou pas) de participations aux randonnées organisées par les clubs voisins ?
  • Pourquoi si peu d’inscrits à : 2 jours entre Lot et Dordogne et nos divers brevets?
  • Pourquoi ceux qui sont si souvent inscrits à l’étape du tour ne viennent-t-ils pas dans nos organisations?
  • Pourquoi ne vous sentez – vous pas concerné de la vie du club ?

La participation à des randonnées extérieures ou des randonnées plus longues sur une ou plusieurs jours permettent d’entretenir une plus grande solidarité entre les participants quelque soit leur niveau et cela s’en ressent dans les activités habituelles et le taux de participation.

Tout cela fait que certains dirigeants sont démotivés et je pense que leur démission en est la conséquences.
Maintenant regardons nous devant une glace et demandons – nous si nous faisons le maximum pour obtenir un bon fonctionnement et entretenir une bonne ambiance dans notre club pour encourager nos dirigeants dans leurs actions.
C’est dans toutes vos actions que de nos dirigeants puiseront leur motivation
Maintenant il serait peut – être nécessaire qu’ils expliquent le pourquoi de leur démission.
Personnellement je vais assez souvent rouler avec d’autres clubs. J’y trouves plus de solidarité et de participation aux organisations extérieures.


André CAYROL 12/10/2009

Reflexions (qui peut-être ne plairont pas à tout le monde)....
Piètre participant, surtout cette année, aux organisations du club, Coluche me dirait que, dans ces conditions, le seul droit que j'ai, c'est celui de me taire. Comme il n'est plus là (hélas) pour me le dire, je prends la liberté de m'exprimer.

Il me semble que la première question que l'on doit se poser lorsqu'on anime un club de loisir, c'est : qu'est-ce qui donne du plaisir aux adhérents?
La question est simple, et par rapport à ce que propose le club, les réponses mériteraient d'être recueillies et comptabilisées. En faisant un peu de prospective, cela devrait donner à peu près ceci :

  • dans le top des plaisirs pour un grand nombre:
         sorties hebdomadaires,
         voyages club (Provence, etc...)
  • dans les (grands ?) plaisirs pour un tout petit nombre :
          participation dominicale à diverses organisations d'autres clubs,
          participation à des brevets longue distance.
          semaines fédérales

Il me semble que le club atteint ses objectifs s'il permet à chacun de trouver ses plaisirs (norme cyclotourisme). Je suis tout à fait favorable à ce que l'on facilite la participation des adhérents à toute organisation FFCT. Leur reprocher (tacitement ou ouvertement) de ne pas y participer alors qu'ils n'ont pas plaisir à le faire, ce n'est plus dans le rôle des dirigeants.

Cette année Daniel a encore fait une flêche (ndlr: diagonale). Le club l'aurait aidé matériellement et aurait organisé un pot en son honneur, j'aurais trouvé ça normal. C'est bien un des rôles du club de permettre à ceux qui s'eclatent avec des Paris-Brest, des brevets longues distances, des 24 Heures (sous la pluie) de pouvoir le faire dans les meilleurs conditions, de les aider avant et après (séances de kiné, champagne, etc...). Mais ça ne peut-être un objectif de masse.


Faut quand même savoir se forcer.... si dans un club de loisir, sans objectif de performance ou de résultat, la prise de plaisir des adhérents me paraît la ligne directrice, il n'en reste pas moins que chacun doit s'investir dans la mesure de ses moyens et disponibilités pour le bon fonctionnement du club. Beaucoup d'entre-nous l'ont fait et sont certainement prêts à le faire pour peu qu'on les sollicite pour des coups de main dont ils comprennent l'utilité... et qu'ils soient disponibles.

Pour finir.... je suis adhérent depuis 2001 au Club et je finis par penser qu'il ne pourrait conclure qu'il allait plutôt bien que le jour de sa mort! Et ce jour n'est pas près d'arriver. Je souhaite que la prochaine réunion soit une réunion de proposition et de rassemblement, et non de déballages divers.

En espérant que vous voudrez bien ne pas prononcer ma radiation du club après ces propos... Même si vous deviez le faire, je remercie et félicite le CD pour son action, bien que je ne partage pas toutes ses orientations et que je trouve certains projets très difficilement réalisables.

Amicalement.
PS. on va où l'année prochaine en séjour club?


Daniel POTEZ 13/10/2009

Le débat est vif,c'est dire que les cyclistes dans leur diversité sont tous des passionnés de ce beau sport,qui, malheureusement est peut être un peu passé de mode; le nombre décroissant de licenciés et la moyenne d'age des pratiquants sont là pour nous appeler à cette dure réalité.
Je suis convaincu que chaque passionné de la petite reine a une vision personnelle de la pratique du cyclisme, même si le fonds est commun le plaisir s'avère à l'évidence fort différent selon les individus.
Un club étant constitué d'un ensemble d'individualités n'échappe donc pas à cette règle sans pour autant exclure l'esprit d'équipe et de solidarité qui a de toujours prévalu dans les pelotons.
De mon point de vue, il faut accepter cette vérité en évitant dans les échanges certes cordiaux, le petit coté donneur de leçons assez irritant.

Pour ma part, je me retrouve assez bien dans les propos de Bernard LABORDERIE. Cela tient assurément à mon tempérament et à la réminiscence de mes jeunes années lorsque j'étais licencié FFC.
Au risque de devoir décevoir les "puristes", je ne suis pas comme Bernard et peut être d'autres... construit pour avoir une âme de cyclotourite pur sucre! Pour rester sincère, je me vois mal, à cette heure de ma vie, changer ma façon d'être.
Ceci posé, je tiens à vous exprimer à tous mes chaleureux remerciements pour l'accueil que vous m'avez réservé à mon arrivée et mon profond attachement à CAHORS CYCLOTOURISME ou je peux partager ma passion avec une équipe particulierement sympathique.
Au plaisir d'en parler de vive voix à la réunion du 22 Octobre prochain.
Amicalement
DANIEL POTEZ


Roland MANGIN 13/10/2009

Bonjour,
Je rentre de 4 jours sans internet et prends connaissance de vos derniers commentaires à ce compte-rendu de réunion. Je suis frappé et impressionné par la richesse de vos contributions.
Tout comme André, je souhaite que notre prochaine réunion soit de ce même niveau. Pour ma part, j'y veillerai. Avant de vous demander, s'il vous plait, de poursuivre ce débat sur l'espace membres, je voudrais rassurer, Bernard et André. Il n'est pas question de radier qui que ce soit du club.
Notre mouvement a vocation à rassembler les cyclotouristes et non à les diviser. Il y a autant de pratiques que de pratiquants dans notre fédération et c'est ce qui fait sa force.
Amicalement
Roland


Joseph GUÉGAN 13/10/2009

André a mis l’accent sur la notion de plaisir, je partage pour l’essentiel son point de vue.
Si nous adhérons à un club de loisirs c’est sans doute pour y trouver un certain plaisir et non pour se compliquer l’existence.
Je suis d’accord lorsqu’il écrit que le rôle des dirigeants est de se poser la question : qu'est-ce qui donne du plaisir aux adhérents?
J’ai bien conscience que la majorité des adhérents ne trouve pas son plaisir dans les activités proposées et que l’actuel comité directeur n’est pas en phase avec la majorité des adhérents.
Et c’est donc bien pour cela qu’il faut faire le point.

Il me semble utile de rappeler qu’en mars 2008, le comité directeur a soumis son programme « projet du club » au vote des adhérents et que les orientations de ce projet ont été largement débattues avant d'être adoptées.

Parmi les 3 objectifs de ce projet, le premier était:
« Affirmer notre appartenance à la FFCT
Depuis la création du club en 1951, nous sommes affiliés à la Fédération Française de Cyclotourisme. La Fédération a des valeurs que l'on retrouve dans sa définition du cyclotourisme.
Nous avons librement choisi d'adhérer à ce type de club, plutôt qu'à un club cyclosportif., nous devons donc pratiquer notre loisir dans cet esprit, mais sans exclusion et en acceptant ceux qui aiment rouler à un rythme plus soutenu dès lors qu'ils ne l'imposent pas aux autres.
Appartenir à la FFCT, c'est également ne pas se cantonner à rouler aux alentours de Cahors, même si nous bénéficions d'une région propice à la pratique du cyclotourisme. Il nous faut de temps en temps aller aux réunions de "la famille" en participant aux randonnées officielles de la Fédération, que ce soit à l'intérieur du département ou au niveau national.
Notre club prendra un certain nombre de dispositions incitatives dans ce sens.
»

Dans notre esprit, du moins dans le mien, il ne s’agissait pas d’avoir une position d’intégriste. Au contraire j’ai toujours défendu l’ouverture à toutes les formes de cyclisme dès lors qu’elles s’inscrivaient dans le respect de notre projet.
J’ai bien conscience et je comprends très bien qu’un grand nombre ne souhaite pas faire du vélo sur des longues distances ou participer le dimanche matin à des randonnées des clubs voisins.
Je comprends, pour des raisons familiales ou autres, qu’un grand nombre ne participe pas à la Semaine Fédérale qui est la réunion nationale de notre fédération.
Je regrette, par contre, qu’un trop grand nombre ne participe pas aux organisations de notre club.
Lorsque l’on voit que seule une poignée d’adhérents a participé à la randonnée Jean-Claude Bernard ainsi qu’à la soirée Cyclo-Nomade, je pense que le comité directeur peut légitimement être très déçu.

Il me semble que les adhérents pourraient de temps en temps se poser également la question, qu’est-ce qui fait plaisir aux dirigeants.

Je comprends que notre secrétaire, qui a toujours été sur tous les fronts, ait pu accumuler beaucoup de déceptions pour en venir à démissionner, malgré la passion qui l’anime.

Pour conclure, je souhaite, comme André, que la prochaine réunion soit une réunion constructive et je forme le vœu qu’on arrête de créer des clivages entre les différentes formes de cyclotourisme.
Je souhaite enfin que cette réunion redonne à tous les membres du comité l’envie de poursuivre leur action. Amicalement,
Joseph


Louis BRUÈRE 15/10/2009

Le 3ème et dernier groupe des cyclos pour les sorties de la semaine semble bien parti. Hier mercredi 14 octobre nous étions 10 sur le grand parcours, bien sages , bien disciplinés ,d'un age bien affirmé (moyenne d'age 69 ans) mais encore bien conscient de notre valeur: moyenne de 24 Km/h sur une distance de 82 kms.
Certains, si nous arrivons à survivre, pourront nous rejoindre bientôt car nous pouvons rouler moins vite mais aussi plus vite selon la composition du groupe. Et si par malheur l'un d'entre nous veut rouler plus vite nous le laissons faire son numéro tout seul ... pas question de nous laisser imposer une allure qui ne convient pas au groupe.Par contre si l'un d'entre nous a quelque difficulté à suivre nous respectons son allure.
Ceci est ma modeste contribution à l'avenir du club et s'adresse surtout à celui qui serait tenté de quitter le club car sa forme actuelle, sa santé ou son age ne lui permettent plus de suivre le groupe qu'il pense encore être le sien.
Bien amicalement
Louis Bruère


Guy ANDISSAC 17/10/2009

Après plusieurs jours d'absence je prends connaissance de l'enrichissement de la réflexion au mois d'octobre.
Je partage, avec des nuances, la plupart des remarques. Je n'apporte pas d'idée nouvelle.
Notre diversité est notre richesse, tant que chacun respecte l'autre.
J'apprécie les relations amicales dans notre club et je ne saisis pas très bien la réalité des tensions.
Que les dirigeants aient besoin d'être soutenus et qu'il ne faille pas les charger démesurément me paraît évident. Que notre participation aux journées organisées par le club soit plus importante me paraît hautement souhaitable (tant qu'elles restent dans la limite des possibilités de la majorité).
Pour que chacun puisse s'exprimer et qu'il y ait la meilleure cohésion possible dans le club, la réunion du 22 octobre (et les suivantes j'espère) sera une bonne occasion pourvu que les participants soient nombreux.
Chacun a intérêt à ce que le club fonctionne au mieux.


Roland MANGIN 20/10/2009

Voilà quelques jours, après la chute de Fabienne, j’ai éprouvé le besoin de solliciter les conseils avisés d’un vélociste de Montauban. En plus des renseignements recherchés, je suis sorti de la boutique avec la publication bimestrielle du Véloce Club Montalbanais.
La lecture de l’éditorial de leur revue me fit prendre conscience à quel point les préoccupations des cyclotouristes montalbanais sont proches de celles des non moins véloces cadurciens. Il y est question de leur activité principale, les sorties hebdomadaires.
Pour l’éditorialiste, ces parcours de proximité, au demeurant très agréables, doivent permettre d’assurer un bon entraînement et être un tremplin pour accéder au bonheur de toutes les autres activités proposées par notre fédération. Et il en fournit une longue liste, probablement non exhaustive, pour inciter ses amis à le suivre dans cette voie.
Notre Comité ne dit pas autre chose.
Bien loin de nous la volonté de mettre sous éteignoir, ces sorties qui nous permettent de nous retrouver entre copains plusieurs fois par semaine.
Bien loin de nous, également, la volonté de jeter l’opprobre sur telle ou telle pratique. Les 3 grands modes définis par le CD dans son compte-rendu du 15 mai 2009 sont également honorables. Il faut bien classifier et tenter de regrouper mais je reste persuadé qu’il y autant de pratiques que de pratiquants. Notre fédération s’enorgueillit de cette diversité et ne cherche à exclure personne.

André propose de choisir un éclairage « plaisir » à nos interrogations actuelles. Comment ne pas être d’accord avec lui ? Qui pourrait imaginer de se licencier sous la contrainte ? Adoptons donc son point de vue même si je compte bien vous faire voir également, ensuite, les choses à travers un filtre plus financier.
Ne pas trouver de plaisir à rencontrer les autres, ne pas être sensible à leurs organisations, OK, je veux bien l’admettre. Mais les nôtres ? Peut-on imaginer ne pas assister à une fête de famille et préférer aller à la pêche ce jour-là ? Pour la JCB, c’était bien de cela qu’il s’agissait. Quelle différence y avait-il à rouler ce vendredi-là plutôt que le lendemain ? J’en vois 2 : le casse-croute et l’apéritif, offerts aux adhérents, qui nous sont restés sur les bras.
Selon lui, la majorité des membres du club seraient surtout intéressés par les sorties hebdomadaires et le voyage itinérant organisé tous les 2 ans. Je trouve bien réducteur de résumer ainsi la vie d’un club, d’une grande famille et ne suis pas convaincu du tout pour le voyage.
Deux ans d’attente, c’est bien long pour une petite semaine de plaisir et 22 cyclos et 3 accompagnantes, c’est beaucoup mais ça n’a jamais fait une majorité. Les autres auront été empêchés par la date, leur manque de disponibilité, le prix ou les contraintes familiales. Les autres, eh bien, ils attendront 2 ans de plus ! Oui mais, les autres, ils sont 75 % !
Quant à moi, je rêve, comme l’a fait le président de Miramont, de pouvoir emmener, sur un ou plusieurs week-ends par an, 60 % des adhérents du club, avec leurs familles, dans un séjour de proximité. Le choix des destinations ne manque pas.
Je vais vous faire une confidence. Avant cette Jean Claude Bernard si décevante, un projet sur une journée, où se seraient mêlés le vélo pour les sociétaires, la convivialité et le tourisme en famille pour tous, avait été monté. Il était planifié pour cet automne.
Mais pour s’engager auprès du guide touristique que nous avions sollicité, il fallait être certain que le club dans sa majorité nous suivrait. Comment s’étonner que nous ayons préféré reporter à « une date ultérieure » ? Nous étions tellement certains de vous retrouver tous à cette JCB …. et nous avons été tellement déçus.

Et si maintenant, nous regardions les activités du club du point de vue de notre trésorier. La vie d’une association peut aussi se résumer en 2 colonnes de chiffres.
Les gros postes dépensiers du club se sont l’habillement, le repas de fin d’année, le voyage un an sur 2 et le minibus. L’intérêt du minibus, c’est d’avoir un attelage et une galerie pour vélos bien utiles pour notre voyage.
Cette année, nous avons 3 postes de recettes aux montants très proches : vos adhésions, le bénéfice de l’énorme travail de Daniel et de son équipe de bénévoles pour Lot et Dordogne et les subventions qui nous sont octroyées.
Ces financements nous sont accordés pour des actions telles que Jacques Sirat, la mécanique, Cahors Handisport, le secourisme et la JCB (souvenez vous de la cyclo-découverte organisée ce jour-là). Mais rien, nous n’avons rien reçu ni pour nos sorties hebdomadaires ni pour le voyage ! Être subventionné pour son plaisir n’est plus d’actualité.
Ma volonté n’est pas de tirer à boulets rouges sur ce voyage et le minibus mais de vous proposer de remercier Daniel selon ses mérites et d’avoir le « respect du ventre » pour ces organisations qui font vivre notre club.

Un autre problème a été pointé du doigt le 15 mai par votre Comité : le manque d’homogénéité du groupe 2. Certains cyclo-sportifs en méforme (mea culpa, je veux bien en prendre ma part) viennent parfois en gonfler les effectifs et dénaturer son mode de fonctionnement de randonneur audax. Je crois qu’il faut conseiller au groupe de suivre le judicieux conseil de Louis dans son commentaire du 15 octobre. « Laissez les partir » devrait devenir leur signe de ralliement. Aux costauds, il leur restera le choix de s’adapter au rythme ou de retourner dans le groupe 1.

Revenons à Daniel et aux démissions qui frappent actuellement votre Comité. Il m’a été demandé si elles résultaient d’un quelconque clash interne. Il ne m’appartient pas de me substituer à Claude et Daniel pour expliquer leur geste mais je peux vous affirmer que l’ambiance de nos réunions est parfaitement harmonieuse. Je voudrais ici profiter de l’occasion qui m’est offerte pour les remercier chaleureusement de leurs efforts et regretter leur départ.
Vous seriez surpris de savoir tout ce que faisait Daniel et qu’il continuera encore à faire jusqu’à notre Assemblée Générale. Il assumait bien au-delà de ses fonctions de secrétaire et nous même n’en avons pris réellement conscience qu’avec son annonce de départ.
Les causes du malaise de votre Comité sont bien plutôt à rechercher dans un énorme quiproquo. Être élu ne signifie pas avoir l’exclusivité sur les tâches nécessaires à la vie de votre association. Il n’est pas besoin d’un quelconque suffrage pour avoir le droit de se retrousser les manches. Le Comité est un organe de décision et pas autre chose.
Faut-il être élu pour conduire le minibus lors d’un brevet ? Dans ce cas ne vous étonnez pas s’il reste souvent au garage. Faut-il être élu pour s’occuper de la commission habillement ou des circuits et brevets ? Heureusement que Daniel est plus disponible que moi. Nos sorties hebdomadaires en pâtiraient.
Ce quiproquo est le péché originel dont vos élus ont cherché à s’affranchir dés leur élection. Pour mieux répartir les tâches, ils ont voulu promouvoir les Commissions. Peine perdue ! En y regardant de plus près, ce ne sont que des coquilles vides dont les membres sont, en majorité, ces mêmes élus.
Comment s’étonner dans ces conditions que la seule qui fonctionne réellement soit la commission «Histoire du club» ?

J’ai écrit que nous étions une grande famille. Mais que deviennent les réunions familiales si chacun ne pense qu’à mettre les pieds sous la table ? Le service laisse à désirer, les cuisiniers rendent leur tablier et les invités s’en vont. Sauf erreur, c’est exactement ce qui se produit chez nous.

Mais, au moins, cette spirale démissionnaire, a-t-elle pris fin ? C’est à chaque administrateur de répondre.
Je veux tout de même évoquer un point : 3 mandats sont à renouveler lors de notre AG de décembre, celui de Serge, celui de Joseph et le mien.
Quant à moi, ma décision n’est pas encore prise. Je compte en réserver la primeur au Comité qui siègera le 20 novembre. Sachez, néanmoins, que je n’ai pas vocation à présider aux destinées d’un club qui déciderait de jouer «petit bras».
Les projets ne manquent pas. Pour les bras et la volonté, nous verrons jeudi soir.

Il faut parfois écouter les nouveaux venus. Guy Andissac me pardonnera de le plagier mais sa conclusion me convient parfaitement.
« Que les dirigeants aient besoin d'être soutenus et qu'il ne faille pas les charger démesurément me paraît évident. Que notre participation aux journées organisées par le club soit plus importante me paraît hautement souhaitable.
Pour que chacun puisse s'exprimer et qu'il y ait la meilleure cohésion possible dans le club, la réunion du 22 octobre sera une bonne occasion pourvu que les participants soient nombreux.
Chacun a intérêt à ce que le club fonctionne au mieux. »


Vous connaissez mon goût pour les phrases des grands penseurs. Aujourd’hui, je vous en soumets 2 et vous laisse choisir laquelle devra s’appliquer.

« Les grands abattements suivent les grands enthousiasmes » (Joseph Roux)
« Le monde appartient aux optimistes. Les pessimistes ne sont que des spectateurs » (François Guizot)


La réponse sera donnée jeudi soir.

Roland Mangin
Président de Cahors Cyclotourisme

« L’homme meurt une première fois à l’âge où il perd l’enthousiasme » (Honoré de Balzac)


Alain ESCUDIÉ 21/10/2009

Je te signale Roland que les voyages itinérants que nous avons fait jusqu'à présent ont intéresse en gros 25% des licenciés . Quelle autre organisation de notre club draine une telle participation hors mis les sorties hebdomadaires? Pour la journée JC. B ce fut un échec . Crois moi faire participer 25% des cyclos à une organisation , par les temps qui courrent au sein du club c'est pas si mal , alors je comprend mal cette réflexion .
Quand au départ de Daniel , il est bien regretable , je sais le travail qu'impose ce poste pour l'avoir modestement occupé durant une petite vingtaine d'années , dommage qu'il n'est pas été secondé .
Je salue néanmoins votre boulot , je sais que vous avez fait le maximum , vous devez continué , le club a besoin d'être pérénisé , j'ai un peu " disparu" des activités mais je me suis toujours tenu informé par le site ou ceux que je rencontrais , c'est pourquoi je me permet d'intervenir , car ce club reste cher à mon coeur et ça me désole de voir que l'ambiance parait un peu plombé .
Si les membres du C.D se décourage je crains le pire .
Amicalement à tous .
Alain


Roland MANGIN 21/10/2009

Bonjour Alain et merci pour ta réaction puisqu’elle me permet de corriger une incompréhension et de te dire que je n'ai jamais douté que tu continuais à t'intéresser au club.

Je l'ai écrit, je ne tire pas sur le voyage. Le dernier, j'y étais et, le prochain, si je peux, j'y serais encore.
Le Ventoux était une grande réussite pour les 24 participants. C’est indéniable. Bien plus que le précédent, 2 ans auparavant, puisque les archives annoncent 18 participants. Quoiqu’il en soit on touche là aux limites matérielles acceptables du voyage itinérant.

