Présentation

    : Cahors CycloTourisme Cahors CycloTourisme
    : Site officiel de Cahors CycloTourisme. Vie du Club, Randonnées, Voyages

Les Brèves

  • Reprise officielle des activités hebdomadaires au parking Saint-Georges en respectant les règles sanitaires - Retour à l'horaire d'hiver - Départ à 14h00
  • La semaine fédérale de Valognes (50) est reportée du 25 juillet au 1er août 2021
  • Jeudi 29 octobre : Permanence de 18h00 à 18h30 à la Barbacane, suivie de la réunion du Comité Directeur
  • Jeudi 10 décembre : Permanence de 18h00 à (renouvellement des licences) à la Barbacane, suivie de la réunion du Comité Directeur
  • Jeudi 7 décembre : Permanence de 18h00 à (renouvellement des licences) à la Barbacane
18 août 2019 7 18 /08 /août /2019 04:39

 

 

 

 

Cette année la FFvélo nous a amené en Charente pour une grande semaine de vélo sur les routes des deux "Charente"

Cognac et ses alentours, grandes contrées viticoles nous ferons découvrir les plus beaux joyaux des grands crus locaux en Cognac (Courvoisier, Martell, Hennessy, Grand-Marnier et bien d'autres), bien sûr, mais aussi en Pineau, le tout inséré dans de magnifiques châteaux.

Tout au long de notre séjour, il nous sera montré un joli patrimoine architectural où l'art roman est très présent, mais aussi de magnifiques petits villages.

Notre club était largement représenté avec 15 de nos licenciés (plus un adhérent), parmi les 11 000 participants à cette organisation mondiale, où nous côtoyons différentes nationalités. La présence d'un autre de nos licenciés (père d'un vélociste cadurcien) a été aussi remarquée sur le village fédéral, où une centaine d'exposants proposaient leurs services. C'est sans doute un record dans la vie de Cahors Cyclotourisme.

Nous noterons sur ce village, la prépondérance des vélos à assistance électrique aujourd'hui largement entrés dans les mœurs, que ce soit en assistance totale ou bien à la demande (la prise d'assaut des stands d'Annad ou de Duret en fin de journée est édifiante, et tous les soirs, les spécialistes montaient des moyeux spécifiques par dizaine). Il est vrai que la population fréquentant ce type d'organisation est plutôt vieillissante; néanmoins, on constate que le public féminin est très friand de ce type de vélos, ne serait-ce que pour suivre monsieur...

La plupart d'entre nous avaient choisi la formule "gîtes" (réservés une année à l'avance) et d'autres la  formule camping. Pour ce qui me concerne, je ferai équipe avec de joyeux lurons qui sauront maintenir l'ambiance tout au long du séjour.

Dans un immense logis, nous serons dix à partager l'ensemble des activités d'intendance et de pratique cycliste (Odette P., Geneviève Q., Rolande F.et leurs époux et les quatre individuels, Serge G., Riton L., Jean Paul B. et Claude E.). Une semaine vraiment formidable, vécu solidairement, même si de temps en temps la diversité faisait monter la tension, toujours dissipée rapidement.

Après les retraits des dossiers, et l'installation dans notre hébergement, le moment de penser aux circuits du lendemain commence à "tarauder" les esprits, et toujours la même question, que fait-on demain ? ce sera ainsi tous les jours. Il est vrai qu'il y a matière à "ergoter" quand il s'agit de choisir des circuits qui vont d'une cinquantaine de kilomètres, jusqu'à près de 200 (avec souvent des dénivelés conséquents). Néanmoins, le groupe s'entendra toujours et finalement, à deux ou trois exceptions près, nous roulerons tous ensemble, accompagnés parfois par Josiane et Daniel H., Daniel A, Chantal et Guy S.

 

Dimanche 4 août : Parcours intitulé : "De la cité des eaux-de-vie à la cité de la bande dessinée.

