Sur la route des champions...samedi 9 juillet-Lacapelle-Marival à Rocamadour

Publié le par Cahors CycloTourisme

Vélo géant à Lacapelle-Marival
Un commerce bien décoré pour le Tour

Magnifique soleil sur Lacapelle-Marival, pour cette

journée voulue par le Département du Lot, et destinée à marquer le passage du Tour de France dans ce chef lieu de canton du Nord du lot, pour un parcours reliant la cité marivaloise à Rocamadour.

Le maillot de notre club dans une vitrine marivaloise
Une banque décorée pour l'évènement

Les organisateurs ont fait les choses en grand, principalement pour assurer la sécurité de ceux qui partiront tout d'abord pour "faire un temps" et les centaines d'autres qui s'élanceront un temps après sur ce tracé particulièment ombragé et sans difficultés majeures, hormis bien sûr le final avec la très dure montée à Lhospitalet.

Les cyclosportifs au départ
C'est parti pour le chrono...

Dès 9h après l'intervention du Président du Conseil Départemental, et les  dernières consignes de l'organisateur, une centaine de concurrents prendront un départ rapide, pour faire un temps.

Cahors Cyclotourisme en première ligne
Les cadurciens...

Les cyclotouristes et randonneurs devront patienter pour à leur tour, prendre le départ qui les conduira à la "cité mariale lotoise", 40 kilomètres plus

C'est paeti pour les randonneurs.

loin.

Les élus (de tout bord) nous précéderons de quelques minutes, mais ce ne sera qu'un "feu de paille" car rapidement, ils seront "avalés" par les randonneurs aguerris.

Ravitaillement à l'hippodrome de Gramat

Derrière l'arche de départ, nous serons environs 500 à nous présenter pour ce circuit que la très grande majorité va parcourir à allure modérée.

Huit représentants de Cahors Cyclotourisme sont alignés en première ligne, et auront l'honneur de "donner les premiers coup de pédale". Nous nous garerons rapidement sur la droite peu soucieux de "faire un chrono", mais plutôt de profiter d'une belle matinée à pédaler (tous ensemble) sous les magnifiques frondaisons du "Limargue" lotois. Quelques uns ferons un petit arrêt à l'approche de Gramat (au champ de courses local) où un petit ravitaillement est offert.

Pause à l'arrivée
Petit arrêt...avant le dernier effort

Malgré les petits "ranquets" de Gramat, finalement "redessinés" par un enrobé tout frais, c'est encore plein de ressources que nous aborderons les paysages des causses du Quercy, qui nous conduirons à Couzou par des routes tranquilles sans difficultés réelles.

Il nous restera sept kilomètres pour finir notre périple, certes les plus coriaces, que nous oublions le temps de la descente rapide qui suit le village. Brutalement, nous nous trouvons sur la première difficulté, qui oblige à "inverser les rapports" et "mettre tout à gauche", comme l'on dit dans le jargon cycliste. L'endroit est assez hostile, à flan de colline, "baigné" par un soleil de plomb. Heureusement, la montée est courte et le pourcentage raisonnable. La descente qui suit permet une belle vue sur Rocamadour, mais déjà nos "esprits" sont tournés sur la "bosse finale". La "rampe" qui mène au tunnel du bas est terrible, et chacun pousse un "ouf" de soulagement lorsque le porche qui mène au village apparait. Il reste 1,5 km à gravir, sur une route parfaite, avec un pourcentage assez régulier (autour de 7%), que chacun gérera à son rythme pour atteindre le terme du circuit sur le plateau de Lhospitalet.

Encorer quelques mètres, Jean-Luc
Le stand du LOT (Crédit FR3 MP)

Après une photo de groupe, nous serons accueillis sur le stade de rugby où de nombreux producteurs locaux nous permettrons de nous restaurer.

Mais voila, il faudra bien retourner sur le lieu départ... Pour ce faire, un circuit balisé a été prévu par l'organisateur...avec des difficultés autres qu'à l'aller. Ce ne sera que "montées et descentes" qui vont se succéder abordées sous une chaleur suffocante. Bien heureusement, nous aurons l'idée à partir de Bio, de faire le parcours aller à l'inverse, autrement ombragé et moins difficile que celui prévu.

Au bout du compte, ce fut une belle journée, entre amis, grâce notamment à une très belle organisation.

Texte : Guy F.

Photos : Marie-France G, Guy F.

LES CADURCIENS EN PREMIERE LIGNE...

(La dépêche du Midi du dimanche 10 juillet).

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article