Le principe du voyage itinérant tous les 2 ans n’étant pas en cause, permets-moi de m'intéresser également à ceux qui ne sont pas partis. Ils étaient, eux, plus de 75%. Ils ont aussi le droit de participer aux activités du club. De mon point de vue, pour contenter tout le monde, il faut multiplier l'offre et non la restreindre.
Les deux raisons qui empêchent certains de se livrer davantage sont les conditions familiales et l’activité professionnelle. Faisons donc participer les familles, les épouses qui ne roulent pas et organisons une partie de nos activités sur le week-end. Le club de Miramont y est bien parvenu. Pourquoi pas nous ?

Je le répète: personne n'a dit: "le voyage ou le week-end, il faut choisir". Mais pour cela, il faut des bras et de la volonté. Beaucoup de volonté.

De la volonté et même de la bonne volonté, Daniel n’en a jamais manqué. Je le redis, ce n’est pas au sein du Comité qu’il faut chercher la responsabilité de son départ. Nos réunions se passent dans la meilleure ambiance possible. Si, aujourd’hui, il baisse les bras, c’est plus par désillusion que par surmenage.

Pour lui et pour le club, demain soir, je souhaite qu'il n'y ait pas suffisamment de chaises pour tout le monde. Alors ne soyez pas en retard.
Roland


Alain ESCUDIÉ 21/10/2009

Je suis d'accord avec Roland , il faut en effet multiplié l'offre pour permettre aux 75% qui ne participe pas au voyage , d'avoir d'autres possibilités de participation .
Le problème c'est que veulent - ils ? Les sorties sur 2 ou 3 jours existaient autrefois et elles furent abandonnées faute d'un nombre d'inscrits suffisants . Je sais que organiser une manifestation , et voir ses licenciés ne pas y participer peut - être décourageant . Je crois qu'il est vraiment nécessaire de demander aux licenciés ce qui les interesse vraiment . Mais le savent - ils ? La moyenne d'age est aussi à prendre en compte , elle est élevé , peut - être les gens attendent autre chose qu'il y a 20 ans .
J'aimerai vraiment que les membres du C.D ne se décourage pas si vite et continue .
Alain

  Sommaire "Espace Membres"
/ / /
  flèche-basdernier article Je donne mon avis

Bernard LABORDERIE 31/03/09

Je serai absent pour le brevet des 100 kms, je pense pouvoir faire celui des 150, mais je suis surpris que vous ayez supprimé l'assistance et le casse-croûte de midi.
Vous avez certainement vos raisons mais c'est une bonne partie de la convivialité qui est décapitée.


Jacques OSZTAB 01/04/09

Bonjour,
Moi aussi je serais absent pour le brevet des 100 Kms, départ 7h30 donc il faut se lever vers les 5 heures, pour moi c'est trop tôt, j'aurai préféré l'après midi (actuellement il fait jour jusqu'à 20 heures).
Un véhicule d'assistance aurait été le bienvenu, toujours sympa de pouvoir se changer et se ravitailler.


Jean-Claude MILLOT 02/04/09

Bonjour,
La convivialité peut se faire autrement qu'avec une assistance. La vraie convivialité c'est de vouloir rouler ensemble et de partager ces moments privilégiés.
Sur le 150 c'est vrai que le ravitaillement de midi se fera très différemment et ne favorisera pas le roulage en groupe.
Pour ce qui est des horaires de départ et le choix de la journée, je rappellerais que nous avons déjà fait l'essai de mettre les brevets le samedi et il n'y avait pas plus de monde au départ. Pourquoi ? Parce que les rendez-vous ne sont pas une priorité pour beaucoup d'entre vous et pourtant la date est connue depuis longtemps.


Roland MANGIN 02/04/09

Bonjour,
Je ne parle ici qu'à titre d'adhérent qui donne son simple avis sans engager en quoi que ce soit votre Comité.
Vous avez parfaitement le droit de m'engueuler dans le prochain commentaire.
Je voudrais juste dire que demander un casse-croute, demander le minibus, c'est bien. Mais dire "je m'occuperai de conduire le minibus" ou "cette année, c'est moi qui ferait les casse-croutes, même si je fais râler les premiers (je les ai déjà entendus) parce que ce n'est pas prêt quand ils arrivent et qu’ils sont pressés de rentrer", ce serait bien mieux.
Il n’y a pas besoin d’être un élu pour donner de son temps et de sa peine. Aujourd'hui, vous avez un comité qui se donne au maximum, sans compter, mais qui aimerait aussi pouvoir faire du vélo de temps en temps.
Combien étions-nous, du club, à la conférence de Jacques Sirat ? Et pourtant il a fait venir du beau monde (mais eux, ils avaient enregistré le match de rugby !) et les questions étaient de qualité.
Combien serons-nous vendredi à l’ouverture des ateliers mécaniques ? J’aimerais croire qu’il n’y aura pas assez de place pour tout le monde.
Aujourd'hui, Joseph est fatigué de faire tourner le site sans aucun retour de notre part. Alors, si un simple commentaire pour lui dire que nous avons aimé, ou moins aimé, est hors de notre portée, comment s’étonner que plus personne ne veut s’occuper de notre casse-croute ?
Ces brevets sont au calendrier de la fédération et nous espérons que des cyclos, extérieur au club, viendront rouler avec nous. Ces brevets répondent à un cahier des charges et l'autonomie fait partie de ce cahier des charges.
Pour ce qui est de la convivialité, commençons déjà par la mettre à l'ordre du jour au départ de toutes nos sorties, à 14h à St Georges. Et pas avant, ni ailleurs. Et continuons, avec la solidarité, à la mettre en œuvre dans nos pelotons, sans laisser personne dans le vent ou sur le bord de la route.
Pour ce qui est de l’heure de départ, moi aussi je trouve que c’est tôt mais, le dimanche, il y en a qui veulent être rentrés pour l’apéritif. Il en faut pour tous les goûts.
Nous, nous aurons une journée complète, celle de la Jean Claude Bernard, avec apéritif et même pique-nique familial pour ceux qui le voudront.
La moyenne horaire minimale fait également partie des contraintes du cahier des charges. Il faut penser à ceux qui ne roulent pas vite. Il ont également le droit de faire leur brevet longue distance et d'être rentrés avant la nuit.
Et puis nous aurons un autre rendez-vous, fin septembre. Mais là c’est encore trop tôt pour en parler.
J'espère que mon écrit n'aura pas tué le débat qui commençait à s'engager mais l'aura orienté vers d'autres pistes.
Amicalement Roland


Daniel ARNAUDET 02/04/09

Roland m'a devancé dans son commentaire. Les brevets au label fédéral, inscrits au calendrier national de la FFCT "où Irons-nous 2009", pour être "homologués" doivent suivre quelques règles et notamment celle d'une moyenne horaire accessible à tous.
Ces brevets sont ouverts à tous, aussi bien aux cyclos du club qu'à des cyclos extérieurs. D'ailleurs nous en avons un du Loiret inscrit pour le 100km.
Il est délivré à chaque participant une carte de route qui comporte 1 ou plusieurs contrôles avec un itinéraire détaillé du parcours. Chacun, est-ce trop demandé, doit faire tamponner la carte de route au contrôle défini.
Nous devons donc ramener tout le monde à bon port et les cyclos du comité ont le devoir de veiller à cela.
Je suis à l'initiative de ne pas mettre d'assistance véhicule pour les brevets.
Je remercie le comité directeur de m'avoir soutenu dans ce sens. Cela n'enlève rien dans la convivialité. Quand je me remémore la désinvolture de certains lors d'un ravitaillement passé sur un brevet, je me suis dit que cela ne pouvait pas continuer comme cela.
Tous ces brevets inscrits au calendrier national "Où irons-nous" sont pris en compte pour le challenge de France. N'oublions pas que nous avons remporté un trophée en 2008.
Je me souviens aussi d'avoir participé aux brevets longue distance organisés par notre club à mes débuts, voilà plus de 25 ans. Il n'y avait pas de véhicule assistance, chacun se prenait en charge. Une petite sacoche ou un sac à dos pour emporter sa nourriture (il ne suffit pas de grand chose). Cela n'empêchait pas la convivialité à l'arrêt casse-croûte.
Ah, j'oubliais, on partait ensemble et on rentrait ensemble, unis dans la "galère".
Et n'oublions pas que nous sommes à la Fédération française de cyclotourisme.


Bernard LABORDERIE  06/04/10

Bonsoir à tous,
Quelques réflexions pour occuper l'espace, car les bavards se font rares.

  • Il serait agréable de retrouver la route de Montcuq à partir des poubelles en passant par Le Cluzel au moins le samedi et les jours fériés, pour aller vers Sauzet ou Montcuq au lieu de prendre toujours la côte de Trespoux via La Coronnelle.

  • J'ai été surpris de ne plus voir le brevet des 100 km dans la liste des circuits, c'est dommage. C'était une étape symbolique qui marquait la fin de l'hiver et le retour des belles virées de vélo sous le soleil.Nostalgie....tout fout le camp!!!

  • Cette année vous renouvelez le brevet des 150 km sans accompagnement du bus. Ici aussi c'est dommage. Le départ matinal est toujours frais (sinon froid) et il faut se vêtir en conséquence, et à partir de 11h00 (si le soleil est de la partie)il faut se déshabiller. Que faire de ses habits? Je ne suis pas un pur cyclo avec les sacoches, et je ne suis pas le seul. De plus le petit casse-croûte du matin était très apprécié et le repas de midi également. Est-ce un problème de chauffeur? Dans ces conditions je ferai le brevet le samedi 17 avril avec un départ à 12h00. Si d'autres cyclos souhaitent se joindre à moi ils peuvent m'appeler sur le n°05 65 35 55 85 ou le n°05 65 30 27 38.

Bernard LABORDERIE


Alain ESCUDIÉ 07/04/10

Je partage totalement l'avis de Bernard.
Pourquoi plus de brevet de 100 même si des 100 sont prévus à chaque sortie, cela lançait la saison de manière conviviale.
Quand au bus absent du 150 alors là je ne comprend pas. Pourquoi ? Sachez que cela permettait à des cyclos modestes de participer en ayant la certitude d'avoir un véhicule en cas de problème.
Tout le monde n'est pas cyclo de haut niveau et en prenant cette décision, certains ne viendront pas participer. On l'a le mini bus alors pourquoi donc ne pas l'utiliser.
Ca gêne qui qu'il soit présent. Si c'est pour respecter la "déontologie" du cyclotourisme qui veut qu'on soit autonome, c'est ridcule, c'est d'une autre époque.
Il est dommage que certaines décisions écartent certains d'entre nous de participations.
Dans vos décisions il serait bien que vous teniez compte des cyclos les plus modestes d'entre nous. Résultat même les cyclos sportifs ne sont pas contents et Bernard fera le brevet à une autre date.
Regrétable vraiment votre décision. Et quid du mininbus, déjà qu'il roule peu...
Alain ESCUDIÉ


Daniel ARNAUDET 07/04/10

  • La route du Cluzel a été abandonnée pour des raisons de sécurité. Elle a été reproposée mais uniquement pour le retour. Le danger en montant est évident pour un groupe de cyclistes et indiscipliné de surcroît, même un samedi ou un jour férié. Nous avons frisé la catastrophe plusieurs fois dans les années passées. Alors maintenant !!!
    Certes elle est plus facile que La Coronelle mais il faut faire un choix pour le club.

  • Je suis étonné que certains s’étonnent que le brevet de 100km ne soit plus proposé. Cela a été dit en réunion (certains ne devaient pas écouter ou n’ont pas participé) et écrit. La faible participation a conduit le comité directeur à ne plus le mettre au programme, d’autant plus que la première sortie de 100 bornes dans les circuits mensuels, à partir du mois d’avril, le compense. D’ailleurs je crois savoir que ce dernier lundi de Pâques, certains n’ont pas accompli ces premiers 100km.

  • Nous renouvelons le brevet de 150km sans assistance car, d’une part les volontaires ne se bousculent pas et l’incident qui s’est produit à l’occasion d’un de ces brevets ont conduit le CD à abandonner cette formule.
    Il a été décidé d’organiser des brevets au label fédéral, accessibles aux pratiquants réguliers, donc à la majorité d’entre nous. Ils sont ouverts à tous les cyclos de France et de Navarre.
    Toutefois qui dit fédéral dit qu’il y a certaines règles à respecter : être inscrit au calendrier national « Où irons-nous », faire tamponner sa carte de route dans les lieux indiqués par les organisateurs, interdiction stricte de toute voiture suiveuse ; donc autonomie. Il y a autant de convivialité, sinon plus. Je voudrai quand même signaler que j’ai participé le samedi 20 mars à un brevet de 200km à Muret (31). Il y avait 64 inscrits. Il y avait des sacoches, et le départ était à 07h00.
    D’autre part un départ matinal s’impose, ou du moins est imposé par le délai imparti, 09h30 pour un brevet de 150km. Je vois donc mal un départ à 12h00 pour ceux qui seraient tentés de le faire en respectant ce délai, cela obligerait à rouler un peu de nuit (il faudrait alors neutraliser).
    Avoir le label fédéral implique un engagement moral vis-à-vis des délégués fédéraux aux brevets en charge des homologations.
    Combien d’hommes et de femmes au sein de notre fédération organisent des randonnées, des brevets ou toutes autres manifestations. Ce serait leur faire injure que de ne pas y participer.
    Il faut savoir que les brevets inscrits au calendrier national « Où irons-nous » sont pris en compte pour le Challenge de France, tant au niveau de l’organisation - 10 points par club organisateur et par distance, que par les brevets homologués – 3 points par brevet homologué.

  • Nous avons proposé un calendrier. Chacun est libre de participer ou pas, quoique que donner une journée, voire une demi-journée de son temps pour le club, n’est pas insurmontable.
    Quand j’apprends que certains ne veulent pas faire tel brevet parce que ceci, parce que cela, et appellent haut et fort à le faire selon leurs désirs, alors je dis que cela est malhonnête. Je n’interdis rien mais je trouve le procédé dégueulasse. C’est du débauchage, du racolage sur le dos du club. Appeler en masse à faire le brevet décalé, en utilisant un parcours que j’ai mis en place, que j’ai reconnu personnellement à vélo voilà un mois, c’est se foutre du monde.
    La mise en place d’un brevet fédéral, ce n’est peut-être pas grand travail. Cela demande quand même un peu de temps et de réflexion. Il faut tracer les circuits, établir les cartes de route, faire la déclaration en préfecture, puis courrier vers les mairies des communes traversées. C’est aussi échanger des courriers avec le délégué aux brevets.

  • Cet état d’esprit me révolte. Chacun veut faire à sa guise. Et bien soit, à partir de cet instant je ne proposerai plus les circuits mensuels. Chacun ira puiser dans les archives du site ou ailleurs, le parcours qui lui convient et ira rouler le jour qui lui conviendra seul ou en groupe après échanges téléphoniques.
    Je ne m’occuperai donc plus également des brevets des 150, 250 de 2010, voire du 600km.
    A quoi bon se licencier dans un club, autant créer des amicales. L’amicale de ceux qui n’aiment pas rouler le matin de bonne heure, l’amicale de ceux qui ne veulent pas avoir des sacoches, l’amicale de ceux qui roulent avec des sacoches, l’amicale de ceux qui aiment flâner, l’amicale de ceux qui roulent le nez dans le guidon, l’amicale de ceux qui ronchonnent tout le temps, etc …

A bon entendeur salut !
Daniel ARNAUDET


Jean-Claude MILLOT 07/04/10

Daniel, bravo pour ton coup de gueule, tu as parfaitement raison.
Jean-Claude MILLOT


Guy FAURE 07/04/10

Cette rubrique d'expression se doit d'être un espace de "propositions" et non de "démolition".
Nous avons beaucoup de mal à trouver des gens qui veulent s'investir. C'est là qu'il faut chercher le problème et pas ailleurs. Je crois que beaucoup ne se doutent pas de la charge de travail de certains d'entre nous. Mettre en place des circuits, des brevets, gérer un site Internet, préparer une journée comme la JC Bernard, PEQ 2012, des propositions de sorties qui plaisent à un maximum...pour cela, c'est des réunions à répétition ! je ne parle même pas de la mise en place des réunions de licenciés qui n'intéressent pas grand monde, sinon toujours les mêmes.
Un brevet de 100 ! oui, depuis plusieurs années les participants sont de moins en moins nombreux. Depuis lundi, il existe un circuit de 100 ! combien l'ont pris(3 seulement).
Faire 150 km sans le minibus, mais où est le problème ! maintenant, si quelqu'un se propose pour le piloter, pourquoi pas.
En ce qui concerne les circuits, il faut comprendre qu'aujourd'hui il est du devoir des responsables d'essayer au maximum d'éviter les passes les plus dangereux. Quand je vois le comportement des groupes aujourd'hui, je suis à fond derrière les concepteurs des circuits.
La responsabilité des dirigeants du club peut-être engagée en cas de gros "pépin". Avec un groupe aussi retreint au comité directeur, on ne peut faire guère mieux.
En 2012, nous organiserons probablement Pâques en Quercy. J'espère de tout cœur qu'enfin pour ces trois jours, les bonnes volonté monteront au "créneau". D'ores et déjà, nous avons besoin de bénévoles pour participer aux diverses commissions. Réveillons-nous et travaillons tous ensemble pour ce club.
Guy FAURE


Guy ANDISSAC 07/04/10

Je suis consterné par la lecture des derniers messages. Que cherche-t-on? Peut-on s'étonner qu'un club membre de la FFCT respecte ses règles?
Je vais me contenter ici d'attester du souci constant du comité directeur de rassembler plutôt que diviser depuis que j'y participe (ce qui ne veut pas dire que ce n'était pas le cas avant, mais je ne peux attester que ce que j'ai vécu).
Nous savons bien que nous sommes très divers: je rappelle que les réunions des adhérents ont été rétablies pour permettre l'échange entre tous...
Guy ANDISSAC


Pierrot PHILIBERT 07/04/10

Je ne serai pas très long dans mon bavardage mais quand on voit ce qu'il se raconte je crois qu'il vaudrait mieux se taire et venir s'exprimer lors des réunions, surtout que j'ai remarqué des textes de la même personne se contredire.
Quand je vois le travail que fait Daniel,je suis vraiment déçu des critique faites à son encontre. Je comprend sa déception.
Mais Daniel, sache que les textes écrits, sans aucun sens constructif ne reflètent pas ce que la majorité pense de toi et du comité directeur.
Moi aussi en ce moment de passage difficile sur mon plan santé je ne trouve pas beaucoup de réconfort aupres du club, cela ne m'empêche pas d'aller rouler seul. D'après les conseils de certains, il parait que c'est mieux,je ne vois pas l'intérêt d'un club, si ce n'est que l'on trouve, quand même, un autre plaisir que de rouler seul.
Dans tous ces problèmes que l'on rencontre, le comité directeur n'y est pour rien, car vous faites le maxi pour que tout marche bien, mais il y a toujours un mais parfois et souvent involontaire. Laissez tomber et vous compterez si ces mêmes personnes seront présentes pour le premier mai. Pierrot PHILIBERT


Bernard LABORDERIE  08/04/10

Bonjour,
Après avoir lu les réponses à mon message, j'ai pris le temps de laisser passer la nuit avant de répondre moi aussi sur le moment de la colère.
Cet espace membre me semblait être l'endroit où l'on pouvait s'exprimer même si l'on ne caressait pas toujours les membres du Comité Directeur dans le sens du poil. Mes propos n'étaient pas polémiques et je vais m'en expliquer en restant courtois, malgré la réponse de Daniel dont je trouve certains propos injurieux à mon égard, ainsi que l'approbation sans réserve de Jean-claude.

  • Après la polémique de l'année dernière, j'ai cru comprendre qu'il n'y avait aucun grief contre les cyclos "sportifs", c'est à dire ceux du groupe 1. Preuve en est qu'après le départ de Bernard Roux, le président Roland Mangin est venu me solliciter pour le faire revenir sur sa décision.
  • Si lundi dernier je n'ai pas fait le '100 km' c'était pour des raisons personnelles. Je n'ai pas pour habitude d'abandonner le groupe dont je fais partie. De toute façon à l'arrivée à la maison mon compteur marquait 102 km.
  • Je n'étais pas à la réunion où il a été décidé d'abandonner le brevet des '100 km'. Je ne suis pas un pantouflard mais je me suis investi dans d'autres associations sur Bégoux et il arrive parfois qu'il y ait collision de réunions. La dernière en date est celle du jeudi 25 mars où à 18h00 j'étais en réunion de l'OSGC avec Roland Mangin et à 20h00 j'étais en AG de Bégoux Environnement.
  • Mon appel à candidature pour faire le brevet des '150 km' le samedi 17 avril à partir de 12h00 s'adressait à mes partenaires avec qui je roule régulièrement et non à ceux du 4iéme, 3iéme, voire 2ième groupe. Je ne suis pas prétentieux mais, sauf incident, je pense que 6h00 suffisent largement pour faire 150 km et rentrer avant le coucher du soleil.
  • Je n'ai pas écrit dans l'espace membre pour 'foutre' pour le bordel, mais pour dire ce que je pensais. Je ne pratique pas la langue de bois et je n'ai pas l'habitude de dire les choses par derrière.
  • Si j'en crois la réponse de Daniel et l'approbation de certains, j'ai enfin compris que vous ne souhaitez que des adhérents qui épousent à 100% les règles de la FFCT, je saurai en tenir compte à l'avenir. Mais ces déclarations, je le répète, ne sont pas celles de l'ensemble du Comité Directeur.
  • Puisque je suis pris pour un 'dégueulasse' par Daniel et Jean-claude et un 'fouteur' de merde par Pierrot, je n'irai plus dans l'espace membre donner mon avis, car je n'ai pas pour habitude de 'cirer les pompes' et je vais réfléchir sur ma décision de quitter définitivement le club. Si elle devient effective, cette dernière décision sera prise avec regret car parmi les cyclos j'ai beaucoup de copains avec qui je roule avec plaisir et que je prends ma licence au club, sans interruption, depuis 1975.