Cinq circuits nous sont proposés, mais pour la mise en bouche, nous allons choisir le parcours 3 et ses 100 km, qui pour la première journée totalise un dénivelé plutôt restreint, même si la deuxième partie va nous surprendre (avec un départ près de notre hébergement qui rajoutera une quinzaine de kilomètres au défi du jour).

Aux portes de Cognac, nous allons parcourir l'immensité du territoire des douces collines de la Grande-Champagne, couvertes de vignes (à tel point que le vignoble de Cahors paraît minuscule). C'est ici que les plus grands crus d'eaux-de-vie sont conçus, dans d'impressionnantes propriétés. Nous traverserons de très beaux petits villages, nichés au creux du vignoble, entourant leurs églises romanes.

En nous éloignant, apparaîtront les premières grandes surfaces de céréales (tournesols notamment), mais aussi quelques forêts verdoyantes. Nous ne ferons qu'un arrêt rapide au point d'accueil de Châteauneuf sur Charente, pris d'assaut.

Après notre déjeuner pris dans un lieu très champêtre sur la commune de Nersac, nous nous dirigerons ensuite vers Jarnac, autre point d'accueil, sur des routes au relief surprenant. Puis pour terminer, ce sera le passage à Bourg-Charente, au pied du majestueux château "Grand-Marnier, et pour finir, un final très accidenté conduisant au village fédéral.

Une première journée rendue difficile par la chaleur ambiante, que certains cyclos fragiles auront du mal à surmonter. Pour ce qui nous concerne, tout va bien, le fin de soirée au gîte le démontrera.

Lundi 5 août ; Au cœur du Cognac.

Aujourd'hui, nous prendrons le départ au kilomètre 0, devant le village fédéral à Cognac. Nous optons pour le circuit N° 2 de 107 km, car les dénivelés du jour sont importants.

Riton et Claude, arrivés la veille, sont aujourd'hui des nôtres, en attendant Jean-Paul qui nous rejoindra dans la journée. Aujourd'hui, nous continuons notre visite en Grande Champagne (et en petite Champagne), avec une grande incursion au sud de la Charente. Pendant de nombreux kilomètres, nous suivrons par d'agréables petites routes la vallée de la Né (affluent de la Charente), puis les coteaux nous conduiront à nouveau vers les crus prestigieux du Cognac, autour de Segonzac. Nous traverserons de beaux villages tranquilles, aux murs de pierre blanche et de splendides  hameaux viticoles, où l'on rencontre de très belles propriétés aux portails majestueux. Chaque village possède son église

romane, montrant parfois un décor très imagé.

Aujourd'hui, la chaleur nous accompagne toujours, accentuant les difficultés qui se dressent devant nos roues.

Quelques châteaux plus ou moins majestueux, viendront agrémenter notre périple : Juillac le Coq, Lignères-Sonneville, Barbezieux, Boutteville.

Encore une belle journée et de très bons moments vécus tous ensemble.

Mardi 6 août : A la découverte de la Saintonge dorée.

Aujourd'hui, la "troupe" du gîte au complet, choisissant le circuit N° 3 (115 km) aménagé, aura le loisir de découvrir un patrimoine bâti exceptionnel, dans l'ancienne province de Saintonge, le pays bas charentais.

Nous partirons de notre gîte pour rejoindre Matha, point d'accueil que nous oublierons en ce début de matinée, pour nous diriger vers Aulnay, point d'accueil, où nous serons subjugués par la beauté divine de l'église romane Saint-Pierre présentant un ensemble de sculptures exceptionnel, avec de plus son cimetière médiéval parfaitement conservé. Nous ne nous lasserons pas d'admirer le portail sud, mais aussi l'intérieur de cette église vraiment majestueux.

Notre circuit nous conduira ensuite dans la ville de Saint-Jean-d'Angely, cité pleine de charme, et son abbaye royale, et surtout les splendides tours de l'église voisine inachevée pour cause de révolution française. La traversée de la ville est aussi exceptionnel, notamment avec de beaux hôtels particuliers.