Bonne journée à tous.
Bernard LABORDERIE


Pierrot PHILIBERT 08/04/10

Réponse à Bernard LABORDERIE, en aucun moment j'ai fait allusion à un fouteur de merde j'ai tout simplement soutenu Daniel pour le travail qu'il rend au club. C'est vraiment dommage comme tu le dis, l'espace membre est fait pour s'exprimer, proposer et non pour s'insulter alors un peu de calme et tout ira mieux.
Pierrot PHILIBERT


Alain ESCUDIÉ 08/04/10

Bonjour à tous,
Je voudrai revenir sur les "règlements de compte" auxquels nous assistons.
Bien sur je crois que Bernard a été trés maladroit de solliciter les cyclos pour faire le brevet la veille surtout en donnant ses coordonées. Ca je ne le cautionne pas. Mais je trouve les réactions trés violentes.
Je ne participe plus beaucoup aux activités, vous savez pourquoi néanmoins je pense que mes 25 années d'investissement au sein du club me permettent d'avoir un peu de crédibilité pour donner juste mon avis. Concernant le mini bus, nous avons à peu prés toujours trouvé un chauffeur pour l'assistance, mais je n'ai pas souvenir que vous ayez fait appel à un volontaire cette année sauf erreur de ma part. L'effectif vieilli et certains sont bien contents de cette assistance, c'est une sécurité pour eux et puis au mois d'avil il peut pleuvoir, faire froid et faire un pique nique trempé ce n'est pas évident, ça m'est arrivé, mais c'est plus dur avec l'âge.
Loin de moi l'idée de critiquer les bénévoles, je l'ai été trés longtemps, mais j'ai l'impression qu'on ne peut plus émettre quelques idées contraires sans se faire méchamment borduré. Je rencontre nombre de cyclos au gré du hasard et je n'entends pas beaucoup d'échos favorables concernant l'ambiance ou la solidarité (voir Jean Guy abandonné sur la route sauf par un cyclo) et qui s'est vu répondre roule seul si tu es mal accompagné. Et là ça n'a choqué personne, aucune réaction. Franchement je comprends mal ces différences de traitement, d'un coté une réction violente, de l'autre rien.
Je peux bien sur comprendre la réaction de Daniel qui s'investit beaucoup et qui voit son travail torpillé. J'ai souvent fait face à des réactions qui m'ont marqué, la dernière m'ayant assommé pour le compte, mais c'est peut être le lot du bénévolat. Je suis triste de voir ça quand même, mais je roule un peu, seul, et là je suis sur de ne pas être mal accompagné.
Cordialement à tous, Alain ESCUDIÉ


Guy ANDISSAC 10/04/10

Absent pendant deux jours, je découvre la suite des échanges. Une fois de plus apparaît la difficulté de communiquer sans que les propos soient mal interprétés.
Par exemple, Bernard, la supposée volonté de n'avoir que des adhérents 100% FFCT n'est jamais apparue et le groupe 1 n'a pas été mis en accusation dans ces échanges où a été au contraire affirmée la volonté de rassembler des cyclos très divers.
De même pour Alain: Jean-Claude me pardonnera j'espère de répondre à sa place; sans le nommer tu lui reproches scandalisé (à juste titre si les propos avaient été tenus) d'avoir conseillé: "roule seul si tu es mal accompagné"; il te suffira de relire l'intervention de Jean-Claude pour voir qu'elle n'avait pas du tout ce sens là car son texte milite au contraire pour la solidarité et fustige ceux qui se comportent mal (dont le manque de solidarité).
Je te trouve injuste aussi de reprocher au CD d'exclure les cyclos les plus modestes alors qu'il a précisément le souci de favoriser l'accueil de tous, notamment des débutants et de ceux qui reprennent le vélo après une longue interruption, sans négliger pour autant les cyclos sportifs (d'ailleurs plusieurs membres du CD en sont). Idem pour ton impression qu'on ne peut pas formuler des "idées contraires sans se faire bordurer".
J'apprécie le ton plus conciliant de ta deuxième intervention, car je n'avais pas trouvé très amicale ni très consensuelle la première, notamment lorsque tu jugeais la "déontologie" du cyclotourisme ridicule, d'une autre époque".
"Règlements de compte" écrivais-tu? Le débat actuel a été lancé par une inélégante (bien qu'innocemment sans doute) contestation du travail de Daniel; quand on sait l'énormité du travail qu'il a accompli, on peut comprendre qu'il n'a pas besoin d'être chatouillé.
Malgré l'incompréhension dont témoignent nos échanges, malgré les différences et les désaccords, il est heureux que les membres d'un club s'expriment, mais essayons de le faire dans le respect de chacun pour améliorer les choses autant que possible. Guy ANDISSAC

  Sommaire "Espace Membres"
/ / /
  flèche-basdernier article Je donne mon avis

Joseph GUÉGAN - Chargé du site Internet 28/02/09

Bonjour à tous,
Depuis plusieurs mercredis, des circuits VTT vous sont proposés.
Pour apporter la meilleure réponse à vos attentes, le comité directeur a décidé de demander votre avis à travers un sondage.
Ce sondage a un double objectif:
  • connaître le nombre d'adhérents interressés par la section VTT,
  • fixer le jour des sorties
Un sondage ne donne que des réponses chiffrées et c'est parfois frustrant de ne pas pouvoir faire des commentaires ou suggestions. Vous avez la possibilité de le faire ici
Cette page est la vôtre, elle est réservée aux adhérents, exprimez-vous très librement.
Merci par avance pour votre participation
Cordialement
Joseph GUÉGAN

Résultats du sondage -  08/03/09

Merci aux 24 personnes qui ont répondu à ce sondage
  • 4 ont manifestées leur intention de participer régulièrement aux sorties VTT du club
    • 2, le mercredi
    • 2, un autre jour
  • 8 ont l'intention de sortir de temps en temps
    • 3, le mercredi
    • 2, un autre jour
    • 3, le dimanche matin
  • 12 ont répondu ne pas avoir l'intention de participer aux sorties VTT du Club
Lors de sa prochaine réunion, le comité directeur analysera ces résultats et vous fera part de ses conclusions
En attendant, je vous invite à donner votre point de vue sur ce sujet, il aidera le comité à prendre la meilleure décision.
Cordialement
Joseph GUÉGAN

Bernard LABORDERIE -  10/03/09

Sorties VTT. De préférence le matin et pas les jours de sorties de vélo de route.
Bonne journée
Bien sportivement
Bernard
  flèche-hautHaut de page Sommaire "Espace Membres"
/ / /
  flèche-basdernier article Je donne mon avis
Roland Mangint - Photo J.Guégan Les vacances sont maintenant largement derrière nous.
J’espère que chacun aura pu profiter de cette période privilégiée pour se ressourcer selon son tempérament et son souhait. Un grand nombre d’entre nous étant partis contempler d’autres cieux, le peloton de nos sorties habituelles a fondu en juillet et août comme neige au soleil. Ne nous en plaignons pas. Nos couleurs ont ainsi pu être vues en France et en Europe et peut-être même ailleurs encore.
  Vous le voyez votre CD travaille. Mais, après le coup de tonnerre malheureux de ce 10 juin, pour pouvoir travailler sereinement, il a d’abord besoin de légitimité. Votre soutien, c’est à votre AG que vous pourrez l’exprimer. Voilà une 2ème bonne raison de venir nombreux à notre rendez-vous de fin d’année. Mais il y en a d’autres.

Tous les participants de notre escapade jusqu’au mont Ventoux et retour ont été unanimement satisfaits de leur voyage. Traditionnellement organisée tous les 2 ans, faudra-t-il attendre jusqu’en 2010 pour renouveler l’expérience ?
Certains ont sillonné, en long, en large et en travers, les massifs montagneux des Alpes et des Pyrénées. D’autres ont préféré des routes plus faciles ou plus bucoliques. Et puis il y a eu ceux qui ont participé à la grande fête du cyclotourisme qu’est la Semaine Fédérale.
Je voudrais remercier ici Marie-Noëlle pour nous en avoir fait le récit et Joseph dont le reportage photographique trône en bonne place sur le site officiel de la SF. Je voudrais surtout souhaiter que d’autres encore nous fassent ainsi profiter de leurs voyages en publiant leur récits et/ou leurs photos.
Et enfin il y a ceux qui se sont lancé un défi et qui sont parvenus à le réaliser. Je veux parler d’Yves qui s’est offert un très beau cadeau pour son 70ème anniversaire et de Daniel qui poursuit avec constance sa collection de diagonales.
Voilà peut-être 2 candidats potentiels pour le Trophée des Sports de la ville de Cahors au début de l’année 2009.

Pour y avoir goûté cette année, je sais que c’est une grande joie d’être ainsi reconnu par ses amis pour ce qu’on a fait. Aussi, je vous propose que notre « sportif de l’année » soit dorénavant choisi par l’ensemble du club à l’occasion de notre AG. Voilà déjà une bonne raison de venir nombreux à notre rendez-vous de fin d’année. Mais il en a bien d’autres.

Après le vote massif en faveur de notre projet, le 8 mars dernier, votre Comité Directeur s’est rapidement mis au travail. La journée Jean Claude Bernard a été programmée dans la précipitation. Seuls, les clubs voisins ont pu être prévenus à temps. Mais, même sans la publicité qu’elle aurait méritée, notre manifestation a bénéficié d’une bonne participation et de la satisfaction de tous. Avec votre soutien, votre CD compte bien améliorer son organisation l’année prochaine pour lui donner la place qu’elle mérite.
A cette occasion, je veux formuler un vœu : que cette journée du 1er mai devienne la fête annuelle de notre club. Que chacun, jeune, moins jeune ou même très jeune, débutant ou confirmé, licencié ou non-licencié, routier ou vététiste, y soit accueilli dans la joie et la bonne-humeur et puisse y participer selon son envie et ses possibilités, sur des circuits ou des terrains à sa mesure. Que cette manifestation devienne la vitrine de notre savoir-faire. Qu’elle nous serve à montrer notre compétence, par exemple au forum des associations et des sports en septembre 2009. Et qu’ainsi nous soyons toujours plus nombreux à pratiquer notre sport favori au sein de notre club.
D’autres projets, tels que la journée essayage, celle sur la formation au secourisme ou à la mécanique ont été réalisés ou sont encore en gestation. Pour ces derniers, vous en saurez plus en parcourant les prochains comptes-rendus de nos réunions.

Une telle organisation demande du temps et de l’énergie et l’année de notre manifestation « 2 Jours entre Lot et Dordogne », le CD n’en a guère. Il m’a été proposé d’alterner, une année sur 2, avec un séjour en étoile, moins exigeant en préparatif. Au hasard d’une conversation dans le peloton, les gorges du Verdon ont même été citées. Fin mai ou début juin dans la lavande, c’est l’époque idéale ! Là ou ailleurs, qu’importe, c’est à vous de proposer. Voilà une 3ème bonne raison de venir nombreux à notre rendez-vous de fin d’année. Et il y en a encore d’autres.

Les statuts que nous avons votés en mars prévoient un Comité Directeur de 12 membres, assisté de commissions pour lui faciliter la tâche. Actuellement 4 postes ne sont pas pourvus et les commissions ne sont encore qu’au stade d’ébauche. Chacun devrait avoir à cœur de donner un peu de son temps, en fonction de ses disponibilités et de ses compétences, pour une action ponctuelle telle que « 2 Jours entre Lot et Dordogne », ou de façon plus régulière en commission ou au CD. Vos idées sont représentées au comité ? Venez aider à les mettre en œuvre.
Vos idées ne sont pas ou peu représentées ? Venez également, pour les défendre, en bonne intelligence et convivialité. Pour faire acte de candidature, voilà une 4ème bonne raison de venir nombreux à notre rendez-vous de fin d’année. Et il y en a d’autres.

2011 sera une grande année pour le club. Il aura 60 ans, le 9 février très exactement. Un tel anniversaire, ça se fête ! Et même, ça se fête bien ! Une grande fête, ça se prépare. Et on y pense longtemps avant.
Compte-tenu des délais d’organisation, d’inscription aux différents calendriers de notre fédération, c’est aujourd’hui qu’il faut y réfléchir et nous dire ce qu’il faut préparer.
C’est à vous de choisir et c’est une 5ème bonne raison de venir nombreux à notre rendez-vous de fin d’année. Et il y en a certainement bien d’autres.

Dans cet éditorial, il a été beaucoup question de projets. On peut en faire encore d’autres. Venez en parler avec nous, entre nous. Le rendez-vous est fixé. C’est votre Assemblée Générale.

Roland Mangin
Vice-président de Cahors Cyclotourisme

Joseph GUÉGAN - Chargé du site Internet 05/10/08

Bonjour à tous,
Roland MANGIN nous invite à nous exprimer sur les projets d'avenir du club
Cette page est la nôtre, exprimons-nous très librement.

Merci par avance pour votre participation

Cordialement
Joseph GUÉGAN

Patrick DUC -  09/10/2008

Bonjour Roland,
Bravo pour ce message.  Tu peux voir aussi sur velo82 saint-projet - saillagol (moteur de recherche) la traversée de Thonon les Bains à Menton 19400m de dénivelé 5 jrs de vélo, 18 cols, 850 km et plein de photos à voir et peut-être à proposer aux cyclos costauds du club quoique Boulpiquante de Beauregard l'a fait. Retraité et 73 ans!
Bonne journée
Patrick

Roland MANGIN -  16/10/08

Bonjour Patrick et merci " d'ouvrir le bal ".

C'est amusant ce que tu écris parce que, fin août, nous étions également, Fabienne et moi, sur la "Grande Route des Alpes". Sur un parcours très proche (Thonon-Grasse) et fortement inspiré de Thonon-Menton que tu décris.
Tu sais que notre vie de cyclotouristes n'a pas commencé à Cahors. Nos pérégrinations, professionnelles et même familiale, nous ont fait adhérer à des clubs un peu partout en France. Et comme nous sommes fidèles en amitié, nous sommes aujourd'hui encore adhérents de 2 autres associations. Ce n'est pas parce qu'on déménage, qu'on doit divorcer de ses amis.
C'est donc avec 9 cyclos de la région parisienne que nous nous sommes frottés, cet été, à tout ce qui monte dans les Alpes. Tu peux lire le texte écrit par l'un d'eux et prendre connaissance de nos "aventures", en cliquant sur ce lien Raid Alpin .
Tu te rendras compte qu'il n'y a pas de pentes inaccessibles mais seulement des braquets inadaptés. Il suffit d'avoir un groupe homogène, quelque soit sa moyenne d'âge, et de bien évaluer la longueur des étapes. Dans ces conditions, je pense que tous ceux qui étaient cette année sur le Ventoux ont la capacité de faire la même chose. Il s'agit toutefois de haute montagne et, pour être certain que la route soit ouverte, ce voyage ne peut être planifié qu'à partir de fin juin et jusqu'à fin septembre.
Pour les amoureux de la montagne, je veux juste rappeler que nous organiserons, Fabienne et moi, comme tous les ans, du 4 au 14 juillet 2009, notre séjour dans le Tyrol autrichien. Je promets que les cadurciens seront tout particulièrement choyés. Tous les ans, il y a au moins un participant de plus de 70 ans qui ne regrette pas d'être venu. Et l'année prochaine, s'il y a la demande, un transport devrait être organisé, au départ de Tarbes (avec passage à Cahors) ou au départ de Cahors.
Nous avons malheureusement du quitter nos amis parisiens une journée avant le terme du voyage. Nous avions d'autres engagements cyclotouristes dans les gorges du Verdon, toutes proches. Mais nous n'avons pas eu trop de regrets parce que nous connaissions déjà l'arrière pays niçois et la région de Grasse et, le Verdon, pendant toute une semaine, avec d'autres amis, ça ne se refuse pas.
Cet arrière-pays niçois vaut pourtant le déplacement. C'est une région magnifique avec une densité époustouflante de sites remarquables, de paysages grandioses et sillonnée de petites routes peu fréquentées. Vous êtes arrêtés pour admirer, sur votre droite, une vue extraordinaire. Vous reprenez le vélo et 50 mètres plus loin, c'est à gauche que votre regard plonge dans un défilé de gorges plus belles encore. C'est bien simple, le pays est tellement splendide que même le Var, le fleuve, a quitté son département éponyme pour venir admirer les paysages des Alpes Maritimes. Le Var ne coule pas dans le département du Var et maintenant vous savez pourquoi.
Mais le plus extraordinaire, ce sont les gorges du Cians, d'une couleur rouge très profond, tirant parfois jusqu'au noir sous l'effet de l'eau qui suinte et ruisselle tout autour de vous. Cette eau qui goutte et vous coule sur le visage tant vous faites corps avec la roche. On roule véritablement " dans " la montagne et il faut prendre cette expression au sens premier. C'est simple, depuis que j'ai vu les gorges du Cians, j'ai écrit sur mon imprimante : "Pour elle, cian, c'est bleu !".
Il y a un peu de la Corse dans cette région-là et c'est logique puisque, il y a quelques millions d'année, avant de vouloir prendre son indépendance insulaire, la Corse était ici, une partie intégrante du continent. Alors, si ça vous dit, fin mai est la bonne époque pour aller la visiter. Moi, je ne demande qu'à y retourner.
Mais c'est à vous de choisir. Donnez des idées maintenant pour que nous puissions en parler ensemble le 7 décembre.
Amicalement

Bernard LABORDERIE -  20/10/08

Bravo à Roland qui relance l'activité du club en proposant dans son message plusieurs projets pour le futur. Après lecture, je vous fais part de mes réflexions. Pour la soirée "trophée des sports" de la ville de CAHORS qui va se dérouler le vendredi 30 janvier 2009, il est tout à fait normal d'être représenté et de désigner le ou les nominés.Des documents ont déjà étés envoyés au club et je ne suis pas sur que le retour aux Services des Sports de la ville n'intervienne avant notre AG. Pour rester dans cette représentativité de notre club dans les activités sportives de la ville de CAHORS, je regrette que le club n'est pas été représenté au "Forum des Sports" organisé par l'OSPC le premier samedi de septembre. C'est une vitrine formidable avec une fréquentation importante cette année. De même il est regrettable que le club ne soit pas représenté au Comité Directeur de l'OSPC. Personnellement je pense qu'il n'est pas bon de s'isoler.

Pour la journée souvenir Jean-claude Bernard, je trouve l'idée très bonne.

En ce qui concerne les voyages itinérants ou en étoile, je suis tout à fait favorable à son projet d'organisation en alternance chaque année. Le voyage de cette année via le Mont Ventoux a été une réussite horsmis le scénario catastrophe(qui n'avait pas lieu d'être)développé quelques jours après l'arrivée. Les organisations de ces projets sont tout à fait opposées par la mise en place de l'intendance, mais apporteront la même satisfaction aux participants sans aucun doute.En tout cas cette proposition mérite d'être étudiée.

Sur l'activité actuelle du club, je pense que les départs tels qu'ils se pratiquent aujourd'hui sont une réussite. Ce regroupement permet avant le départ de cotoyer tout le monde comme ont le faisait il y a quelques années. Les groupes se font naturellement et ces dernières sorties permettent même un regroupement important de cyclos.
Malgré que les pratiquants actuels ne soient pas tous des cyclos dans l'âme, chacun apporte sa pierre à l'édifice et c'est justement cette diversité qui fait la force du club. De ce coté là nous ne devons pas être très différents des autres club de l'hexagone.

Bien sportivement et bonne route à tous.
Bernard Laborderie

Jean-Claude MILLOT -  27/10/08

Bonjour à tous,
Les voyages à vélo sont une vitrine de notre activité. Ils se doivent d'attirer le plus grand nombre possible de licenciés du club. Il faut donc faire attention que les régions choisies ne soient pas trop vallonnées.
Ne serait-il pas possible d'envisager d'organiser les séjours dans une région différente à chaque fois, car les autres régions que celles du sud valent le détour également. Certaines seraient peut être plus attractives à ceux qui redoutent les cols.
Jean-Claude Millot

Louis BRUÈRE -  06/11/08

Quelques réflexions avant l'A.G. ou bien souvent les taiseux de nature ont du mal à s'exprimer laissant la place et le pouvoir aux orateurs. Alors pourquoi ne pas le faire par écrit pour en discuter calmement avant l'AG au moyen des commentaires du blog : "la parole aux lecteurs".

En ce qui me concerne je m'intéresse à la survie du dernier groupe des cyclotouristes qui tendent tous quelles qu'en soient les raisons ( les ans, la méforme, la convalescence, la maladie etc.) vers une pratique de cyclotourisme de loisir.
- C'est mieux que de rester chez soi
- C'est mieux que de rouler tout seul.
Alors pourquoi vouloir contourner les difficultés en partant plus tôt, en évitant le rendez-vous pour tous à Saint Georges ou dés le départ donné et pour gagner quelques secondes ne pas respecter les consignes de parcours du bureau?
Il en est de la survie de ce dernier groupe où je suis parfois tout seul à pratiquer le vélo-loisir que - pourtant - chacun de nous souhaite pratiquer le plus longtemps possible.
Comme Bernard Laborderie je trouve que le rendez-vous est une réussite pour tous… sauf pour le dernier groupe comme je l'explique plus haut. Mais pourquoi les trois 1ers groupes partent-ils tous ensembles et ne respectent-ils pas les consignes de parcours pour aller vers Arcambal ou Laroque des Arcs?
Un cyclotouriste devrait comprendre que les berges du Lot sont plus agréables que le flot des voitures aux ronds-points de St-Georges et moins dangereux que l'avenue du Maquis.

Et pourquoi avoir au fil du temps privilégier les seules sorties de la semaine occultant complètement les rencontres avec les autres clubs du 46 ou des départements limitrophes?
Pour moi et c'est mon sentiment profond les cyclos-sportifs ont pris - malgré eux - le pouvoir au sein du club en évitant pour la plupart la prise de responsabilité en rentrant au bureau.
Et que feront-ils lorsque les difficultés de la vie surviendront inexorablement? Rejoindront-ils le dernier groupe? Je le souhaite mais je doute…

Quant au voyage je me rallie aux propos de Jean-Claude: parcours sans trop de difficultés et parcours en étoile d'un seul point d'accueil.
Mais j'encourage les cyclos des trois 1ers groupes:
- à participer au moins une fois aux "6 jours de Vars" dont je garde un excellent souvenir: Allos, la Bonette, l'Izoard, le Granon, St Véran et bien entendu le col de Vars à l'aller et au retour tous les soirs,
- à découvrir le plateau du Vercors - à participer aux semaines fédérales qui m'ont permis de découvrir les Vosges, le Jura, les Alpes et le col du Menez Hom.
Quant à moi je pencherai vers un séjour au centre national des 4 vents de la FFCT ou un parcours en suivant le cours de la Loire.

Bien amicalement à tous quel que soit le groupe auquel ils pensent appartenir !!!
Louis Bruère
  flèche-hautHaut de page Sommaire "Espace Membres"
/ / /
  flèche-basdernier article Je donne mon avis

Jean-Claude MILLOT Président 29/07/07

Je viens de lire le bulletin de mon ancien club – C.T. MAUREPAS - Le mot du président dit entre autre ceci

"Avec l'accroissement du temps de loisirs, le monde associatif évolue, mais malheureusement la demande est d'avantage orientée vers un rapport client / fournisseur que vers la participation à une œuvre commune."

C’est exactement ce que nous constatons chez nous depuis plusieurs années. De plus le renouvellement des licenciés arrêtant leurs activités ou changeant de région, ne se fait plus, ainsi les effectifs diminuent d’année en année.
Il en résulte donc un vieillissement des effectifs et plus grave nous n’avons plus de volontaires pour entrer au bureau permettant de se répartir les taches inhérentes à la vie d’un club, ce sont donc quelques membres du bureau qui oeuvrent pour la continuité de la vie du club.

Mon analyse sur la situation du club est la suivante:
1 - Pourquoi les nombreux cyclistes indépendants ne rejoignent-ils pas notre club?

Il me semble que l'image que nous leur offrons n'est pas celle que le cyclotourisme devrait offrir et ceux qui sont au club ne s'investissent pas dans la vie du club.

  • Notre façon de rouler dans nos sorties hebdomadaires et dans les brevets que nous organisons, fait que ces personnes nous associent à un club de compétition et n’essaient donc pas de nous contacter pour nous rejoindre. De ce fait nos licenciés les plus modestes ne viennent plus et préfèrent rouler seuls, à leur rythme...
  • Nous ne sommes pas capable d’accompagner en groupe un nouveau licencié ou un cyclo de passage lorsqu’il vient rouler avec nous. Il se retrouve rapidement seul (ou seulement accompagné d’une personne) alors que le groupe, avec qu’y il était sensé rouler, s’éloigne sans un regard.
  • Que penser de notre façon de partir dans les sorties hebdomadaires, alors que nous avons défini les points de départ en fonction des débats auxquels un certain nombre d’entre vous ont donné leur avis. Débats où tout le monde avait la possibilité de s’exprimer.
  • Nous sommes parfois incapables d’attendre un membre de son groupe alors qu’il a des ennuis cardiaques ou attardés sur crevaison.
  • Lorsque nous organisons notre randonnée bisannuelle : 2 jours entre Lot et Dordogne il n’y a qu’une minorité (8 cette année) qui y participe, les autres ont toujours de bonnes raisons à invoquer pour ne pas y venir et pourtant tous les licenciés connaissent la date longtemps à l’avance.
  • Nous avons du abandonner les réunions mensuelles par faute de participation, en dernier temps nous nous retrouvions à 5.
2 - Les solutions

Il me semble que nous sommes trop orientés vers la performance sportive au détriment des valeurs du cyclotourisme : convivialité, entraide et esprit de club. Sortez de votre routine et participez aux organisations des clubs cyclotouristes extérieures. Vous y trouverez des randonnées sur d’autres parcours que ceux que nous pratiquons régulièrement. Vous y rencontrerez d’autres passionnés de la petite reine, certes vous n’aurez pas votre classement dans les revues spécialisées, mais qu’importe les valeurs du cyclotourisme sont ailleurs.
Les organisations cyclotouristes sont riches en diversités et permettent à tous de trouver l’organisation qui convient le mieux à sa façon de rouler. (brevets de montagne, randonneurs, randonnées permanentes, etc.)

Il est nécessaire de revenir aux bases des clubs cyclotouristes, c’est à dire:
Avoir des groupes plus homogènes qui partent d’un même point, roulent à des allures plus modérées, permettant à tous d’avoir du plaisir d’être dans le groupe choisi, de savoir que l’on y sera attendu s’il nous arrive quelque chose et de s’y retrouver à chaque sortie.

Ainsi certains retrouveront du plaisir dans les sorties du club et l’ambiance y sera meilleure et cela se saura, ceux de l’extérieurs viendront nous rejoindre.

Grâce au travail et au dévouement des dirigeants qui se sont succédés, le club a conservé des structures et des organisations que beaucoup d’autres clubs nous envient.

Il vous appartiendra d’aider ceux qui prendront en charge le club pour trouver des solutions à tous ces problèmes et surtout les mettre en pratique.

Plus de la moitié des membres du bureau vont terminer leur mandat et ne souhaitent pas le renouveler. J’espère que vous prendrez conscience que le club a besoin de volontaires pour le faire vivre et l’organiser. Si personne ne rentre au bureau, ce sera la mort certaine du club et ce serait dommage d’en arriver là.
Un certain nombre d’entre vous sont maintenant en retraite alors pourquoi pas prendre en main la destinée du club.

Je souhaite bonne chance à ceux qui rentreront au bureau et j’espère que le CT CAHORS continuera à être un grand club lotois comme il l'a toujours été.

Je remercie tous ceux qui ont collaboré à mes cotés pour assurer la vie du club.

Jean-Claude MILLOT
Président sortant en fin d'année

Louis BRUÈRE 01/08/07

Je pense que tout nouvel adhérent devrait être questionné, bien gentiment bien sûr, sur ces motivations à venir dans un club. Il faut savoir si c'est la seule assurance et les circuits qui l'interessent. Si c'est le cas à quoi bon de venir au club.
Car un club c'est autre chose. Ambiance, solidarité, devoirs, participation aux activités d'un club cyclotouriste(brevets, sorties, semaine fédérale, 2 jours entre lot et Dordogne etc...).
Et pour tout cela il faut penser aux aides à apporter aux différentes organisations mises sur pied par le club... pour tout dire un club ou une association a besoin de consommateurs qui pensent aussi à renvoyer l'ascenseur par quelques actions bénévoles.
Un club ne peut vivre que dans un esprit de solidarité ou l'égoïsme doit être exclu.
Bien amicalement à tous les lecteurs de ces quelques réflexions du trésorier qui quitte le bureau et pense avoir donné beaucoup au club sans le regretter un seul instant.

Joseph GUÉGAN 01/09/07

Le Club nous invite à une réunion ouverte du bureau le jeudi 6 septembre pour réfléchir à l'avenir de notre club.
Il y a déjà plus d'un mois, notre président, nous a livré son point de vue. J'avais pensé que son analyse aurait suscité des réactions, mais à part celle de Louis BRUÈRE, rien!
Je vous livre à mon tour quelques réflexions en espérant qu'elles permettront de relancer un débat d'idées.

Tout d'abord, j'ai trouvé que, dans son analyse du fonctionnement du club, Jean-Claude a été très négatif. Je ne pense pas que ce soit la meilleure manière pour créer une dynamique et trouver des volontaires pour créer une nouvelle équipe dirigeante. Pour ma part, je trouve que notre club à encore plusieurs atouts, reste à bien les utiliser.
Je pense notamment au savoir faire des dirigeants actuels. Ils ont su, pour beaucoup d'entre eux et depuis de nombreuses années, organiser avec succès de grands rassemblements de cyclotouristes (Pâques en Quercy, 2 jours entre Lot et Dordogne), ou des voyages à vélo (Corse, Provence,…), je ne doute pas qu'ils auront à cœur de transmettre tout cet acquis à leurs successeurs.
Je pense également à la très bonne situation financière de notre club.

Il serait injuste que ceux qui ont décidé d'arrêter leurs fonctions le fassent avec un sentiment d'amertume que j'ai cru décelé à travers les derniers écrits ou propos.
Tout le monde n'a sans doute pas conscience de la disponibilité nécessaire et des heures qui ont été consacrées au club par ses bénévoles.
J'ai eu l'occasion au cours de ces 2 dernières années d'apprécier le travail effectué par cette équipe et plus particulièrement par Louis avec qui j'ai été amené à travailler plus directement.

Avant de faire quelques suggestions pour améliorer la vie du club, je voudrais rapidement revenir sur les points faibles relevés par Jean-Claude.
  • Diminution des effectifs – C'est une réalité, c'est près d'un tiers de moins en 5ans. En 2002 nous étions 131 adhérents, aujourd'hui nous sommes 88.
    Mais le nombre est-ce, si important? Ne vaut-il pas mieux avoir un club d'une taille plus modeste avec un taux de participation plus élevé et une meilleure convivialité.
  • Vieillissement des effectifs – Ceci me paraît être un véritable problème et je pense que l'inversion de cette tendance devrait être un des objectifs prioritaires de la future équipe.
  • Manque de volontaires pour le bureau – Depuis 2 à 3 ans, il me semble que ce phénomène s'est accru. De plus le turn-over me semble encore plus rapide que les années passées.
    Pourquoi? Est-ce à cause d'un manque d'autonomie ou de reconnaissance? Est-ce parce que le club manque d'objectifs? Ou à cause de la morosité ambiante actuelle?
  • Peu ou pas de participation aux réunions mensuelles – Sans doute que ces réunions ne répondaient plus à l'attente des adhérents. Cela est sans doute dommage, car c'est un moyen pour favoriser les rencontres, les échanges et la convivialité. Je pense que la nouvelle équipe devra réfléchir au sens à donner à ces réunions.
  • Sorties hebdomadaires anarchiques – Jean-Claude met en cause le non-respect des décisions du bureau. Dommage que de son côté le bureau n'ait pas tenu compte de l'avis majoritaire qui ressortait des débats et qu'il ait décidé de mettre en place, sans donner la moindre explication, une organisation bâtarde, pour les 1er et 2ème groupes, qui n'avait que peu de chance de réussir.
  • Manque de participation aux " 2 jours entre Lot et Dordogne" – Je ne partage pas ce point de vue. Entre les bénévoles et les cyclos, c'est plus de 20 adhérents, soit un quart des effectifs, qui ont été mobilisés sur 2 jours. Je trouve ce bilan plutôt positif.
    De plus, tous les clubs ont salué la qualité de la randonnée et des prestations proposées et beaucoup d'entre eux ont manifesté leur intention de revenir en 2009.

Certes, il est vrai qu'actuellement on ressent beaucoup de morosité au sein du club et je n'ai évidemment pas de solutions miracles. C'est d'autant plus difficile que les attentes sont très diverses dans la pratique du vélo.
  • Pour les uns il s'agit sans doute de bénéficier d'une structure qui leur offre le moyen de faire une ou plusieurs sorties hebdomadaires en groupe, à allure modérée, pour permettre de discuter tranquillement, ou à allure plus soutenue pour préparer brevets ou cyclosportives
  • D'autres souhaiteraient pouvoir participer davantage à des sorties conviviales, organisées par le club ou par les clubs des alentours.
  • Certains, amateurs de randonnées au long cours, peuvent espérer que le club favorise cette pratique pour y amener de nouveaux adeptes.
  • Peut-être qu'un certain nombre de féminines souhaiterait un groupe ou des parcours qui répondent mieux à leur attente.
  • Etc.
Il est sans doute illusoire de penser que le club puisse répondre avec succès à ces multiples attentes. Mais, comme l'a suggéré Louis, il serait bon de les recenser pour pouvoir les satisfaire au mieux.

Il me semble que le rôle prioritaire du club est de fixer le cap et les objectifs, de tout mettre en œuvre pour créer un climat convivial.

Propositions

Il me paraît essentiel que les objectifs du club soient clairement définis. Ainsi, les personnes peuvent adhérer en connaissance de cause.

Je pense qu'il serait bon d'ancrer notre pratique cyclotouriste dans l'éthique de la FFCT à savoir "la promotion, l'organisation et le développement de la pratique de la bicyclette dans toutes ses formes en excluant la compétition".

Il ne s'agit pas pour autant d'exclure ceux qui pratiquent le vélo en "cyclosportifs". D'ailleurs, je reste convaincu que le malaise ressenti ne provient pas du 1er groupe qui est sans doute le plus homogène. Par contre, pour des raisons déjà développées lors du débat sur l'organisation des sorties, je reste partisan d'une séparation des 3 groupes dès le départ.

Je pense que le club devrait favoriser le développement de la participation de ses adhérents aux randonnées organisées dans le cadre de la FFCT, randonnées des clubs de la Région, BCMF, Semaine fédérale…
A mon sens, cela passe par:
  • une sélection annuelle des randonnées,
  • la mise en place, pour chaque randonnée, d'une publicité et d'un suivi des inscriptions,
  • une participation financière du club pour les frais d'inscription et de déplacement.
Au sein du club, je pense qu'il faudrait également tout mettre en œuvre pour développer la convivialité.
Il ne suffit pas de le souhaiter encore faut-il mettre en place des rencontres qui puissent la favoriser. A l'usage on se rend bien compte que les sorties hebdomadaires ne sont pas suffisantes.
Par exemple, en plus des incitations à participer aux randonnées FFCT, il me semble que le club pourrait organiser chaque année:
  • Au moins deux sorties sur la journée, avec pique-nique ou repas au restaurant.
  • Deux réunions thématiques qui se termineraient par un pot.
  • Une randonnée ou brevet, avec publicité dans le calendrier FFCT.
  • Un voyage à vélo.
De plus, il me paraît également essentiel qu'il y ait un lieu de départ unique pour nos sorties hebdomadaires pour permettre les échanges entre les 3 groupes.

Il me semble important de réfléchir au moyen de rajeunir nos effectifs.
Nos sorties hebdomadaires ne sont pas suffisamment adaptées à ceux qui sont encore en activité. Certes il y a les sorties du lundi et du samedi, mais bon nombre d'actifs travaillent ces jours là ou ne peuvent pas se libérer.
Je suggère que le club réhabilite la sortie du dimanche matin. Il n'y a pas encore si longtemps cette sortie regroupait plus d'une dizaine de cyclos.
Il suffit de circuler dans notre pays ou de consulter l'organisation d'autres clubs pour constater qu'ailleurs ces sorties dominicales ont été maintenues.
Cette sortie matinale, conviendrait sans doute à plusieurs retraités, qui n'ont en été que le choix de pédaler au plus chaud de la journée ou de sortir individuellement le matin.

Deux autres solutions pour rajeunir les effectifs consisteraient:
  • à créer une structure pour accueillir et encadrer les jeunes,
  • à créer une section VTT,
Vu les difficultés qu'éprouve le club, cela ne me paraît pas actuellement prioritaire. Voilà, quelques-unes de mes réflexions. Elles n'ont qu'un seul but: apporter une contribution en espérant l'ouverture d'un débat qui pourrait être utile à la prochaine équipe.

Appel à candidature
A la demande du Président, Alain ESCUDIÉ a lancé un appel à candidature.
Je ne suis pas sûr qu'il faille commencer par là. Jusqu'à présent cette méthode n'a pas apporté beaucoup de résultats.
Je pense qu'il faudrait se limiter au cours de la prochaine réunion:
  • à faire un constat de la situation (points forts et points faibles du club),
  • à relever les attentes des participants.
Ensuite de prendre le temps de la réflexion
  • de mettre ces éléments par écrit.
  • de les faire connaître à l'ensemble des adhérents
  • de les amender en fonction des réactions des adhérents qui n'auraient pas participé à la réunion.
Après, il sera alors encore temps de former une nouvelle équipe qui aura pour rôle de définir les objectifs prioritaires du club et de proposer des solutions. Pour ce qui me concerne, j'ai l'intention de continuer à proposer mes services pour l'animation du site Internet et les développements informatiques utiles à la gestion du Club.
Mais compte tenu du temps consacré à cette tâche, je ne souhaite pas d'autres responsabilités.

Cordialement,
Joseph GUÉGAN

Bernard LABORDERIE 01/09/07

Je viens de lire les commentaires de Joseph qui sont très intéressants.
Je reste persuadé que parmi les adhérents certains ont la capacité à prendre des responsabilités, notamment la présidence.
Aujourd'hui se tenait à la salle des fêtes de Cahors le Forum des Sports, le club n'était pas représenté et pourtant il avait été invité. Moi j'y ai passé la journée en temps que membre de l'OSPC (Office du Sport du Pays de Cahors) et dirigeant de CAHORS CYCLISME et nous avons eu beaucoup de visiteurs.
Le club n'aurait peut-être pas enregistré de nouvelles recrues, notamment des jeunes, mais il se serait montré. Cette non participation montre effectivement le manque d'ambition du club.
Je veux garder espoir sur la capacité du club à sortir de ce passage difficile. Mais malheureusement le bénévolat devient difficile et nous vivons actuellement dans une société où les gens viennent chercher mais ne veulent pas donner. Pourtant ils savent critiquer négativement.

Dans le cas extrême "pas de candidat" ce qui serait regrettable, peut-on envisager un rapprochement avec CAHORS CYCLISME?
Souillac l'a fait, a-t-on des infos sur le fonctionnement?

Alain ESCUDIÉ 02/09/07

Je viens de lire avec beaucoup d'intérêt les réactions concernant l'avenir du club et le remplacement des dirigeants sortants. Je suis mitigé, entre le pessimisme de Jean Claude et l'optimisme relatif de Joseph.
Je crois que nombre de problèmes rencontrés est en grande partie du au non renouvellement et au vieillissement des licenciés. Je crois que cela pourrait être à cause de l'image donné par notre club. Vu de l'extérieur on donne aux gens l'impression d'être un club de "flingueurs. Je continue depuis toujours à penser que seule une véritable séparation des sportifs et des cyclos peut nous donner une chance de montrer à l'extérieur que le véritable cyclotourisme existe bien à Cahors.
Concernant le fonctionnement du club, je crois que certains cyclos pensent que le fait de régler une cotisation est suffisante. Je pense pour ma part qu'un club ce n'est pas seulement l'affaire des gens du bureau, mais celle de tous. Il ne faut pas oublier que les membres du bureau sont comme vous, avant tout des cyclos qui eux aussi payent leur cotisation, mais qui s'investissent énormément. Certains n'ont probablement pas conscience du travail fait par eux.
Je vois partir avec grande inquiétude plusieurs membres et notamment Jean Claude Millot et Louis Bruère. Sachant le travail qu'ils accomplissent et surtout leur grande expérience du aux années de pratique, je m'inquiète légitimement de la suite.
Pour ma part, il est probable que je resterais au bureau, mais il n'est pas question que je prenne de grandes responsabilités dans le cas ou celui-ci ne serait pas assez fourni en nombre. Je suggère donc à tous d'assister à la réunion du jeudi 6, pour essayer de trouver des solutions réalistes à tous ces problèmes.
Je ne veux qu'une chose, que notre club survive.
Amicalement
Alain ESCUDIE

Compte-rendu de la réunion du 06/09/2007

Les membres du bureau avaient demandé - via Internet - de participer à cette réunion exceptionnelle.
Le but de cette réunion était de former une équipe susceptible de prendre en charge les destinées du club lors de la prochaine Assemblée Générale fixée au dimanche 2 décembre.

17 personnes ont répondu à l'appel à savoir:
Louis Bruère, Claude et Léo De Munck, Jean-Pierre Dubois, Bruno Goizet, Alain Escudié, Daniel Arnaudet, Serge Guiller, Joseph Guégan, Guy Faure, Bruno Loudes, Henri Lacombe, Michel Malange, Bernard Pradié, Jean-Pierre Soulignac, André Cayrol et Jean-Claude Millot.

Alain Escudié a présenté la situation en précisant que le club risquait d'être mis en sommeil si on ne pouvait pas constituer un bureau suffisamment étoffé.

Les discussions se sont engagées sur les problèmes liés à notre mode de fonctionnement plus ou moins personnel à l'occasion de nos diverses activités.

Joseph Guégan a précisé qu'il serait partant pour entrer au bureau à condition que les activités du club ne se résument pas à nos sorties hebdomadaires et qu'il souhaitait que les objectifs du club soient clairement définis et orientés vers:
  • Un ancrage de notre pratique cyclotouriste dans l'éthique de la FFCT.
  • Le développement de la participation des adhérents aux randonnées organisées dans le cadre de la FFCT
  • Le développement de la convivialité.
  • Le rajeunissement de nos effectifs.
Pour illustrer ces propos il a été évoqué comme exemple le voyage "Tour de Provence" sur une semaine organisé en 2006 et/ou, plus simplement, un déplacement sur 2 jours en indiquant qu'en 2008 le club est invité au Tour de la Vienne organisé par le club de Poitiers qui par 2 fois, en 2005 et 2007, a participé avec plus de 15 cyclos à notre organisation "2 jours entre Lot et Dordogne".

Il faudrait revoir une nouvelle fois le fonctionnement des sorties hebdomadaires du club sachant que les présents à cette réunion sont majoritairement favorables à un seul point de départ au lieu de 2 comme c'est le cas actuellement.

A la suite de quoi, 8 cyclos présents seraient favorables pour constituer une partie du nouveau bureau:
Claude De Munck, Serge Guiller, Joseph Guégan, Daniel Arnaudet, Bruno Loudes, Alain Escudié, Henri Lacombe, Guy Faure.
Il resterait à trouver 4 ou 5 cyclos pour compléter cette équipe.

D'après Louis Bruère il serait indispensable que chacun des 3 groupes de cyclos soient représentés au bureau ne serait que pour donner leur avis chaque fois qu'il est nécessaire.

Nous précisons que plus les membres du bureau seront nombreux mieux les tâches seront réparties ; chacun des postes devrait être doublé pour pallier les absences.

Le rapporteur
Jean-Claude MILLOT

Roland MANGIN 22/11/07

L'AVENIR QUE JE SOUHAITE POUR MON CLUB

Travaillant en région parisienne, je ne suis présent que le week-end sur Cahors et n'ai pas pu assister, le jeudi 6 septembre, à la réunion de réflexion sur l'avenir de notre club. C'est donc avec beaucoup d'intérêt que j'ai lu, dès sa publication, le compte-rendu que Jean Claude Millot en a fait. C'était également avec intérêt que j'avais pris connaissance auparavant des différents écrits publiés sur le site.
C'était, par contre, avec une pointe d'amertume, que j'avais ainsi pu constater que la prose de Joseph Guégan provoquait bien plus d'enthousiasme quand il évoque les tribulations bretonnes de 3 adeptes des très longues distances que lorsqu'il s'inquiète de l'avenir de notre club.

Nouveau dans le club et dans la région, également peu enclin, par tempérament, à jouer les donneurs de leçon, je n'ai pas voulu réagir à chaud. Je veux malgré tout, à la veille de l'AG, apporter ma pierre à la réflexion et dire ce que j'ai vu ailleurs.
Nous sommes, Fabienne et moi, toujours adhérents, en Ile de France, d'un autre club de cyclotourisme, le CT Maurepas, dont Jean Claude Millot est d'ailleurs l'un des pères fondateurs et dont un exemplaire de la revue trimestrielle évoquait notre flèche Vélocio.
Le CTM avait, il y a quelques années, les mêmes préoccupations que le CTC aujourd'hui. Depuis, il a apporté des réponses. Sans vouloir les copier aveuglément, pourquoi ne pas chercher à adapter chez nous, ce qui marche ailleurs?

Le constat.
Mais, d'abord, quel est le ou les maux dont souffre le club ? Si le diagnostic de la maladie est bien établi, l'ordonnance devrait être plus facile à rédiger. Mais après, encore faudra-t-il que le malade veuille bien guérir!

Je souscris entièrement à l'analyse de la situation faite par Joseph. Je la trouve très pertinente et constructive et pas si optimiste que ça puisqu'elle suppose une prise de conscience et un effort de tous. Mais dans la longue liste des problèmes évoqués aussi bien par lui que par Jean Claude, je crois qu'il faut essayer de trier entre les causes et les conséquences.
A mon sens, la cause, la seule, l'unique, c'est le manque de bénévoles volontaires, que ce soit pour siéger au bureau ou simplement pour répondre aux besoins ponctuels du club. Tout le reste n'est que conséquences, plus ou moins graves qui en découlent directement.

Des projets, il suffit de lire ce que propose Joseph, pour se rendre compte que le club n'en manquera jamais. Mais pour les mettre en œuvre, il faut des bras! Quand on est peu, on gère les affaires courantes et on laisse les ambitions au vestiaire. Et quand un club n'a plus d'ambitions, il perd ses adhérents, en commençant par les plus jeunes, les plus dynamiques.
Or, c'est bien ce que montre l'étude sur la diminution et le vieillissement des effectifs, publiée sur notre site.

J'entends dire, dans le peloton, que ce serait inéluctable dans une région rurale qui voit fondre régulièrement le nombre de ces habitants. Mais si le Quercy avait perdu, comme le club, un tiers de sa population en 5 ans, si la moyenne d'âge des lotois prenait 2 ans chaque année, ça se saurait et même, ça ferait pas mal de bruit! Or c'est bien ce qui se passe pour le CTC et ça ne fait pas réagir grand monde. En tout cas, pas assez à mon goût.

Il est une règle statistique qui se vérifie, peu ou prou, dans l'ensemble des clubs. Les effectifs se découpent toujours en 3 grandes catégories de taille semblable:
  • Les adhérents "actifs": Il s'agit du bureau et des bénévoles sur les manifestations et pour toutes les tâches nécessaires à la vie du club.
  • Les "participants": Ce sont ceux qui viennent aux sorties ou aux manifestations qu'on leur propose. Ils suivent et commentent, apprécient ou critiquent mais ne sont jamais les moteurs.
  • Les "sympathisants": Ce sont ceux qui prennent leur licence tous les ans et qu'on ne voit jamais. Ils ne participent à rien mais paient consciencieusement leur cotisation annuelle.
C'est la somme de ces 3 catégories qui fait la taille du club.