Après avoir pris notre repas, notre périple nous conduira à nouveau vers Matha, traversant de beaux villages, puis dans le village de Migron lieu de notre résidence, où nous conclurons notre journée, plutôt facile car le dénivelé était peu élevé.     

 

 

Mercredi 7 août : Vers la côte et l'estuaire de la Gironde.

Aujourd'hui, nous prenons la route pour une journée au plus près de l'océan, longeant d'abord les bords de Gironde, pour approcher l'immensité atlantique à Royan.

Pour cela, une approche sera nécessaire, car partir de Cognac représentait un parcours de 174 km, même dénué de difficulté, non abordable pour la plupart d'entre nous.

Notre approche nous conduira à Boutenac-Touvent, qui nous amènera rapidement en bord de Gironde à Mortagne sur Gironde, cyclant de marais en falaises, de belvédères perchés au sommet de "bosses" courtes mais bien rudes, profitant d'un subtil mélange de bleu et de vert. En chemin, un très beau phare s'offre à nos yeux, avant de rejoindre Talmont sur Gironde, magnifique bastide fortifiée avec remparts, tours et petites rues à angles droits. Le lieu est magique offrant une très belle vue sur l'estuaire. Notre route nous conduira ensuite de plages en plages (Meschers, Saint-Georges-de-Didonne) où "grouille" une population attirée par ces lieux de villégiatures. Puis ce sera l'arrivée dans la cité bourgeoise de Royan aux immeubles "chics", hôtels et commerces attirant une population plutôt aisée (ce n'est pas pour rien que la ville est nommée "perle de l'Atlantique").

La sortie de la ville au milieu des pinèdes est compliquée, mais dès lors nous allons nous retrouver dans un paysage rural sans grand intérêt, traversant des villages endormis tels Médis, Semussac ou bien Cozes, lieu où nous quitterons le circuit pour rejoindre notre lieu de départ.

Sans doute, notre plus belle journée dans un décor marin de toute beauté.

En fin de journée certains d'entre nous iront boire le pot de l'amitié offert par le Comité Régional d'Occitanie au village fédéral, et les filles du groupe en profiteront pour faire l'essayage du maillot de "Toutes à Toulouse" 2020.

Jeudi 8 août : Le pique-nique géant du Château de Lignères.

C'est au cœur du pays "bas Charentais" que notre circuit nous conduira pour atteindre le Château de Lignères, siège des "Cognac Martell", où se déroulera l'habituel rassemblement ponctué par un pique-

nique géant, où se retrouve une grosse partie des participants à la semaine fédérale. Le parcours ne sera pas de tout repos ponctué de rudes côtes qui marqueront les esprits (et les corps déjà meurtris). Néanmoins, malgré quelques erreurs de parcours (et allongement de distances non volontaires), nous nous retrouverons dans la cohue du site du magnifique château des propriétaires des Cognacs Martell. Malgré tout, notre pique-nique commun (toujours accompagné d'une mousse bienfaisante) sera toujours aussi convivial.

Bien heureusement le retour s'avérera bien plus facile, avec un relief "raboté" (merci aux organisateurs !) .

Vendredi 9 août : La Haute Saintonge.

Pour cette journée, pendant de long kilomètres, nous traverserons un paysage déjà connu, traversant les villages de Châteaubernard, Roissac, juillac le coq pour atteindre Archiac, point d'accueil, où nous ne attarderons pas, pensant déjeuner en ce lieu lors de notre retour. Nous ne goûterons que peu ces paysages faits de vallonnements doux, de vignes, de bois et de cultures céréalières où le tournesol est roi, tournant ses beaux épis vers le soleil.

Nous n'apprécierons guère la route conduisant à Jonzac, très fréquentée.

Bien heureusement, la très belle ville thermale de Jonzac (point d'accueil) saura nous ravir tant son architecture est très belle, avec son château et son cœur de ville médiéval.