Les faits sont têtus et on ne peut rien contre la loi des grands nombres:
  • Faites grossir le nombre des actifs et vous verrez les 2 autres populations gonfler mécaniquement.
  • Décidez un sympathisant à devenir actif et c'est, à terme, un potentiel de 3 nouvelles adhésions pour le club.
  • Mais, à contrario, la chute du nombre actuel d'adhérents n'est que la conséquence du manque d'implication à la vie de notre association.
  • Mais, surtout, la chute n'est pas finie! Si je me réfère aux chiffres avancés par Jean Claude et Joseph, le CTC peut compter, régulièrement ou occasionnellement, sur la bonne volonté d'une vingtaine de personnes. Cela veut dire que le nombre d'adhérents va tendre assez rapidement vers la soixantaine.
Cela veut dire également, que notre bureau actuel était l'arbre qui cache la forêt, qu'il compensait par la qualité et le dévouement, son trop petit nombre.
Qu'ils en soient tous chaleureusement remerciés! Leur expérience va beaucoup manquer à leur départ. Comme Joseph, je pense qu'ils auront à cœur de transmettre tout leur savoir-faire à la nouvelle équipe.

Alors que faire?
Et d'abord est ce grave?
Non, ce n'est pas grave si le seul projet du club est de se retrouver 3 après-midis par semaine pour pédaler aux alentours de Cahors. Cette activité ne demande pas de gros besoins.
Il suffit de décider quelqu'un pour tracer les parcours et d'accepter les récriminations des grincheux qui trouvent qu'il y a trop ou pas assez de côtes, que le parcours est trop ou pas assez long. Et je passe rapidement, le terrain étant glissant, sur le choix du lieu et de l'heure de départ!
Il suffit simplement d'accepter que, le temps passant, le groupe se réduise comme peau de chagrin.

Oui, c'est grave si le club souhaite explorer les multiples facettes du cyclotourisme. Notre mouvement est riche. Les activités sont nombreuses et pour la plupart bien plus exaltantes que les sorties hebdomadaires en club.

Si les effectifs diminuent encore:
  • Que pourra dire notre trésorier quand, en réponse à une demande de subvention, il lui sera signifié une fin de non-recevoir, parce qu'il ne représente plus personne?
  • Quel recours aura l'organisateur du prochain "2 jours entre Lot et Dordogne", si les prestations que fournit habituellement la municipalité sont promises en priorité à un club plus important?
  • Quel sera le poids de notre représentant sécurité pour faire modifier par la DDE ou une municipalité, un ouvrage qu'il juge dangereux pour les vélos.
A mon adhésion au CTM, en 2002, les effectifs du club stagnaient, depuis longtemps, entre 100 et 110 adhérents. Le club était donc plus petit, au sein d'une ligue qui perd, encore aujourd'hui, des licenciés, que le CTC à la même date.
En 2005, le président, nouvellement élu, a demandé et obtenu que le bureau passe de 11 à 13 membres, sans compter les 2 présidents d'honneur. C'est le 25ème anniversaire du club qui a servi de déclic, chacun prenant conscience que si rien ne bougeait, le club n'aurait jamais 50 ans.
Le nombre des commissions a gonflé, petit à petit, pour arriver aujourd'hui au chiffre de 14. Chacune d'elles comprend au moins 3 à 4 membres. Chacune est obligatoirement représentée au bureau par au moins un membre. Ce sont ces commissions qui font le travail et en rendent compte au bureau qui est chargé de proposer des projets et d'en budgéter le financement.
Au CTM, le président n'est plus que le fédérateur, le coordonnateur de toutes les initiatives.
Au CTC, il doit être au four, au moulin et il est surtout, tout seul, dans le pétrin.

Je ne veux prendre que 2 exemples et répondre avec le premier à Bernard qui s'étonnait qu'aucun représentant du club ne soit au forum des sports le 1er septembre.
Il faut y aller, bien sûr, mais pour dire quoi? Pour proposer quelles activités? Qu'avons nous mis en place pour accueillir les nouveaux?
A Maurepas, la municipalité organise également un "forum des Associations", chaque début septembre. Chaque année, le CTM y était représenté. Bon an, mal an, il réussissait à convaincre une ou deux personnes de se licencier.
Systématiquement, elles ne revenaient pas l'année suivante. Le bureau a voulu savoir pourquoi.
En 2006, a ainsi été créée la commission "Groupe Tourisme à Vélo" chargée de l'accueil des nouveaux adhérents. Il serait trop long et lassant de citer toutes les propositions qu'elle a faites. Il suffit simplement de dire que depuis le nombre de groupes de la sortie dominicale est passé de 3 à 5 et que chacun y trouve son compte.

Cette année, c'est le responsable de cette commission qui a été mandaté pour représenter le club au forum municipal. Je vous renvoie à son compte-rendu à la page 25 du bulletin "Carnets de Routes". Jean François y parlait de son espoir de recruter entre 5 et 9 nouveaux adhérents. Finalement, début octobre, c'était 17 nouveaux cyclos qui étaient venus renforcer le club, en moins d'un mois. A cette date, l'effectif du CTM était de 157 soit une augmentation de 50 personnes en 18 mois.

Au passage, je voulais signaler que le président du CTM était, au moment du forum, avec Fabienne et moi, quelque part entre Hendaye et Cerbère et que c'est par téléphone qu'il en a eu le compte-rendu.

Le 2ème exemple que je voudrais prendre, c'est justement ces fameux parcours dont il est question plus haut et approuver avec force les propos de Louis sur le manque de représentativité des différents groupes au bureau. Cette "simple et essentielle réflexion", pour reprendre ses termes, est de pur bon sens.

Cette représentativité existe au sein de la commission des parcours du CTM. Celle-ci a, bien sûr, gonflé avec la création des 2 nouveaux groupes de niveau et Jean François, responsable du "Groupe Tourisme à Vélo", en fait naturellement partie.
En 2005, elle a publié un CD ROM des parcours tracés sur carte Michelin, à l'aide d'un logiciel fourni par Michelin. Je tiens mon exemplaire à la disposition de ceux qu'il intéresserait.

Chacun étant libre de choisir son groupe en fonction de critères qui lui sont propres, c'est la convivialité et la sécurité qui y ont beaucoup gagné.

Ce que le CTM fait, le CTC peut l'entreprendre. Le CTC a, dans son jeu, beaucoup d'atouts que d'autres n'ont pas.
Joseph a cité la situation financière et le savoir-faire des dirigeants actuels aussi bien dans la gestion du club que dans l'organisation de notre manifestation phare "2 jours entre Lot et Dordogne".
Cette compétence est reconnue. Sur mon point d'eau, une cyclote m'a demandé quand le club organiserait à nouveau un "Pâques en Quercy". Elle avait encore en mémoire le précédent, dont la qualité des prestations, à l'entendre, n'a pas été égalée depuis, et n'avait que des compliments à la bouche.
Et pour elle, les "2 jours" étaient de la même trempe et montraient que le club n'avait pas perdu la main.

Pour moi, le premier atout du club, c'est sa situation géographique. S'il existe un paradis des cyclotouristes, il est forcément ici, dans le Lot. Le relief fait de bosses et de vallées, les nombreuses petites routes tranquilles, le climat qui nous permet de sortir toute l'année, les paysages jamais monotones, l'architecture si typique encore préservée, les nombreux châteaux, la gastronomie réputée, le passé historique de Cahors que l'on rencontre à chaque pas, sont des joyaux que notre pratique aide à apprécier.
Ces bijoux, nous avons le devoir moral de les mettre en valeur et de faire connaître la région à ceux qui partagent, ici et ailleurs, notre passion. Ce sont ces joyaux qui nous ont décidés, Fabienne et moi, à devenir lotois.

Cahors et le Lot méritent un grand club de cyclotourisme. Il n'y a que le CTC pour tenir ce rôle. Il doit devenir et rester le club phare du Quercy.

Le club a également un site internet que beaucoup nous envie. Il est très convivial et est devenu, en très peu de temps, le lien indispensable entre les adhérents. Nous pouvons tirer notre chapeau à Joseph et Daniel pour leur travail.
Le CTM souffre, sur ce point-là de maux que le CTC connaît bien: une personne seule pour tout faire et un enthousiasme qui s'émousse devant l'énormité de la tâche.

Il reste que ceux qui n'ont pas internet doivent se sentir orphelins. Un site ne pourra jamais remplacer le contact direct de réunions régulières pour débattre ou d'un bulletin papier.

C'est l'heure du choix
Notre maillot est beau. Beaucoup nous l'envie. J'en connais même qui le copient, mais sans arriver à égaler l'original. Prenez donc connaissance de la dernière ligne de la page 31 du bulletin du CTM pour en savoir plus.

Pour que notre maillot continue à être vu et reconnu sur les routes du Quercy, de France et d'ailleurs, il faut que chacun prenne conscience que cela dépend surtout de lui. Et que, de notre beau maillot, il faut commencer par remonter les manches sans attendre les autres.
Une association est une auberge espagnole où on ne mange que ce que l'on apporte.

Je compte prendre ma part dans ce travail, à ma place et en fonction de mes disponibilités, et nous continuerons, avec Fabienne, à montrer ce maillot sur les routes de France et de Navarre.

J'ai été long, trop long probablement, mais le sujet est vaste. J'ai été excessif et naïf sûrement et je vous prie de m'en excuser.

Mais Voltaire l'a dit avant moi : Rien ne se fait sans un peu d'enthousiasme. Je souhaite que le club n'en manque jamais.

Roland MANGIN

Bernard LABORDERIE 24/11/07

J'ai lu avec beaucoup d'attention les commentaires de Roland sur l'avenir du club. Ce qui me réjouit c'est son enthousiasme et surtout sa volonté d'agir.
Je suis au club depuis le début des années 70 et je m'investis dans le domaine associatif depuis la même époque, aussi je partage son analyse sur la vie du club.
Il y a des hauts et des bas, mais rarement un arrêt définitif dans toutes associations. Ces effets sont la conséquence des engagements de personnes à prendre des responsabilités au sein de l'association. Il est vrai qu'aujourd'hui il est plus difficile qu'hier de trouver des gens disponibles et prêts à donner de leur temps pour les autres.

Nous sommes devenus des consommateurs de loisirs comme du reste. Il est normal de recevoir mais plus rarement de donner.
Dans le découpage des "catégories de cyclos" qu'a dressé Roland, je suis d'accord avec lui, mais il ne faut surtout rejeter personne. D'abord les licences sont une rentrée d'argent pour le club et surtout le club ne se porterait pas mieux en faisant de la sélection.
Personnellemnt je fais partie de la deuxième catégorie, je crois la plus nombreuse, celle qui participe peu à des randonnées cyclos mais qui profite des parcours hebdomadaires pour se retrouver entre copains. Il est vrai que je n'ai pas l'esprit à 100% cyclotouriste, mais j'ai pu constater en participant à certaines sorties hors département que dans les autres clubs nous rencontrons également des éléments qui auraient leur place dans des clubs de compétitions.

Je ne m'attarderai pas sur la polémique qui a refait surface fin octobre au sujet de l'horaire de départ, mais seulement pour dire que le groupe actuel qui part à 14H est le plus nombreux et que la solidarité est de mise, car peu d'éléments sont éliminés du groupe. Les circuits sont même parfois rallongés et l'heure de retour à CAHORS reste très raisonnable.

Je ne prendrai pas de responsabilités au sein du club car je suis déjà bien engagé dans d'autres associations(4) et cela ne serait pas sérieux car je ne pourrai pas tenir tous mes engagements. Mais j'ai confiance dans l'avenir du club.

Pour terminer je voudrai à nouveau remercier et féliciter les artisans du blog qui permet de donner une âme, mais je suis assez déçu sur le nombre de cyclos qui s'expriment. Connaît-on le nombre de cyclos reliés à l'internet?

A dimanche à l'Assemblée Générale.
Bernard LABORDERIE

(ndlr sur les 97 adhérents 56 ont une adresse e-mail)


Loïc LE MEUR 25/11/07

Bonjour à tous, tout d'abord je vais juste vous dire que je n'ai pas la facilité d'écriture de certains,désolé.
Je fais mes premiers pas sur le forum car non licencié en 2007 au CTC, mais prévu pour 2008. Je suis assez partagé sur le ressenti de tous ces commentaires des uns et des autres.
Je pense que quelques-uns uns me connaissent et on ne peut pas dire que je sois un cyclotouriste pur et dur. Je me vois plus comme coursier ou cyclosportif, pourtant mis à part l'étape du tour ou les courses par étapes, je crois avoir comme meilleur souvenir CYCLISTE, ma participation (à part le voyage en trafic!!!)avec le CTC à CARCASSONNE-PYRÉNÉE2000 aller/retour en 2003 ou 2004, je sais plus trop et même si plus jeune à l'époque que la majorité des cyclos, j'ai pris un plaisir immense à partager ces long moments de vélo avec comme unique objectif le plaisir d'être ensemble et surtout pas de chrono.

J'aimerai inciter certains de ma génération à m'accompagner, on verra bien. Il vrai que cette baisse d'effectif est préoccupante et aussi la moyenne d'âge!
En devenant licencié je serai d'ailleurs à 35 ans le 2ème plus jeune après Nico COURPET!!!
J'ai quelques idées pour dynamiser le club ou tout au moins le rajeunir, mais faites vous vraiment de la place aux cyclosportifs ou seul l'esprit FFCT est-il de mise? J'espère un bel avenir au CTC, à bientôt.
Loïc LE MEUR

Gérard FAUCHER 26/11/07

J'ai été muté depuis le 1er août en région parisienne et je ne pense pas renouveler ma licence à CAHORS. Avec VELIZY, le budget consacré au vélo est trop important.

J'ai suivi les derniers débats sur les problèmes existentiels du club.
Le problème du vélo sur CAHORS est principalement le manque de pratiquant. Pour ceux qui roulent "plus fort", la seule solution pour bénéficier de sorties en groupe est d'opter pour les sorties avec le club cyclo. Résultats, on s'éloigne de l'esprit cyclotouriste. Il me semble pourtant qu'avec la division en deux groupes, on s'approchait de la solution idéale.
Maintenant, certains donnent des leçons et ne sont pourtant pas des exemples.

L'autre problème est le manque de personnes voulant s'investir dans la gestion du club.
Je reconnais que si j'étais à la retraite, j'aimerais donner de mon temps pour soulager les vieux piliers du club à qui nous devons tous énormément de respect.

Pour conclure, je dirais qu'il faut rester positifs (pas dans le sens du dopage vous l'aurez compris) et qu'ensuite, dans une si belle région qu'est le Lot, un club cycliste se doit de continuer à exister.

Au plaisir de vous rejoindre sur une sortie lors de mes congés en attendant un possible retour sur le Lot pour le travail dans l'avenir.
Sportivement,
Gérard FAUCHER.

Louis BRUÈRE 27/11/07

Pour mémoire: le club a été créé en 1951 et il aurait dû fêter ses 50 ans d'existence en 2001.
Il faut que l'A.G. du dimanche 2 décembre qui prépare l'année 2008 soit une réunion constructive pour que le club continue et vive. J'espère donc que la formation de la nouvelle équipe sera le point essentiel de cette A.G. et non les discussions récurrentes sur les circuits. Souhaitons que des volontaires viennent compléter le bureau. Sans bureau point de club.

Conscient de mes responsabilités vis à vis du club et bien que ne faisant plus partie du bureau à compter du 03/12/2007, je ne vais pas m'empresser de me débarrasser dès le 3 décembre de toute la documentation que j'ai constituée de 1999 à 2007 (licences, comptabilités, dossiers subventions mairie, tout sur "2 jours entre Lot et Dordogne" etc.) en la déposant sans explication et soutien sur le bureau de la permanence. Je resterai au service (temporairement bien sûr) de chacun des cyclos du bureau qui le souhaitera.

Il faudra pour manager notre club une équipe solide et beaucoup de rigueur dans l'organisation avec une communication régulière entre les membres de l'équipe.
Une réunion mensuelle me paraît être le minimum indispensable. Sinon le désintéressement de chacun s'installe très rapidement.

Je suis profondément convaincu que les départs des responsables annoncés depuis plus d'un an feront un bien immense au club.
Je vois donc un nouveau départ avec une nouvelle équipe. Mais repartir avec la volonté bien affirmée de respecter l'esprit de notre fédération (FFCT) comme l'a décrit très justement Joseph me permet d'avoir beaucoup d'espoir dans la nouvelle équipe, libérée qu'elle sera de ceux qui n'ont su réussir.

Bien entendu le club doit être ouvert à tous et les cyclos du 1er groupe dits "sportifs" ou "rapides" doivent être accueillis sans aucune difficulté car un jour viendra où ceux-là glisseront le plus doucement possible pour eux vers les cyclos randonneurs voire les cyclotouristes et viendront ainsi grossir le 2ème, le 3 ème groupe et peut-être un 4ème groupe des convalescents, des débutants etc. sans pour autant quitter le club.
Il faut que chacun des groupes de valeur soit suffisamment représenté au bureau. Un point essentiel cependant l'organisation devra être rigoureuse et respectée sans faille tout au long du mandat qui dure 4 ans minimum.
Bien amicalement
Louis

Alain ESCUDIÉ 28/11/07

J'ai lu attentivement les remarques de chacun et je me suis rendu compte que pour tous le club avait une grande importance. Mais le voici à un tournant de son existence avec un nombre important de membres du bureau "historiques" qui arrêtent. En effet le président Jean Claude et le trésorier Louis notamment souhaitent passer la main.
Pourrons nous les remplacer, quand on sait le dévouement et les compétences qui étaient les leurs? Je le souhaite mais, comme dit Louis, le club s'en portera-t-il mieux? Hum!
Notre A.G. va s'avérer capitale et je crois que c'est surtout sur l'équipe de relève qu'il faudra mettre l'accent et essayer de ne pas repartir dans les stériles palabres des horaires de départ de nos sorties.

J'ai pour ma part décidé de prolonger un peu mon activité au bureau, la lassitude ne m'a pas encore atteint.
Le nouveau bureau aura la lourde tâche de relancer le club qui ronronne un peu ses derniers temps.
Comment le faire évoluer? Que veulent ses adhérents? Voilà les questions que l'on doit se poser avant de définir l'avenir, car ce sont les cyclos qui doivent dire ce qu'ils veulent pour leur club.

Je ne suis ni optimiste, ni pessimiste, je compte sur tous pour que notre club continue. Je redis que tous y ont leur place, y compris les sportifs, la réflexion de Loïc LE MEUR en est la preuve.

Merci par avance à ceux qui viendront nous aider pour que vive le cyclotourisme à Cahors.
Alain ESCUDIÉ
  Sommaire "Espace Membres"
/ / /
  flèche-basdernier article Je donne mon avis

Le Tour de France à Cahors 08/02/07

J'ai assisté cet après-midi, à la mairie, à une réunion des commissions animation et communication en tant que représentant de Cahors-Cyclisme.
Il n'y avait personne des cyclos (CTC Cahors), c'est dommage car jusqu'au passage du tour à CAHORS le 27 juillet on parlera beaucoup de vélo.
A chaque réunion les cyclos devraient être représentés par au moins deux personnes, c'est l'occasion d'exister auprès des pouvoirs publics.
Cordialement - Bernard Laborderie
  Sommaire "Espace Membres"
/ / /
  flèche-basdernier article Je donne mon avis

Propositions à l'essai pour février 2007

Rappel - En règle générale les cyclos se répartissent en 3 groupes :
- les "rapides"
- les "randonneurs"
- les autres d'allure modérée qui constituent à l'heure actuelle le 3ème groupe
Les cyclos de ce dernier groupe souhaitent rouler d'une allure régulière et modérée (audax) en organisant leur départ 1/4 d'heure avant les 2 premiers groupes.

A quelques exceptions près, nous retrouvons souvent dans chaque groupe les mêmes personnes. Pour vous permettre de choisir votre groupe en fonction des cyclos qui le composent, nous l'illustrons en donnant quelques noms :

Les rapides : B. LABORDERIE, A. CAYROL, G. FAURE, B. AUTIER, C. BIGRE
Les randonneurs : M.MALANGE, JP CHAPOU, F. CHANUT, JC MILLOT, B. GOIZET
Les audax : L.BRUERE, D.NAZON, H.LACOMBE, A. ESCUDIE, les frères DE MUNCK

Nous vous rappelons que le cyclotourisme est un sport de liberté et que chacun est libre d'aller avec le groupe qui lui convient le mieux.
Les noms énumérés sont donnés à titre indicatif.

Horaires de départ :
- Le groupe des audax partira à 14 h des points de rendez - vous à l'extérieur de la ville.
- Les rapides et les randonneurs partiront à 14 h 15 de la Mairie.
- Les cyclos du groupe (allure libre) qui ne viennent pas à la mairie, mais sont au point de rendez-vous du groupe audax, doivent, avant de démarrer, attendre l'arrivée (environ 14h30) de ceux partis de la mairie à 14h15.
Nota - En ce qui concerne ces deux groupes nous verrons à l'usage si nous devons apporter quelques modifications sur le départ.

Sécurité Les rendez-vous extérieurs à la ville sont:
Carrefour D659/N20 pour Lhospitalet --- Carrefour D47/N20 pour le Montat --- D7 petit pont pour Labastide-Marnhac --- Marie de Pradines pour Douelle --- Route de Lalbenque magasin Cahors Décors pour Hautesserre --- Route de la Coronnelle pour Trespoux-Rassiels.
Modifications pour:
A/ - Direction Laroque des Arcs, le rendez-vous revient au rond point en bas de la côte des Evêques. Pour la sécurité de tous il est impératif que le regroupement ne se fasse pas trop près de la route.
B/ - Direction Arcambal, le rendez-vous se situera sur le parking devant le centre paroissial et après les HLM à votre droite juste avant les feux tricolores de l'avenue Jean Lurçat.Ainsi nous aurons plus de place et nous serons en sécurité. Nous espérons que chacun comprendra le bien-fondé de cette modification.


Avis de Bernard LABORDERIE  02/02/07

Je ne trouve pas ces décalages horaires très judicieux, ils contribuent davantage à désolidariser le groupe qu'a maintenir une bonne ambiance. L'horaire d'hiver avec le décalage d'un quart d'heure (13h45 au lieu de 14h devant la mairie) ne se justifie pas pour au moins une grande majorité de cyclos car la réduction des kms suffit largement à compenser l'heure de retour sur Cahors. Ce nouvel horaire d'été qui est proposé est simplement ridicule car il provoque un décalage de 1/2 h.(devant la mairie). Pourquoi? Certains cyclos ne seraient-ils pas assez raisonnables pour s'intégrer dans le groupe qui leur convient?
Personnellement je propose que les départs se fassent toujours du 1er janvier au 31 décembre à 14 h. de la mairie ou 14h10/14h30 des points de rassemblement (on attend les cyclos de la mairie). Pour une minorité d'entre nous ces départs pourraient être avancés d'un 1/4 d'h, mais je ne vois pas la différence entre un décalage qui va se provoquer dans les premiers km (rapide et non rapide) si nous partons tous à la même heure ou un dépassement qui se fera naturellement au bout de 15 ou 20 km. Les moins rapides se satisferaient-ils de rouler en tête pendant 20 ou 30 mn? Mesquine consolation.
Si d'autres cyclos partagent mon point de vue, je souhaite qu'ils se fassent connaître. Mon but n'est pas de semer la discorde dans l'association (je connais suffisamment le problème du bénévolat), mais au contraire de trouver des solutions qui satisfassent la majorité d'entre nous (à défaut d'unanimité). Mais que surtout chacun soit adulte pour connaître ses possibilités sportives pour s'intégrer dans le groupe qui lui convient le mieux.


Analyse de Joseph GUÉGAN 02/02/07

J'ai essayé d'analyser différentes organisations par rapport à 4 critères: clarté des Horaires, Sécurité, homogénéité de l'Allure, Convivialité.
Pour chaque critère, j'ai attribué un jugement: bon, moyen, mauvais.
Ce qualificatif essaye de répondre à la question: l'organisation favorise ou défavorise-t-elle, la sécurité, la convivialité etc…?
J'ai tenté de faire cet exercice le plus objectivement possible, mais il est naturellement teinté par ma propre sensibilité.

Une valorisation des critères bon=10, moyen=5, mauvais=0, donne les résultats suivants:

  • Les organisations récentes seraient les plus mauvaises, (respectivement 15 et 20 points pour janvier et février 2007)
  • Les organisations 2006 et plus anciennes obtiendraient 25 points
  • les 2 autres organisations avec départ unique et constitution de 3 groupes dès le départ me paraissent les meilleurs avec respectivement 30 et 35 points pour la 5a et la 5b.

Conclusion: Je propose d'adopter une organisation simple et facilement mémorisable par tous, à savoir:
  - un horaire unique (14h00) qui a fait ses preuves depuis des années;
  - un départ en 3 groupes espacés d'une ou deux minutes. D'abord le groupe 1 des plus rapides en terminant par le 3ème groupe. Cette logique a pour avantage d'éviter tout regroupement et de permettre aux cyclos des groupes 1 et 2 en éventuelle difficulté de terminer avec le groupe suivant.
  - un départ en un lieu unique, la Mairie. Avec un peloton scindé en 3 groupes, on doit pouvoir, sans risque majeur pour la sécurité, revenir au départ à la mairie.
Le parvis de la mairie permet le regroupement de tous les cyclos en toute sécurité tout en offrant une possiblité de publicité pour notre club. Coté pratique, le temps de trajet domicile-mairie est fixe, il suffit donc de se mettre en tête qu'un seul horaire de départ de son domicile.

Organisation Analyse (critères) Commentaires
1- Organisation ancienne
Un seul départ groupé de la mairie
- 14h00 Mairie
horaires bon Semblait convenir à la majorité
sécurité mauvais Groupe trop important, gêne apportée aux usagers de la route
allure moyen Pas souvent d'homogénéité
convivialité bon Echanges au départ et en cours de sortie
 
2- Organisation 2006
Deux lieux de départ (mairie et point de regroupement)
- 14h00 mairie
- variable au point de regroupement
horaires moyen Au point de regroupement, difficile de prévoir l'heure de départ , tributaire de la distance par rapport à la mairie; de plus, à quelle heure partir, lorsque personne n'est parti de la mairie?
sécurité moyen Sécurité bonne en ville, mauvaise après le point de regroupement si tous les cyclos roulent groupés
allure moyen Variable en fonction des sorties, peu d'homogénéité, difficile de prévoir l'allure
convivialité bon Echanges au départ et en cours de sortie
 
3- Organisation Janv.2007
Deux lieux de départ (mairie et point de regroupement)
- 13h45 mairie
- variable au point de regroupement
horaires mauvais Au point de regroupement, difficile de prévoir l'heure de départ , tributaire de la distance par rapport à la mairie; à quelle heure partir, lorsque personne n'est parti de la mairie? l'horaire ne semble pas convenir aux gens en activité
sécurité moyen Sécurité bonne en ville, mauvaise après le point de regroupement si tous les cyclos roulent groupés
allure moyen Variable en fonction des sorties, peu d'homogénéité, difficile de prévoir l'allure
convivialité bon Echanges au départ et en cours de sortie
 
4- Organisation fév.2007
Deux lieux de départ (mairie et point de regroupement)
- 14h00 point de regroupement(3° groupe)
- 14h15 mairie
- variable au point de regroupement
horaires mauvais Horaires compliqués, d° ci-dessus pour les départs différés, arrivées trop tardives (vers19h00) lorsque les distances atteindront 100km
sécurité moyen Légèrement amélioré par rapport à janvier du fait de la constitution de deux groupes
allure moyen Homogène pour le 3°groupe, problème non résolu pour les 2 autres
convivialité moyen Le 3°groupe ne rencontre plus les autres cyclos
 
5a- autre organisation
Départs en 3 vagues espacées de 1 à 2mn en un seul lieu (points de regroupement)
- 14h00 point de regroupement
horaires moyen Bon au niveau de la simplicité un seul horaire, mais heures de départ variables du domicile en fonction du lieu de regroupement
sécurité bon 3 Groupes, donc nombre de cyclos moins important
allure bon meilleure homogénéité
convivialité moyen Echanges possibles au départ, tous les cyclos peuvent se rencontrer. Ensuite échanges limités au groupe
 
5b - autre organisation
Départs en 3 vagues espacées de 1 à 2mn en un seul lieu (Mairie)
- 14h00 Mairie
horaires bon Un seul horaire induisant toujours le même horaire de départ de son domicile
sécurité bon Avec un bémol pour la ville, bien que le groupe soit scindé en 3
allure bon meilleure homogénéité
convivialité moyen Echanges possibles au départ, tous les cyclos peuvent se rencontrer. Ensuite échanges limités au groupe

 


Avis de Guy FAURE  02/02/07

L'analyse faite ne permet pas à mon sens de dégager véritablement un timing idéal, sauf peut-être pour un départ aménagé de la mairie.
L'amélioration de la qualité de nos sorties impose:

  • Un horaire unique pour que chacun se rencontre
  • La création impérative de groupes pour la sécurité et une homogénéité de l'allure.
  • L'ordre de départ doit permettre à celui qui en sent le besoin de rétrograder dans le groupe suivant (la règle néanmoins est de faire en sorte de ne jamais laisser quelqu'un tout seul à l'arrière).

Trois solutions sont possibles:

  • Départ unique de la mairie à 14 heures - groupes impératifs (mais je crains que les habitudes du point de regroupement ne se perdent pas avec l'horaire variable de départ qu'il engendre).
  • Départ du seul point de regroupement : 14 heures 15 sauf Pradines 14 h 20. (à chacun de gérer son temps de trajet pour atteindre le point) - Groupes à constituer.
  • Départ de la mairie à 14 heures (la plupart des rapides s'y retrouveront et constitueront déjà un groupe) et des points de regroupement à 14 h 15 (sauf Pradines 14 h 20). Ce temps de trajet doit permettre de ramener au point de regroupement l'ensemble des cyclos partis de la mairie de façon que chacun soit à même de trouver à ce point son groupe. Etant déjà en dehors de la ville, 1mm entre chaque groupe constitué est suffisante pour gérer notre sécurité (encore faut'il respecter l'ordre 1 - 2 - 3).

Ma préférence va à cette dernière solution. Evidemment, je reviens quasiment à ce qui se pratiquait en 2006, avec toutefois la nécessité impérative de respecter les horaires de départs (de la mairie et des points de regroupement). C'est peut-être un signe que c'était la meilleure possible.


Analyse de Louis BRUÈRE 02/02/07

Bonjour,
J'ai suivi les suggestions de Joseph pour exploiter le document de réflexions et de travail qu'il nous a diffusé. En quantifiant mes réponses aux 6 cas de figure (bon=10,moyen=5,mauvais=0) et en changeant éventuellement l'analyse (col 2 du document) proposée par Joseph (par exemple au 1er critère à horaire j'ai mis moyen pour moi) etc...
N'arrivant à rien de précis, j'ai fait l' analyse en me mettant délibérément dans le groupe auquel je pense appartenir càd le 3ème.
Je suggère que chacun fasse de même avant la réunion du 20 février. Ce n'est qu'une idée et surtout pas la volonté d'influencer qui que ce soit .... mais cela peut faire avancer les choses puisque chacun doit être capable de se situer dans l'un des 3 groupes. Pour ceux qui ne sont pas sûrs de l'appartenance à un groupe il faudrait faire 2 analyses.

Ma 1ère analyse en tant que cyclo du 3 ème groupe

  • 1- organisation ancienne: 20pts
  • 2- organisation du type 2006: 25pts
  • 3- organisation janvier 2007: 40pts
  • 4- organisation février 2007: 35pts
  • 5a-autre organisation: 30pts
  • 5b-autre organisation: 30pts

C'est pas terrible

Très, très cordialement   Louis

Message d'Alain ESCUDIÉ 03/02/07

Salut Bernard et Guy
Je viens de lire vos messages concernant les horaires de départ. En fait le seul problème est celui du 3° groupe qui veut partir seul. En effet il se trouve toujours un cyclo d'un autre groupe qui s'est fait piégé et qui donc perturbe la bonne marche du groupe. Nous voulons pouvoir constituer notre groupe dés le départ, prendre notre rythme et que personne ne le perturbe.
Les gens étant accrochés au saint horaire de 14h00, serait il possible que les groupes 1 (les rapides) et 2 (groupe Millot - Malange - Chanut etc.) partent à 14h00 de la mairie et le groupe 3 à 14h10 de la mairie aussi?
Ainsi le groupe des plus lents serait derrière tout les autres. Et franchement ce n'est pas parce qu'on partirait 10 mn après que l'on rentrerait à la nuit . Qu'en pensez vous?

Amicalement. Alain ESCUDIé

Message de Bernard LABORDERIE 03/02/07

Joseph est vraiment formidable dans sa manière de gérer le blog et de le rendre agréable à consulter. Je crois qu'il faut lui associer aussi Daniel Arnaudet. Bravo à tous les deux.
Cette nouvelle forme de discussion permettra au club, et surtout à ses dirigeants, de consulter l'avis de tous les licenciés avant ses prises de décisions.
La meilleure preuve, je l'espère, en sera la nouvelle application des horaires de départ des sorties hebdomadaires.
En attendant, bon vélo à tous.


Message de Guy FAURE 03/02/07

Compte rendu de la sortie du 3 février: Arrivée vers 13h50 à la mairie, présence de Bernard ROUX, puis Bernard LABORDERIE. Par solidarité avec moi, ils diffèrent leur départ à 14h15 comme prévu. Bien heureusement, d'ailleurs car quelques minutes après 14 heures arrivent Jean-Pierre DUBOIS et un autre licencié pradinois dont je ne connais pas le nom. Nous recevons le renfort d'un coureur de Cahors Cyclisme qui passait par là. Nous prenons le départ à 14h15.
Passage au point de rendez-vous à 14h25, vide de tout cyclo. 3ème groupe repris à Escamps (parti normalement à 14 heures). JP. DUBOIS à court de forme y trouve refuge.
Au passage, l'on apprend qu'un groupe (groupe 1 et 2) s'est formé avec un départ à 14heures du point de regroupement(ndlr alors qu'il aurait du attendre l'arrivée des cyclos partant de la mairie). Celui-ci ne sera jamais repris malgré une moyenne de 31,20 km/h. C'est évidemment pas le but, mais un premier constat que je laisse à chacun le soin de méditer, peut être fait.
Amitiés à tous et un grand bonjour à tous ceux du deuxième groupe que je n'ai pas l'occasion de voir aujourd'hui.


Avis de Jacky BASSET 03/02/07

Je suis plutôt partisan que tout le monde se retrouve à la même heure pour le départ, les groupes pouvant se constituer automatiquement comme avant de toute façon ceux qui se prennent pour des coureurs trouvent trés vite leur rythme d'entrainement et s'en vont seuls devant à leurs allures.
Nous, les cyclotouristes, faisons simplement notre parcours à notre allure de cyclotouristes! A bientôt.


Proposition de Bernard LABORDERIE 04/02/07

Après avoir entendu quelques commentaires sur les horaires de départ, j'ai réfléchi à une autre solution:

  • Regroupement de tous les cyclos au point de départ choisi (voir ci-dessous) afin de pouvoir se saluer (meilleure convivialité).
    Trois groupes de cyclos seraient constitués: les cyclosportifs, les randonneurs et les audax.
    Les cyclosportifs partiraient les premiers suivis 5 mn après par les randonneurs et 5 mn après ceux-ci les audax.
  • Pour les points de regroupement deux solutions:
    • 1/ départ à 14h devant la mairie (cette solution peut poser un problème sur le parvis de la mairie avec un nombre important de cyclos).
    • 2/ départ à 14h15 des points de rendez-vous connus (ce décalage d'1/4h correspond à peu près au temps qu'il faut pour aller de la mairie au point le plus éloigné).
    A chacun d'apprécier sa forme du moment et son envie afin d'intégrer le groupe qui lui convient le mieux. A l'intérieur d'un groupe la solidarité doit être sans faille.

J'espère que tous les cyclos qui ont internet donneront leur avis dans cet "espace membre", pour les autres il serait souhaitable qu'ils donnent leur avis sur un genre de coupon réponse. Avec cette consultation la démocratie est parfaitement respectée et les horaires choisis par la majorité s'appliqueront.


Avis de Guy FAURE 05/02/07

J'adhère à la proposition de Bernard Laborderie (et de Jacky Basset) et je crois que c'est autour de celle-ci que la solution peut se trouver:

  • Je pense comme lui, qu'un seul lieu de départ à 14 h 15 (et peut-être 14 h 20 de Pradines) des points de rendez-vous serait la meilleure solution pour ce qui est de la convivialité et de la sécurité (l'abandon de la mairie ne me paraît pas insurmontable puisque la grande majorité d'entre nous se retrouve aux points de rendez-vous).
  • L'espacement en temps peut être raccourci à 1 ou 2 minutes sans risque puisque l'ordre de départ va des plus rapides aux moins véloces (Par ailleurs, comme nous sommes en sortie de ville, il n'y a pas gros danger même en cas de la formation de deux groupes seulement).

Cette solution a l'avantage d'être claire et précise et ne prête pas à confusion. Le seul handicap est à mes yeux que nous ne partons plus d'un point central. Je pense néanmoins que chacun d'entre nous se connaît suffisamment pour gérer ce temps de trajet et si par ailleurs, il estime que cela raccourcit sa sortie, rien n'empêche comme je le fais moi-même d'en rajouter un peu avant, pendant ou après.
Une telle organisation peut poser problème aux gens extérieurs au club (en période de vacances, notamment) qui souhaiteraient se joindre à nous. Notre information (blog ou presse) est aujourd'hui suffisante me paraît'il pour pallier à cet inconvénient.
Je souhaite vivement que le consensus se fasse autour d'une solution qui permettrait à chacun de vivre sa sortie dans les meilleures conditions de sécurité et de convivialité, en tenant compte de la spécificité de pratique de chacun


Avis de Daniel ARNAUDET 05/02/07

Je ne suis pas sorti samedi 3 février avec le club, et c'était donc aujourd'hui 5 février que je testais le nouvel horaire mis à l'essai.
Guy qui nous a rejoint est parti avec nous à 14h15. Il venait du lieu de regroupement où étaient des cyclos du 1er, 2ème et 3ème groupe. A notre passage au pied de la côte des Evêques il n'y avait plus personne. Nous avons rejoint un groupe après Vers (Louis, Alain ....). Un bonjour rapide et nous poursuivons notre route.
Quelques kilomètres plus loin nous rattrapons 3 cyclos (Léo, Antoine et Gaston). Re-bonjour rapide. Nous croisons Joseph et Marie-Noëlle qui rentraient par le même itinéraire. Et après .... plus rien, pourtant le groupe roulait bien.
Conclusion, nous avons vu et discuté avec 1/3 des cyclos présents sur le circuit. Où est la convivialité ?
Je pense donc qu'il faut revenir à un horaire unique avec rassemblement à 14h00 et des départs échelonnés de 1 à 2 mn avec dans l'ordre 1er groupe (rapides), 2ème groupe (randonneurs) et 3ème groupe (type audax); Chacun pourra choisir son groupe en fonction de sa forme du moment ou pouvant intégrer un groupe derrière en cas de méforme.
Je suis pour un départ de la mairie. Il y a longtemps que je n'étais pas revenu à la mairie et j'ai retrouvé un peu cette ambiance des temps anciens. La sécurité, si les groupes sont échelonnés ne présentent pas de risques majeurs.


Avis de Françis SOULIGNAC 07/02/07

Bonjour,
Comme Daniel j'ai testé le nouvel horaire lundi; et j'ai fait le même constat concernant le respect des horaires et la convivialité.
Je pense qu'il faut revenir à un départ unique à la mairie à 14H00, avec des départs décalés de quelques minutes pour la sécurité. L'unité et l'image du club y gagneront !


Message de Louis BRUÈRE 07/02/07

Ce message pour favoriser le dialogue avec nos amis cyclos qui n'ont pas internet...
"demain jeudi jour de permanence de 18h à 19h, nous tenons à leur disposition l'intégralité des interventions de l'espace membre sur document papier. Faites le savoir autour de vous dès la sortie de cet après-midi. Un espace est prévu pour recueillir éventuellement leur avis avant le 20 février date de la réunion de bureau." Bien amicalement. Louis


Avis d'André CAYROL 07/02/07

J'ai déjà eu l'occasion de donner mon point de vue dans différents mails aux membres du Bureau.
Pour moi tout échelonnement des heures de départs n'est pas souhaitable car il enlève encore un peu plus l'impression d'appartenir à un même club. De plus il ne sert à rien: en partant tous ensemble d'un même endroit et à la même heure, chacun peut rouler avec le groupe dont l'allure lui convient, ces groupes se formant naturellement après le départ. Une seule contrainte: ne pas laisser un participant seul derrière le dernier groupe.
Et si certains veulent rouler en allure "audax", ils le font... comme se "défoncent" ceux qui veulent rouler à fond la caisse... Vive la liberté et la convivialité. Et pas d'usine à gaz...


Avis de Jean-Pierre CHAPOU 07/02/07

Tout d'abord félicitations pour la création de cet "espace membres" et donc bravo à Joseph et Daniel.
Je pense pour ma part qu'il faudrait revenir à un seul lieu de départ à la Mairie à 14H. Lorsque les travaux seront terminés, le regroupement de 20 à 30 cyclos ne posera vraisemblablement pas de problèmes. Ce lieu me paraît être le plus adéquat et permet une meilleure communication vers l'extérieur pour notre club; à partir de là, des départs échelonnés de une à deux minutes entre les groupes pour des raisons de sécurité me paraitraient tout à fait judicieux.
Un impératif à respecter: ne laisser personne seul derrière le 3ème groupe.Toutefois, si dans ce dernier un ou plusieurs cyclos envisagent de "couper" le circuit ils devraient le signaler.
Amicalement, Jean-Pierre


Avis de Bernard PRADIÉ 08/02/07

Je serais d'accord sur un départ aux points de regroupement à 14h15, les gens connaissant leur propre niveau pas besoin de groupes formés. Ou si formation de groupes les départs différés ne doivent pas l'être de plus de 1mn.
Par contre il est utile de savoir avant le départ si certains cyclos ne veulent pas faire la totalité du circuit.
Si le départ doit se faire de la mairie de Cahors cela ne me gène pas, mais laissons la possibilité à certains d'attendre son groupe aux extérieurs.
A bientôt sur le vélo.


Avis de Claude LESPIAU 16/02/07

O k la proposition de joseph serait à mon avis la meilleure ..........


Avis de Louis BRUèRE 18/02/07

Tous les changements intervenus depuis quelques saisons n'ont fait que détériorer la vitrine de notre club et créer quelques chamailleries entre nous. Pour moi rien n'est perdu mais il me semble qu'il faut:
- les groupes arrêtés au nombre de 3.
revenir à:
1- Un lieu de départ unique à la mairie de Cahors (la vitrine)
2- Un horaire unique à 14 h.
3- Un départ espacé de très courte durée et respecté par chacun d'entre nous(1 à 2min) des 3 groupes comme ils ont été illustrés précédemment par le bureau.
La sécurité n'est pas remise en cause en respectant les départs espacés des 3 groupes. Les travaux du boulevard ne sont pas un argument car ils auront une fin dans l'année.
Bien amicalement, Louis


Décision du Bureau (20/02/07) 22/02/07

Cette réunion avait pour but de revoir l'organisation de nos sorties hebdomadaires.
L'analyse des suggestions formulées au cours du débat où tous les licenciés du club ont pu s'exprimer - avec ou sans internet - fait ressortir clairement et sans ambiguïté la volonté quasi unanime de revenir à un seul départ à 14h de la mairie de Cahors.
 Nous avons donc pris la décision suivante :
1 - Constitution de 3 groupes (revendication faite lors de l'AG)
2 - Départs des 3 groupes devant LA MAIRIE de Cahors
3 - Horaire de départ
    -14 heures pour les cyclos du 1er et 2ème groupe
    -14 h 05 pour les cyclos du 3ème groupe

Pour la période hivernale, mois de décembre et janvier, nous verrons s'il faut avancer les horaires de départ d'un quart d'heure.
Pour vous permettre d'identifier votre groupe nous l'illustrons à titre indicatif de la façon suivante :

  • 1er groupe: B.LABORDERIE, A.CAYROL, G.FAURE, B.AUTHIE, C.BIGRE
  • 2ème groupe: M.MALANGE, JP.CHAPOU, F.CHANUT, JC.MILLOT, B.GOIZET
  • 3ème groupe:L.BRUERE, D.NAZON, H.LACOMBE, A.ESCUDIE, les frères DE MUNCK

Nous vous rappelons que le cyclotourisme est un sport de liberté et que chacun est libre d'aller avec le groupe qui lui convient le mieux. Cette nouvelle organisation présente les avantages suivants :

  • Lieu de départ connu de tous, même de ceux qui viennent d'intégrer le club.
  • Meilleure vision des gens extérieurs sur notre activité.
  • Sécurité assurée par le fractionnement en groupes.
  • Permet au 3ème groupe de partir séparément des autres et de pouvoir rouler à leur allure sans être perturbés par des plus rapides. (revendication faite lors de l'AG)
  • Permet aux cyclos décrochés d'un des groupes 1 et 2 de rentrer avec le groupe qui suit.

Nous espérons que vous serez solidaires de ces nouvelles dispositions et que pour l'unité du club vous les respecterez.
Millot Jean-Claude


Avis de Guy FAURE 25/03/07

UN PEU DE DISCIPLINE...QUE DIABLE ! Un horaire de départ unique a été fixé après que les gens qui l'ont voulu se soient exprimés. Il se trouve qu'une majorité préférait un départ de la mairie. La décision prise même si elle suggère des départs en ce lieu, n'interdit pas à ceux qui le souhaite de se regrouper aux anciens points de rendez-vous. Ce fait implique l'obligation d'attendre avant de se mettre en route l'arrivée du départ de la mairie (par correction pour ceux du même groupe partis de ce point). Les gens du 1er groupe se chargeront d'informer sur la présence ou non de cyclos souhaitant s'intégrer à d'autres groupes. Je crois que chacun est en mesure de comprendre qu'il y va de la pérennité du club de se forcer à respecter quelques contraintes. Amitiés à tous.