Néanmoins, en ce lieu règne une cohue indescriptible avec la présence de milliers de cyclos dans l'étroit centre ville; mal dirigés, nous ferons par deux fois le tour de ville, et le retard pris nous obligera à prendre notre repas en ce lieu, alors que nous avions pensé le faire à Archiac, afin de réduire la distance du retour. Finalement, nous trouverons au point d'accueil de bonnes conditions pour profiter au maximum d'un déjeuner convivial.

Le retour à Archiac se fera par de petites routes peu fréquentées au relief doux, sauf à l'occasion de la montée à Sainte-Lheurine qui offre un joli panorama (qui possède également un très beau moulin à vent).

Nous ferons qu'un passage rapide au point d'accueil d'Archiac, pour rentrer tranquillement par la très belle vallée de la Né au village fédéral, où pour notre groupe, ce sera la fin de notre séjour (conditions d'hébergement ainsi faites).

Dommage, car le lendemain les circuits serpenteront, entre vergnes et peupliers, jusqu'à Saintes, puis se dirigerons vers la côte en passant par les villes de Pont-L'abbé d'Arnoult, Brouage, Rochefort, cités de caractère aux nombreux vestiges du passé.

Pour finir cette semaine, nous prendrons ensemble un repas de fin de séjour amélioré, précédé d'un apéritif offert par quelques uns d'entre nous ayant quelques événements à fêter.

Nous avons aimé :

-L'organisation générale bien huilée,

-La convivialité et l'ambiance générale de la manifestation,

-Le dévouement et la patience des bénévoles,

-Un village fédéral dynamique,

-Un patrimoine architectural de qualité,

- La prépondérance de routes tranquilles.

-Globalement, de bons rapports avec les automobilistes le plus souvent compréhensifs.

Nous avons moins aimé :

-Des paysages ruraux assez monotones,

-L'indiscipline récurrente de nombreux cyclistes ; Non respect des stops, feux rouges, des priorités... (pas mal ont été verbalisés).

-L'esprit "course" un peu trop présent, cause de dépassements dangereux et de gêne pour les automobilistes.

A noter lors des deux premiers jours, par forte chaleur, la mort de deux septuagénaires par arrêt cardiaque...rien d'étonnant à cela car bien des gens âgés sont toujours dans la performance...ignorant que le corps a ses limites.

De plus, les services de secours sont intervenus une cinquantaine de fois, le plus souvent pour des malaises.

Comme indiqué plus haut les services de police, à partir du deuxième jour ont traqué les comportements inappropriés et ont verbalisés.

Malgré tout, cette 81ème Semaine Fédérale fut une belle réussite, et déjà les regards sont tournés vers le Cotentin pour la 82ème édition à Valognes (50) (d'ores et déjà quelques uns d'entre nous ont réservé leur hébergement), en espérant pour le club une participation importante, malgré l'éloignement.

Texte et photos ; Guy F.

 

commentaires

keignaert michel 08/02/2020 11:53

bravo pour votre reportage et au final vous avez raison pour l indiscipline des cyclos un ch tit qui participe aux sf. a bientot a Valognes

B P 21/08/2019 11:29

superbe semaine

Daniel Jacquet 19/08/2019 11:46

Super! Comme d'habitude nous avons un récit tres explicite animé par des photos .
Bravo à tous les participants , le maillot de Cahors était bien représenté.
Daniel.

Andissac Guy 19/08/2019 11:30

Merci Guy pour ce récit précis et les photos. De quoi faire saliver...

Genevieve 19/08/2019 09:12

Merci à toi de nous résumer ce super séjour très complet et très imagé .... on s'est fait de beaux souvenirs

Lacombe Henri 18/08/2019 20:13

excellent reportage mon cher Guy !
tout est dit avec justesse .En tout cas, une chose est sure :je me suis régalé

Daniel Arnaudet 18/08/2019 13:43

Tu confirmes par ton beau récit que la SF de Cognac a été une réussite. Le vignoble n'est pas tout plat et quelques "rampaillous" nous ont donné du fil à retordre. Les belles demeures en pierre blanche et les monuments ont bien agrémenté notre séjour.
Daniel