Bernard LABORDERIE 29/10/07

J'avais déjà inscrit un commentaire dans les circuits de novembre, mais je ne résiste pas à la tentation d'en écrire un dans les infos mensuelles.
Les départs à 13H45 je suis contre et je trouve cette décision pas très démocratique, je préfèrerai un vote en assemblée générale.
Les circuits sont réduits de 10 à 15 km et cela est largement suffisant pour être de retour à Cahors aux alentours de 16H30/17H.
L'expérience des années passées est suffisamment démonstratrice de cet état de fait.
Il serait dommage pour la vie du club qu'une faible majorité impose sa loi à tout le groupe.
Personnellement je continuerai à partir à 14H de la mairie.


Jean-Pierre DUBOIS 30/10/07

Le départ à 14h ne devait plus être remis en question.
Qui prend cette décision autoritaire?
Personnellement,je viens au point de départ en vélo depuis Douelle. Les parcours raccourcis en période d'hiver permettent largement de rentrer chez soi avant la nuit même pour les moins rapides.
Je continuerai tout de même à rallier le point de départ de la mairie à 14h.
Salut à tous.
Jean-Pierre Dubois


Louis BRUÈRE 30/10/07

Il me semblait, pour répondre à Bernard Laborderie, qu'une majorité s'était prononcée pour un départ à 13h45 les mois où les après-midi sont froids et courts. Je dois m'être trompé. Bien des excuses Bernard.
Et nous allons recommencer - mais c'est récurrent - une longue discussion en A.G. sur les circuits. Pour moi la priorité des priorités c'est l'entrée dans le bureau des représentants de tous les groupes ( 1 - 2 - 3 et + si besoin) Sans rancune ... mais si cette simple et essentielle réflexion pouvait servir à tous je quitterais le bureau après service rendu depuis plus de 10 ans en toute sérénité.
Une grande satisfaction cependant et essentielle celle-ci c'était de voir hier devant la Cathédrale de Cahors près de 30 copains de notre club venir accompagner notre ami Didier. Ce qui rassemble a bien plus de valeur que ce qui peut diviser.
Louis


André CAYROL 03/11/07

D'où sort ce départ à 13H45? Encore une modification sans raison, sans aval par le Bureau (sauf erreur) et qui va aboutir à diviser les participants qui se retrouvent (déjà pas très nombreux) à la Mairie.
Je suis stupéfait devant cette insistance à vouloir mettre la zizanie.
Cordialement.
PS je continuerai à aller à la Mairie à 14H.


Francis OULIÈRES 06/11/07

Je trouve que les départs à 14 h permettent au plus grand nombre de cyclos d'être présents (surtout pour ceux qui travaillent) et les circuits étant réduits au alentour de 60 km font que l'on peut rentrer vers 16h30.
En décembre, la réduction à 50 ou 55 km s'avère être raisonnable, compte tenu du climat, de la durée du jour. Il suffit de reprendre les circuits d'il y à 10 ans.
Amicalement
Francis OULIÈRES


Guy FAURE 07/11/07

Une fois de plus, on nage en plein délire ! et c'était à prévoir. Le club souffre de toutes ces modifications! Points de rendez-vous, horaires d'hiver...bien des adhérents n'acceptent plus tous ces changements qui viennent sans cesse perturber l'organisation de nos sorties.
Les motivations qui ont amené à ces modifications ne sont pas claires pour tous et pas comprises (et il y a de quoi en parler des heures). L'immobilisme n'a jamais fait avancer les choses, mais en la circonstance on peut en douter.
En tant que membre du bureau, j'ai ma petite part de responsabilité et je l'assume, même si je me situe le plus souvent dans la minorité.
Revenons à des valeurs plus bénéfiques, comme la convivialité, le respect des autres. Pour cela, il faut que l'on se voit, que l'on se parle...et pour ce, il n'y a pas trente-six solutions : départ unique en un lieu unique, et à heure fixe.
Au besoin, les circuits d'hiver peuvent être raccourcis ou mieux donner une possibilité de "biaiser" si nécessaire.
J'espère que les gens qui vont s'investir dans le nouveau bureau sauront donner une nouvelle impulsion à ce club, qui n'en est plus un. Ensuite, à chacun des adhérents, de mettre un peu de coté son "égo" pour privilégier le groupe.


Guy FAURE 20/04/08

Brevet 150 Km : Petite participation, mais journée particulièrement conviviale. Vraiment, une superbe rando seulement ternie par un "arrosage" en règle dans le final. Bravo et merci à tous les participants. Guy


Guy Jean FERRARO 29/03/10

Si je viens aujourd'hui mettre quelques mots dans cet espace c'est pour pousser un coup de gueule.
Voilà maintenant quelques sorties que je refais avec le club et je commence à regretter d'avoir repris la licence, car si on prend une licence dans un club c'est pour rouler ensemble.
Déjà le lundi 22 mars, s'il n'y avait pas eu un feu rouge à Douelle pour des travaux, je ne revoyais plus personne.
Aujourd'hui 29 mars j'ai crevé deux fois et je n'ai revu personne. C'est pas comme ça que l'on va attirer de nouveaux adhérents!
Merci à Pierrot qui à fait demi-tour et nous avons fait le retour ensemble.
Guy Jean FERRARO


Guy FAURE  31/03/10

Guy Jean laissé sur la route par ses pairs...vraiment désolant. Malheureusement, comme on le croît le plus souvent ces manquements ne sont pas réservés au groupe des plus rapides ! Et encore, Guy Jean a pu compter sur un feu rouge, de chantier respecté ! Pour ma part, par deux fois, j'ai été laissé sur le "carreau" justement parce que ces feux sont grillés sans "vergogne".
Je ne viens plus que rarement aux départs hebdomadaires, principalement parce que je suis éloigné, mais également, parce j'ai vraiment "raz le bol" de supporter les comportements inexcusables de certains dans les groupes.
J'estime être un "cyclo" respectueux des "us et coutumes" notamment ceux liés au code de la route. Je "m'éclate" dans les cyclosportives où je peux donner libre cours à mes aspirations sportives ! Certains devraient en faire autant, au lieu de transformer sur des routes ouvertes à la circulation, nos sorties hebdomadaires en "challenges" sans enjeu. On peut se "tirer la bourre", oui, mais en respectant les copains ainsi que les autres usagers de la route. Et puis enfin, jeter de temps en temps un oeil en arrière, ce n'est pas sorcier, et salutaire pour le groupe.
Carpe diem,
Guy FAURE


Jean-Claude MILLOT  31/03/10

A la lecture de ces deux derniers commentaires, je suis tout à fait d'accord avec Guy, encore faut-il le mettre en pratique...
En ce qui concerne Guy Jean, je ne sais pas comment s'est passé son problème lors de la crevaison. Mais je conseille à tous lors que vous êtes victime d'une crevaison d'avertir aussitôt votre groupe par un appel vigoureux. Dans ce cas, en général, tous les membres du groupe s'arrêtent, même ceux que cela ennuie... Sinon lorsque le groupe s'éloigne c'est foutu sauf pour quelques uns qui savent ce qu'est la solidarité.
Cependant toutes les sorties ne sont pas aussi négatives. Dernièrement ayant un souci de santé, le groupe entier s'est arrété et m'a attendu pour que je puisse continuer avec eux.
Il faut constater que l'attente des retardataires est loin d'être systématique. Si vous vous habituiez à être solidaire, vous pourriez constater que l'on y trouve autant de plaisir sinon plus qu'à rouler souvent au maximum de ses moyens.
Allez Guy Jean ne te décourage pas, le club de Cahors est ainsi fait. Rouler parfois seul est dans certains cas mieux que mal accompagné !!!
Jean-Claude MILLOT


Jacques OSZTAB  01/04/10

Tout à fait d'accord avec toi Jean-Claude, tu fais référence à la sortie du 29/03, le groupe était composé de cyclos solidaires en plus ne pas t'attendre ce n'était pas possible, toi qui rentre toujours avec les moins rapides et qui est toujours le 1er à donner un coup de main pour une réparation, en plus à l'arrivée tout le monde était satisfait de cette sortie, que du plaisir à rouler ensemble.
Il faudra peut être créer un groupe "00" ou un groupe d'individualistes et surtout ne pas oublier de leur attribuer un N°(attribué à l'année), et ensuite classement à l'arrivée de chaque sortie (mais pas de remise de prix la charte n'est plus respectée).
Il est évident que chaque année le club perd des licenciés et qu'il est difficile de fidéliser les nouveaux, si quelques cyclos (grosses cuisses, petite tête) ne pédalent qu'en regardant devant et oublient ou ne veulent pas savoir ce qui se passe à l'arrière de leur groupe et en plus ne respectent pas le code de la route (nous ne faisons pas la course, nous pouvons nous arrêter aux feux rouges et aux stops).
A chacun de bien choisir son groupe en partageant le plaisir de pédaler ensemble dans notre magnifique région.
Jacques OSZTAB

  Sommaire "Espace Membres"
/ / /
  flèche-basdernier article Je donne mon avis

Alain ESCUDIÉ - Président 22/01/08

Bonjour à tous,
Le débat sur le projet du club et sur la modification des statuts est ouvert
Je compte sur vos réactions. Quel que soit votre point de vue sur ces sujets, exprimez-vous. Nous sommes ouverts à toutes les critiques, dès lors qu'elles sont constructives.

Que ce débat se fasse dans la bonne humeur, défendez vos idées mais toujours avec courtoisie.

Merci par avance

Cordialement
Alain ESCUDIÉ

Bernard LABORDERIE 22/01/08

Bravo à ce nouveau Comité Directeur qui n'a pas tardé à se retrousser les manches pour faire des propositions. Bravo aussi au secrétaire qui n'a pas traîné pour faire le compte-rendu et qui a developpé en détail les points abordés en réunion (je connais bien le rôle du secrétaire).
Vous avez émis tellement d'idées qu'il ne nous reste plus beaucoup de place. Personnellement je n'ai pas l'esprit cyclotouriste à 100%, je suis passionné par le vélo sous toutes ses formes et bien que dirigeant de Cahors Cyclisme je me sens bien parmi vous.
D'ailleurs - je vais en faire frémir plus d'un - sur certains points je verrai bien un rapprochement avec le club de Cahors Cyclisme. Nous n'avons pas exactement la même conception de la pratique du cyclisme, mais cessons de nous opposer et regardons plutôt ce qui pourrait nous rapprocher.
Je pense aux jeunes (entre 10 et 15 ans) et à la section VTT que vous voulez mettre sur pied. Ces activités existent déjà à Cahors Cyclisme et marchent très bien. Le potentiel de pratiquants sur la ville de CAHORS n'est pas énorme et il me semble assez ridicule de vouloir ignorer ce qui existe, les cadurciens ne comprendraient pas. L'essentiel étant d'amener des jeunes à la pratique du sport cycliste, à l'adolescence le choix doit leur être offert entre la pratique du cyclotourisme ou la compétition. Peut-être ai-je une vue trop utopiste, mais pour moi un vélo à toujours deux roues, un guidon et il faut appuyer sur les pédales pour le faire avancer, je voudrai faire partager ce plaisir à un maximun de cadurciens et cadurciennes.
Bon vélo 2008 à tous.
Bernard Laborderie

Jean-Claude MILLOT 24/01/08

Je vous suggère quelques réflexions pour l'organisation de nos sorties.
Mais sachez que personnellement je m'adapterais à la solution qui sera mis en place par le bureau.
Chacun doit comprendre qu'un club ne peut pas adapter une organisation aux désirs d'une minorité. Ce sera l'organisation adoptée par la majorité qui sera retenue.
Donc à vous de vous exprimer

Départ de nos sorties club:
Lieu du départ: La Barbacane
C'est un endroit que nous connaissons tous. Les nouveaux venus au club sauraient où se trouve le siège du club. C'est un endroit où nous disposons de wc, ce qui éviterait d'aller uriner près des habitations.

La sécurité pour sortir de la ville, y serait partiellement assurée.
Direction Vers: Descendre la Côte des Evêques pour être sur le circuit.
Direction Arcambal: Nous pouvons partir jusqu'à Vers et prendre à droite sur le pont pour monter sur Biars, puis Galessie.
Certes cela fait plus long mais on peut adapter le kilométrage des circuits.
Direction Lalbenque: Descendre la Côte des Evêques et prendre à droite, puis pont de Cabessut pour aller chercher Saint Georges.
Direction Pradines: Place des consuls, passer devant les restos du cœur, avant Sainte Valérie prendre à gauche et descendre pour passer sous la ligne SNCF et sur le pont des remparts.
Direction Le Montat, Labastide Marnhac, Lhospitalet.: Place des consuls, passer les restos du cœur, avant Sainte Valérie prendre à gauche et descendre pour passer sous la ligne SNCF et sur le pont des remparts, traverser le pont, prendre vers la Chartreuse, passer derrière les magasins pour retrouver la D820 au dernier feu tricolore.

Le point de séparation, après une sortie, pourrait - être la Barbacane et ceux qui souhaiteraient discuter sur les projets des sorties à venir… pourraient le faire en sirotant une boisson fraîche au local.
Cela renforcerait la convivialité et favoriserait la motivation pour d'éventuelles participations aux organisations extérieures.

Les horaires des départs Je pense qu'en mettant 1 à 2 minutes entre les départs cela ne favorisera pas un bon fonctionnement des départs par groupe. Des que le 1er groupe serait ralenti le 2ème groupe serait dans les roues.
A mon avis, il faut que le 3 ème groupe parte le premier, ensuite le 2 ème groupe partira au minimum 10 minutes après et en dernier le 1 er groupe 10 minutes après.
En règles générales le premier groupe arrivera avant les autres, donc en partant en dernier cela n'aura aucune importance.
Vérifiez, en consultant les sites des autres clubs français, vous y trouverez majoritairement ce genre d'organisation.
L'inconvénient, c'est que certains du 1er groupe peuvent partir avec le 2ème groupe afin de les reprendre à leur passage quand le 1er groupe fera la jonction.
Les horaires du départ et le lieu sont des éléments importants pour que nous puissions rouler dans le groupe choisi.

Dans chaque groupe il serait nécessaire d'avoir un cyclo qui régule l'allure pour que tous puissent suivre et un qui sera en serre-file afin d'avertir d'un éventuel problème sur un des membres du groupe.

Cas particuliers
Comment ferons-nous lorsque la moitié d'un groupe ira sur le petit parcours et le reste sur le grand?
Comment ferons nous lorsqu'au mois d'été nous ne serons moins de 5? Faudra-t-il faire 3 groupes s'il y a des membres des trois groupes?

Le kilométrage des parcours
A partir du mois d'août il n'est plus nécessaire de mettre 100 kms et plus. Lorsqu'il fait chaud on n'aspire pas à faire trop long et il n'y a pas de partant sur le 100 kms.
Attention à partir du mois de septembre de ne pas mettre des parcours avec un trop grand dénivelé, beaucoup d'entre nous reprennent après une période d'absence plus ou moins longue.
Nous avons remarqué que lorsqu'il y a un parcours difficile le nombre de participants diminue.

La participation aux organisations extérieures.
Elle sera plus importante si une personne du bureau (ou pas) se charge de faire le rabatteur en motivant les cyclos soit dans les sorties, soit par internet avec un message personnalisé.
Quelle sera la participation financière lorsque le nombre de participants à une randonnée nécessitera de prendre un ou plusieurs véhicule particuliers en plus?
On a le droit de rêver !! Mais cela peut arriver.

Si vous remettez le challenge d'actualité.
Ne prenez pas que le kilométrage comme seul critère. N'oubliez pas d'y ajouter la présence aux réunions, les suggestions, la participation aux randonnées du calendrier élaboré par le bureau, mais aussi la représentation du club à l'extérieur du département même si ce n'est pas au calendrier.

Jean-Claude MILLOT

André CAYROL 30/01/08

Je souhaite pleine réussite à la nouvelle équipe et bravo pour le travail déjà entamé.
J'espère qu'elle réussira à faire en sorte que tous les cyclos participant à une sortie se retrouve à un même endroit avant le départ. Je sais que ce sera dur, car beaucoup prétexteront diverses raisons pour justifier un comportement individualiste ou "autonomiste", voire dissident!.

S'agissant de ce lieu de rassemblement et de rencontre, je suis peu sensible à la poésie et au charme d'un parking. Je trouve que nous avons la chance d'avoir à Cahors une Mairie avec un très beau parvis et cet espace permet beaucoup de convivialité avant le départ.
De plus ça permet de croiser des connaissances avec qui on peut parler du club.
Bien sur, par rapport au parking St Georges ou Chartreuse, il faut dans certain cas descendre le Boulevard au moment où il est très encombré. Mais est-ce vraiment si dangereux? Combien depuis que le club existe, y a-t-il eu d'incidents lors d'un départ sur ce Boulevard?
Nous sommes un groupe assez important à chaque sortie à respecter la consigne du club et à nous retrouver à 14 Heures à la Mairie, et je ne pense pas qu'aucun de nous en ressente des inconvénients importants.
Bien sur , il y a ceux qui viennent en voiture... Mais combien sont-ils? Et ils ont suffisamment de ressources pour "monter" à vélo jusqu'à la Mairie?
Ce n'est que mon point de vue, et même si je suis très attaché à cette rencontre à la Mairie, je me délocaliserai si nécessaire pour respecter l'organisation décidée.. mais ce sera avec regret.

Pour le reste, les départs légerement échelonnés tels que proposés par le Comité Directeur me paraissent aller dans le bon sens, tout au moins lorsque les effectifs le justifient. Lorsque l'on est un petit nombre, l'important me parait être de ne pas laisser de cyclos derrière un "capitaine" faisant office de serre-file.
Alors, au plaisir de se retrouver enfin tous ensemble avant le départ... à la Mairie, ou ailleurs!

Jean-Claude MALÉRY 01/02/08

Je fais parti du club depuis 1995, j'ai été au bureau, je m'occupais des marches pédestres au sein du club, certains me reconnaîtront.
Le nouveau bureau va devoir prendre des décisions importantes pour l'avenir du club, car ses effectifs diminuent un peu tous les ans. Nous n'avons pas de solutions miracles ni les uns ni les autres.
Pour moi, avant tout redevenir un vrai club de cyclotouristes et non des cyclosportifs, comme au temps de notre regretté président Jean-Claude BERNARD. Il faut privilégier la convivialité.
Ils sont nombreux sur Cahors et les alentours des cyclos qui roulent entre copains, qui ne veulent pas rentrer dans un club, car nous avons une image de cyclosportifs. Il y a un effort à faire de ce côté là. Combien de fois j'ai parlé du club à mes connaissances, j'ai souvent eu la même réponse: l'allure est bien trop rapide pour eux, les cyclos ne s'attendent pas, et moi le premier je peux le dire.
Je souhaite beaucoup de réussite au nouveau bureau, je connais quelques personnes, ils connaissent bien leur club.
Félicitations d'avoir mis Marguerite et Robert membres d'honneur, ils sont un exemple pour nous tous.

Daniel JACQUET 01/02/08

Tout d'abord félicitations au Comité Directeur d'avoir memé une réflexion globale sur la vie du club pour en définir un programme d'actions.
En ce qui me concerne cela va dans le bon sens, car je pense que chacun peut y trouver sa place en fonction de ses possibilités au sens le plus large.
Maintenant c'est à nous adhérents de participer et voir s'il y a des inconvénients majeurs.
Daniel JACQUET

Jean-Claude MILLOT 01/02/08

Jean-Claude Millot nous livre ses remarques sur la modification des statuts et du règlement intérieur
Lire ses observations et propositions

Bernard LABORDERIE 02/02/08

De nouveau je viens prendre la parole...certains me trouveront trop bavard.
Tout d'abord mon sentiment sur cette insistance à montrer du doigt les cyclos qui prennent du plaisir à pédaler dans le groupe dit des "rapides". Sur les quelques 80 licenciés du club, nous sommes un groupe d'une dizaine, guère plus, à pédaler ensemble à un rytme plus soutenu et je trouve bizarre que certains cyclistes cadurciens ne veuillent pas rejoindre le club car ils trouvent que nous roulons tous trop vite.
C'est un faux problème, ce sont des gens qui ne veulent pas tout simplement s'impliquer dans un club (problème d'argent, contrainte de jours de sortie, d'horaires et autres....tous les motifs sont bons) et aussi parce que ces cyclistes du "dimanche" ne veulent sortir qu'aux beaux jours et encore quand le soleil est de la partie.
Nous connaissons tous les exigences de ce sport que nous adorons, et si on ne le pratique pas régulièrement, toute l'année, on souffre à chaque sortie, surtout en prenant de l'âge et d'autant plus si on cherche à s'intégrer dans un groupe au-dessus de son niveau.
En conclusion , pour moi il ne faut attacher aucune importance à ces propos qui sont colportés par des gens qui ne connaissent rien à ce sport.
Dans quelques années, je l'espère, je rejoindrai à mon tour le groupe des moins rapides, mais je m'interdirai de critiquer le groupe des rapides car ce serait inévitablement rejeter cette jeunesse dont le club a bien besoin s'il souhaite pérenniser cette activité sportive.

Louis BRUÈRE 2/02/08

D'accord pour "Cahors Cyclo Tourisme" plus pratique et plus efficace à l'heure des communications actuelles.
Rien à dire sur le constat que je partage sans restriction.
Pleinement d'accord sur les objectifs.
Plan d'action:
1- pour affirmer notre appartenance à la FFCT: Insister sur le rassemblement annuel de la FFCT qui est la Semaine Fédérale.
2- pour favoriser le développement de la convivialité: Créer 4 groupes de niveau. Le 2ème devra être vraiment le 2ème et non le 1er quand tout va bien ou le 3ème quand ça va moins bien (départ distinct du 1er).
Le 4ème étant réservé aux nouveaux, encadrés par les plus lents qui reprennent le vélo après une interruption dûe à quelques pépins de santé ou autres.
D'accord pour les bénévoles.
3-pour redonner une dynamique au club: sortie du dimanche pour la période avril - septembre seulement.
Charte de Club: D'accord sur "on part ensemble, on rentre ensemble"
Organisation des sorties des lundi, mercredi, samedi: Conserver les points de rassemblement actuels avec départ à 14h15 de ces lieux pour le 3ème groupe bien défini et le 4ème constitué sur place et dès le départ.
Départ des autres points tels qu"ils sont proposés avec une préférence pour l'archipel (la liaison avec St-Georges se fait sans difficulté en restant sur la petite route longeant la rive gauche du Lot) pour les 1ers et 2ème groupe avec départ différé le 1 partant le 1er.
Pour les distances: accord avec les propositions du bureau
Bien amicalement et bon courage,
Louis

Patrick DUC 04/02/08

Bonjour, et bonne route à tous
Supprimer la sortie du samedi, la remplacer par une sortie féminines et mettre une vraie sortie le dimanche matin, comme ça se fait dans certains clubs de la région.
En espérant retrouver l’ambiance des années 80.

Daniel HERMET 04/02/08

Réussite à la nouvelle équipe.
Dans la possibilité des organisateurs, pour nous les actifs un parcours par mois et quelque soit le jour de la semaine.
Une grande place pour le départ semble le plus simple.
Un arrêté préfectoral pour sécuriser les cyclistes.
L'été, des parcours le matin de 70 km sont raisonables.
Conserver les brevets de 100 km, de 150 km et le 200 km au mois de septembre.

Francis OULIÈRES 07/02/08

Bonjour à tous, je réponds à la demande de Daniel pour s'exprimer avant le 9 février.
Concernant le départ de la mairie, si mes souvenirs sont exacts, l'ancien député-maire de cahors, compte tenu des remarques qui lui avaient été faites par des cadurciens, nous avait déconseillé les départs en nombre. Cela nous a d'ailleurs été signifié par écrit de la part du club. Cela était préjudiciable à l'image du club, et provoquait de la gêne pour les piétons et surtout les automobilistes (voir les archives ).
Donc les départs se sont progressivement faits des points dits de regroupement. Je suis pour les départs des points de regroupement, comme l'a expliqué Louis.
Egalement, les sorties du dimanche matin sont mortes de leur belle mort, faute de participants. Il y a des témoins.
Pour les départs aux points de regroupement, nous étions 19 le lundi 21 janvier au bas de la côte des Evêques. C'est vrai, il faisait beau.
Nous n'utilisons plus des routes comme le Cluzel, alors qu'il n'y a pas eu d'accident recensé par le club. Pourquoi?.
J'attends l'AG du 8 pour en savoir plus sur les décisions qui seront prises.
A plus, pour bien préparer son avenir, il faut puiser son énergie dans la richesse de son passé. Il n'est nul besoin d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer.
Francis OULIÈRES

Bernard LABORDERIE 08/02/08

Je reprends la parole....avant le 9 février, après on ne parlera plus.
Tout d'abord je regrette que les cyclos ne s'expriment pas davantage, ce sont toujours les mêmes (5 ou 6 personnes). Tant pis pour eux et surtout pour le club.
Je voudrai donc de nouveau donner un avis sur ce projet énorme et qui a demandé sûrement beaucoup de travail à son auteur. Depuis le début de l'année on constate que les départs sont toujours aussi anarchiques. Certains partent 1/4 d'heure avant l'heure (ils ne seront jamais rejoints, bravo pour la convivialité), d'autres forment un groupe plus lent et sont souvent rattrapés au bout de 30 km.
Vu cet état d'esprit je ne crois pas trop à un départ groupé de tous les cyclos, surtout en échelonnant les départs de 2 à 3 mn (je prends les paris, sans trop de risques que l'heure exacte à la minute près soit identique entre tous les cyclos).
Au niveau de la sécurité, les dangers existent sur un périmètre de 5 km autour de CAHORS (il est certainement plus dangereux de circuler route de Toulouse que sur la descente du boulevard). Face à ce constat, je propose que le groupe auquel j'appartiens (environ une dizaine maxi de cyclos) continue de partir à 14h00 de devant la mairie.
Il est évident que je me plierai à la décision majoritaire.
J'appartiens aux cyclotouristes cadurciens depuis 1975 et jusqu'à ces deux ou trois dernières années jamais le lieu et l'heure de départ n'avaient soulevé autant de polémique.

Dans le projet vous mettez l'accent sur le vieillissement des cyclos, vous souhaitez rajeunir les effectifs en voulant créer une section VTT et une école de jeunes cyclos. J'ai déjà donné mon avis sur le sujet.
Bon courage à tous.

Louis BRUÈRE 10/02/08

Rétablissons les permanences du jeudi.
J'ai relu avec intérêt l'article paru il a quelques jours dans la Dépêche du Midi. C'est avec regret que je n'ai vu aucune mention sur les permanences tenues le jeudi au siège de notre club. Celles-ci, si nous souhaitons accueillir les nouveaux susceptibles d'être intéressés par notre activité devraient être rétablies tous les jeudis comme elles l'étaient auparavant depuis de nombreuses années et abandonnées pour diverses raisons plus ou moins valables.
Le bureau devrait rapidement faire appel aux nombreux bénévoles du club pour assurer le retour de ces permanences tous les jeudis de 17h30 à 19h. Chacun d'entre nous devrait répondre présent quel que soit le groupe auquel il s'identifie sur la route. Nous sommes prés de 100 et il y a 52 semaines dans la saison. Cela permettra de renouer le dialogue avec tous les cyclos intéressés par le retour d'une convivialité à retrouver et d'accueillir les nouveaux à la recherche de renseignements sur notre activité sportive.
Il me parait facile d'établir un tour parmi les nombreux volontaires qui répondront - j'en suis sûr - à la demande du bureau pour rétablir l'esprit qui régnait dans le club il a quelques années.
Et il pourrait être établi un calendrier avec permanence tous les jeudis. Suffisamment nombreux notre présence à la permanence ne reviendrait au pire que 2 fois par an.
Idée recueillie dans une conversation très pertinente sur le parcours du samedi 9 février entre Lalbenque et La Marchande juste avant la cote de Haute Serre où là il est difficile de parler concentré que nous sommes sur l'effort à fournir pour gravir la pente.
Même en roulant chacun d'entre nous pense à l'avenir du "Cahors Cyclotourisme"
Bien amicalement,
Louis Bruère et ses compagnons de route

Louis BRUÈRE 14/02/08

Sorties des lundi, mercredi et samedi
Je viens de relire tout ce qui a été écrit sur les sorties. J'ai écouté aussi ce qui se disait dans le peloton. Et de grâce il y a matière à trouver un accord. Surtout ne pas accorder trop d'importance aux propos de ceux qui ne s'expriment jamais par écrit.
Je pense que l'on peut trouver un accord qui doit reposer, sur un lieu de départ unique qui pourrait être la mairie, qui a toujours été le point de ralliement depuis 1951 date de la création du club.
On a changé cela pour satisfaire aux obligations de la soi-disante SECURITE et l'on a suivi par facilité. Nous n'avons jamais que je sache eu d'accident lors des départs de la mairie.
Enfin mairie ou pas j'insiste sur le lieu de départ unique, le seul endroit ou on peut parler et mieux se connaître.
Et je reviens sur ma 1ère intervention qui divise plutôt que réunir (lieu de rassemblement unique) Et pour que vive le club je m'aligne sur le lieu de départ (de rassemblement ) unique et j'exhorte tous les cyclos du club à faire de même et en 1er lieu les 12 membres du bureau.
Lorsque ce problème sera réglé le reste suivra ... et il y a tellement de choses intéressantes dans le projet qui nous a été présenté qu'il serait vraiment dommage de s'arrêter au départ !!!!
Je me répète un seul lieu de départ.
Le nouveau bureau ( 12 cyclos )pour moi était la vraie chance du club ... alors ne gâchons pas cette chance.
Bien amicalement,
Louis

Michel CARLES 16/02/08

Bonjour à tous, et bravo pour toutes les infos données qui sont remarquables de clarté, pour la structuration du blog, ainsi que les commentaires.
Merci à Daniel et Joseph pour leur message, mon absence est due à une opération d'une hernie inguinale, tout va bien, reprendrai avec vous vers mi-mars.
Serai absent à l'AG du 8 mars, passerai au siège pour procuration, bonne continuation et encore chapeau pour votre travail
Cordialement
Michel


Lors de l'Assemblée Générale de décembre vous nous avez confié la responsabilité de définir une politique pour le club et de l'animer.
Très rapidement nous nous sommes mis au travail et nous vous avons soumis un projet.
Ce projet qui comprend des objectifs et un plan d'actions est un ensemble cohérent qui nous servira de document de référence pendant notre mandat.
Il comprend notamment 2 points forts qui touchent à la vie quasi-quotidienne du club, la charte et l'organisation des sorties.
La charte définit notre comportement. Chaque membre du club devra s'engager moralement à la respecter.
L'organisation de nos sorties hebdomadaires définit comme principe la création de groupes de niveau, le départ à heure fixe et un lieu unique de rendez-vous.
Pendant la période consacrée au débat sur le projet, une dizaine d'entre-vous ont donné leur point de vue par écrit.Nous les remercions vivement pour leur contribution.
Le comité a lu avec attention leurs commentaires et avis, ils pourront lire notre analyse et les propositions que nous avons retenues.
Pendant cette même période, lors des départs, plusieurs d'entre-vous semblent vouloir nous faire comprendre qu'ils n'adhérent pas au lieu unique de départ.
Nous avons choisi cette formule après longue réflexion. Pendant des années elle a bien fonctionné et ce n'est que depuis les modifications que la désorganisation est quasi-totale. (ci-dessous, vous pourrez lire le plaidoyer pour un lieu unique)

Chacun a vraisemblablement conscience que cette situation ne peut pas et ne doit pas durer. Il y va de la cohésion du club.
Aussi, à l'assemblée Générale du 8 mars, chacun sera mis devant ses responsabilités. Il pourra s'exprimer et voter à bulletin secret sur son adhésion ou non au projet et donc à cette organisation des sorties.
Si ce projet ne recueillait pas l'adhésion d'une large majorité, il va de soi que nous démissionnerons de nos fonctions.
Nous laisserons volontiers notre place à ceux qui voudront bien prendre la relève et qui sauront bâtir un autre projet qui répondra à vos attentes.
Nous espérons ne pas devoir prendre cette décision, car nous souhaitons que ce club, que nous aimons et pour lequel nous sommes prêts à nous investir, retrouve la sérénité et la convivialité qui lui font tant défaut.

Nous lançons un appel à ceux et celles qui veulent aller dans notre sens, n'attendez pas l'Assemblée Générale pour vous retrouver au lieu unique de rendez-vous.
Sans préjuger du choix de ce lieu, c'est vous qui le choisirez parmi les 4 choix possibles (Mairie, Barbacane, l'Archipel ou St Georges) respectez pour l'instant le lieu de rendez-vous fixé, c'est à dire la Mairie.

S'il vous plaît, faites passez ce message "tous à la mairie, départ 14h00"
Merci par avance pour votre compréhension et votre soutien
Si vous souhaitez réagir à cet appel, vous pouvez écrire un message de soutien ou vos commentaires dans l'Espace réservé aux membres du club
Pour y accéder, entrez le mot de passe, dans le champ situé en haut de l'écran dans le bandeau d'accueil


Plaidoyer pour un lieu unique de départ.

Pourquoi, proposons-nous un lieu unique de rendez-vous pour les départs?
1 - Pour sa simplicité et sa lisibilité.
  • Un lieu unique est facilement identifiable aussi bien par les adhérents que par le public.
    Dans le cas contraire, imaginez la difficulté à communiquer vers l'extérieur pour expliquer que notre départ est situé à tel endroit lorsque les parcours partent par ici et à tel autre endroit lorsqu'ils partent par-là. Et les nouveaux, comment sauront-ils où se présenter pour se joindre à nous?
  • Un lieu unique nous simplifie la vie, nous pouvons estimer très facilement le temps de trajet domicile-lieu de départ et ainsi fixer l'heure de départ de notre domicile.
    Dans le cas contraire le temps de trajet domicile-point de départ peut avoir un rapport de 1 à 10, donc selon chaque parcours il faudra mémoriser une heure différente pour le départ de son domicile.
  • Avec un lieu unique il n'y a pas de risque d'erreur. On peut même y venir sans avoir regardé le parcours, ce qui est sans doute le cas pour quelques-uns d'entre-nous.
    Dans le cas contraire, il suffit de faire une lecture trop rapide des parcours, de se tromper de date et nous voila au mauvais départ.
2- Parce qu'il à fait ses preuves.
  • Pendant de nombreuses années le départ en un lieu unique (mairie) a correctement fonctionné.
    C'est en 2004, que les règles du jeu ont été modifiées. Force est de constater que depuis cette modification, la désorganisation est totale.
    Il n'y a aucune raison objective pour qu'un retour aux lieux de départs multiples fonctionne maintenant, alors que les nombreuses adaptations n'ont rien donné de positif pendant 4 ans.
3- Parce qu'il n'est ni plus ni moins dangereux
  • Quel que soit le point de départ, pour la majorité des cyclos le trajet domicile-lieu de départ se fait à vélo. Sauf lorsque le point de départ est situé près de son domicile, le cyclo doit traverser la ville.
    "Oui mais en ville c'est plus dangereux de circuler en groupe", Ce n'est pas certain, un groupe de cyclos est plus visible qu'un cyclo isolé.
    En présence d'un cyclo isolé, un automobiliste aura tendance à se frayer un passage entre le cyclo et l'obstacle qu'il a à sa gauche, notamment en présence d'îlot central, comportement fréquent et dangereux que nous avons tous vécu.
  • "Oui mais un groupe gêne davantage les automobilistes", ceci est juste. Mais à nous d'être suffisamment disciplinés pour que les groupes roulent en file indienne en ville. De plus avec la constitution des 3 ou 4 groupes on ne devrait guère dépasser 10 personnes par groupe.
    A noter que la gêne existe également aussi pour le retour quand il se fait en groupe.
    D'autre part, doit-on aujourd'hui fuir la ville alors que partout on parle de reconquête de la ville par les 2 roues?


Commentaires

André CAYROL 16/02/08

Tout ce qui rassemble renforce. Tout ce qui divise affaiblit.
Ce n'est pas de moi, mais ça me parait bien s'appliquer à la dynamique d'un club.
A + et au plaisir de se retrouver tous ensemble, ne serait-ce que pour se dire bonjour !

Guy FAURE 16/02/08

Lors de l'assemblée générale de décembre dernier, une douzaine d'entre nous ont accepté de prendre en charge ce club pour qu'il vive et non survive.
Nous avons bâti un projet. Certes, nous n'étions pas tous d'accord sur certains choix, mais nous nous sommes rangés derrière l'option majoritaire. C'est le principe de la démocratie.
Lors de la prochaine assemblée générale extraordinaire du 8 mars, vous devrez vous prononcer sur ce projet. Ce que je souhaite, c'est que chacun se détermine en son âme et conscience, sans agressivité, et soit en tout état de cause respectueux de la décision majoritaire.
J'espère que la sagesse saura l'emporter et qu'après le 8 mars, nous retrouverons des valeurs quelque peu oubliées.
Je m'exprime à titre personnel parce que, éloigné pour des problèmes familiaux de mon domicile, je n'ai pu participer ce matin à la réunion du Comité Directeur. Je m'inscris dans la logique qui a été la leur lors de cette assemblée.
Que diable ! la survie de club vaut bien quelques sacrifices !

Alain DODÉ 19/02/08

Un club, un Projet: Un bon retour au Passé?
Si je me permets d'exprimer plus particulièrement mon sentiment sur le projet de la nouvelle équipe, c'est pour deux raisons. Tout d'abord je fus secrétaire du club de 1977 à 1986, sous les présidences successives de MM. Molinier, Escudié, Conéjero et Bernard, avant de le quitter à la suite d'une mutation et d'assurer ce poste au Souillac Cyclosport durant ce même laps de temps. Avec autant de plaisir dans un cas comme dans l'autre. Ensuite, parce que j'ai été sollicité, en décembre dernier, pour entrer dans le bureau récemment formé.
Dix ans de secrétariat alors que le club qui nous est cher prenait son envol - - il ressuscitait même littéralement sous la houlette de M. Molinier. Ne passait-il pas de 25 à 70 membres en quelques années après avoir engagé des transformations, des innovations . . qui figurent, en grande partie, dans le projet concocté par l'équipe actuelle?
Point de rupture donc en 2008 (c'est pourtant à la mode!) mais un retour aux sources. Les résultats seront-ils les mêmes? Difficile à dire car les temps et les objectifs ont changé. Ce que je puis dire, c'est qu'ils furent probants en ces années passées; les archives que je détiens et que je viens de relire le prouvent. Quant à mon sentiment actuel, plus de trente ans donc après avoir quitté mon poste de secrétaire du club auquel je me suis réinscrit dès mon retour dans les environs de Cahors, c'est celui d'une période de belle convivialité.
Rappellerais-je aux anciens - et à l'intention des nouveaux! -- l'école des Jeunes dont s'occupait assidûment le mercredi, M. Molinier, les challenges du Bon Sociétaire et de l'Assiduité, avec remise de médailles aux mieux classés à l'heure de l'assemblée générale annuelle? Rappellerais-je les dizaines d'articles parus sur le club dans le journal local -- et que je peux ressortir pour "l'Histoire", si bon vous semble. Il y eut aussi le bulletin annuel, rapidement trimestriel, qui connut dix-sept numéros. Avec des articles variés: récits de voyages, conseils diététiques et techniques, voire médicaux recueillis dans des revues spécialisées, petites nouvelles des uns et des autres, poèmes, contes, rubriques pour les jeunes et les féminines, etc., sans oublier, bien entendu, les dessins et les planches humoristiques très appréciées de Gérard Conéjero. Et même de Jacques FAIZANT, avec son aimable autorisation. Ils nous valurent les félicitations du secrétaire général de la Ligue des Pyrénées de l'époque, M. Barrié.
Quelques chiffres prouvent la vitalité du club pendant cette période. Brevets de Première Randonnée pour les jeunes, de 100, 150, 250, 350, des Grimpeurs, voire 200 et 300 Audax accomplis par un nombre élevé de participants (voir PS 4). Il en était de même pour les sorties extérieures, ainsi que pour les raids, PBP, Bordeaux-Paris. Et même pour les voyages fort lointains, à l'étranger. N'est-ce pas Daniel Siffray?
Le retour à ces réalisations passées ne porteront pas obligatoirement leurs fruits. En raison d'un changement d'époque, de mentalités comme le prouve la quasi-disparition des sorties dominicales "cadurciennes" ou extérieures; la société a évolué, les loisirs se sont multipliés, les familles ne sont plus les mêmes, que sais-je? mais je suis certain qu'il est plus difficile de s'occuper d'un club désormais. Mais y a t-il d'autres solutions? Pour ma part, je n'aurais pas fait d'autres choix.

P.S Ultimes remarques:
  • 1) Pourquoi avoir abandonné la Journée Jean-Claude Bernard (ex-Ronde des Vins de Cahors, puis Journée cadurcienne?)
  • 2) Les groupes? n'en avons-nous pas souvent discuté du temps de mon secrétariat. On décida, à l'issue d'une réunion houleuse dans les locaux de la Banque populaire, de rouler ensemble pendant une dizaine de kilomètres pour une meilleure connaissance des uns et des autres, pour la convivialité. Cela marcha bien. On s'attendait ensuite à l'intérieur de chaque groupe, mais il est vrai que l'aspect "sportif' s'est accru. Pourquoi pas, si personne n'est laissé en chemin ? Chacun son choix... .personne n'est obligé de suivre les autres si le rythme ne lui convient pas; à moins, bien sûr, d'avoir affaire à des jeunes... mais. il n'y en a pas.
  • 3) Une remarque plus personnelle. A Souillac, en UFOLEP, j'ai certes pratiqué le vélo de route, mais aussi le VTT. A mon retour au club cadurcien, j'ai fait part de mon souhait de créer une section vouée au tout-terrain. "Ca n'intéresse personne", m'a-t-on répondu. 0K! Vous y songez maintenant? Bravo, vous pouvez toujours essayer, Il y a bien eu une section "marche" que certains regrettent. Bravo également pour votre belle randonnée Lot et Dordogne!
  • 4) Des chiffres: au 100 km jusqu'à 46 participants, au 150, 35, au 200 Audax jusqu'à 22 , au 250 km jusqu'à 12. Et les sorties officielles (randonnées, brevets, raids, etc.) : 61 en 1985, 49 en 1986, 52 en 1987! Et nous n'avons pas dépassé les 70 membres inscrits. Et il y avait six ou sept féminines!
Amicalement
Alain Dodé

Remarques adressées à des membres du bureau: président, secrétaire, trésorier, etc, ainsi qu'à quelques anciens compagnons de route. Et bien sûr à M. Molinier.

Louis BRUÈRE 24/02/08

Hier samedi encore une sortie très réussie avec un départ de la mairie de Cahors où les cyclos du club sont de plus en plus nombreux ... c'est très encourageant.
Il faut continuer dans ce sens.
Quant à moi, je ne fais plus partie du bureau , mais je souscris entiérement à l'appel du comité directeur dont je suis solidaire et me sentant toujours responsable, j'engage tous les copains du club à faire de même.
Et si l'un d'entre vous ne peut assister à l'Assemblée Générale Extraordinaire du samedi 8 mars à 9h15 à la Chartreuse il faut impérativement donner une procuration. Il y va de l'avenir du club.
Bien amicalement avec toute ma sympathie aux membres du comité directeur dont le travail d'analyse et de synthèse est remarquable.
Louis

Bernard LABORDERIE 04/03/08

Je viens de lire avec intérêt et avec un brin de nostalgie le mot que Alain DODE a rédigé. Licencié au club depuis 1975 (à 1 ou 2 ans près), j'ai vécu toute cette période que décrit Alain.
Dans le groupe dont je faisais partie (déjà à l'époque il y avait des groupes), je côtoyais: Alain Dodé, Léo De Munck, Maxime Samouillan, Claude Larroque, Marc Lecuru, etc....(pardon pour ceux que j'ai oublié). La constitution des groupes posait également quelques problèmes, mais nous avions c'est vrai un jour (le dimanche matin) et un lieu de départ(la mairie)pour se retrouver. L'expérience de rouler les 10 ou 20 premiers kilomètres ensemble était assez bien vécue, et elle permettait surtout une excellente convivialité.
Comme le dit Alain les temps ont changé, le dimanche n'est plus la journée consacrée au vélo, les RTT pour ceux qui travaillent permettent de sortir les jours de semaine, mais surtout le club ne s'est pas trop renouvelé et aujourd'hui on compte plus de retraités que d'actifs.
Le temps qui est passé ne doit pas porter ombrage au fonctionnement actuel du club. Juste un peu de bon sens et d'esprit constructif de chacun pour que le club retrouve son dynamisme et sa convivialité.
A samedi matin 8 mars.
Bernard Laborderie

Guy FAURE 10/03/08

Ce 8 mars restera historique pour notre club! Je ne dirai pas qu'un nouveau club est né, mais je pense qu'il est bien parti pour vivre un certain renouveau. Bien sûr, désormais, le club portera le nom de Cahors Cyclotourisme, mais nous-mêmes resterons toujours des cyclotouristes cardurciens avec notre propre sensibilité.
Il suffit de "canaliser" celle-ci de façon à la mettre au service de tous. Ne faisons pas comme en politique: refusons les "clivages"! Respectons la pratique de chacun.
Pour cela, adhérons sans arrière pensée au projet accepté samedi massivement.
Retrouvons-nous tous ensemble à Saint-Georges pour un moment de convivialité avant chaque sortie.
Acceptons le principe des groupes, qui permet à chacun de "cycler" à son niveau.
Déja, dès ce samedi après-midi, nous nous sommes retrouvés nombreux à Saint-Georges. Evidemment, des règlages restent à effectuer:
- Déterminer le point le plus approprié pour ne pas gêner les autres usagers.
- Bien attendre que chacun se soit déterminé sur le groupe choisi avant de partir.
- Apprendre à s'adapter lorsque le nombre de participants ne permet pas de former la totalité des groupes.
Ensemble, nous saurons bien faire que ce club vive autrement!
  flèche-hautHaut de page Sommaire "Espace Membres"