BRM 400 km de Caussade ( préparatoire pour la Ronde Alliénor d'Aquitaine )

Publié le par Cahors CycloTourisme

Récit d'un Brevet Randonneur Mondial, réalisé par Saint-Clair. les 6/7 mai 2022 :

18h30 , nous voilà arrivés place des Muriers à Caussade au point de rendez vous des cyclos locaux. Plusieurs rentrent d'ailleurs de randonnée et nous félicitent et encouragent par avance de "l'exploit" à venir. Les cyclos arrivent un à un car nombre d'entre eux ont travaillé ce jours. Ils sont plus jeunes et licenciés UFOLEP course, et sont venus en préparation de Bordeaux -Paris dans 2 semaines ainsi que Luchon -Bayonne.

Les organisateurs arrivent aussi et une collation avec boissons est offerte aux participants, sans oublier la carte de pointage et le déroulé du parcours. Serge Dutouron venu avec sa fille nous propose une "pasta party" chez lui au km210 (Le parcours passe devant sa maison).

Les 16 candidats, présents, nous voilà partis peu après 19h. Bien que le circuit soit majoritairement en montée pour se diriger vers Carmaux, la vitesse est élevée. Deux cyclos nous quittent pour aller à leur cadence au bout de 30km. Après le passage du point haut du parcours, dans une descente nous voilà ralentis car une voiture de la gendarmerie, en plein contrôle, clignote à tout va . Peu après celle-ci vient à ma hauteur et le gendarme me demande : Vous faîtes quoi ? Un brevet de 400 . Un quoi ?. un Brevet de 400 km. Bon courage et soyez prudents.

Au kilomètre 71, à Carmaux, le premier contrôle se fera dans une pizzera ( l'arrêt sera bref). La vitesse est très élevée (supérieure à 27km/h). Cela ne devrait pas faiblir car le tracé est maintenant réputé "plat".

Dans Albi des noctambules nous demandent de nouveau ce que l'on fait ?

A la sortie d'Albi, une tranchée en attente de macadam provoquera la chute de l'homme de tête ainsi que la crevaison de sa roue arrière. Fort heureusement, il n'est pas blessé et ne souffre d'aucune douleur.

La circulation de nuit à vélo reste dangereuse, même avec les puissants éclairages modernes. Les descentes rapides sont source de stress, car on ne bénéficie pas de l'éclairage des voisins de route.

A Grenade, au kilomètre 175, face à la magnifique halle centrale, le vice président du club de Caussade est présent; une table est installée, et une soupe bien chargée de vermicelle est proposée à la dégustation.

Nous aurons droit de plus, au jus de fruit, fromage, part de cake et bien sûr café.

Cet endroit est notre 2ème pointage.

 

Avant notre départ, Serge Dutouron s'informe de qui s'arrêtera chez lui pour manger des pâtes, afin de prévenir sa femme pour les quantités à préparer.

Moins de deux heures plus tard, nous voilà chez Serge, ou nous attends une table dressée comme pour un banquet de famille : Entrée, pâtes à volonté, fruit, fromage, saucisson, dessert. Bravo à madame Dutouron, car il n'est pas encore 4 heures lorsque nous arrivons chez elle.

 

Alors que le jour n'est pas encore apparu, nous voilà derrière la centrale de Golfech qui éclaire la nuit de ses innombrables lampadaires.

La vitesse augmente avec le lever du jour, et il y a même des accélérations dans les côtes;, c'est à ce moment là que ma chaine en profite pour sauter une première fois, puis une seconde, alors que je venais à peine de me replacer dans le groupe.

Après réparation, et une timide chasse sur le groupe, je renonce, et ferai seul les 140 derniers kilomètres de ce 400.

Je termine la série de côtes de Laplume, et rejoint Nérac, pour pointer à la première boulangerie venue, puis prendre un solide petit déjeuner sur la place du village.

Une partie du final se fera le long du canal, monotone mais reposant. J'y ferai une petite sieste de 30 minutes, avant de terminer vers 14 h 30 à Caussade, attendu par mon épouse Catherine.

Mes collègues de début de parcours en ont fini vers 13h...

 

Texte et photos : Saint-Clair M.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Merci à tous<br /> Amicalement<br /> St-Clair
Répondre
M
Bravo Saint Clair. Une grande admiration à vous tous et en particulier à toi. <br /> Dominique du Limoges Tandem Club.
Répondre
S
Merci Dominique,cela met un terme à 2années de diète.<br /> Je pense que c'est à ta portée, il faut juste oser.<br /> Amicalement St-Clair
B
Merci pour la relation que tu nous as faite de ces 400 km et bravo à toi
Répondre
A
Bravo Saint-Clair et merci pour le récit. A te lire ça paraît presque simple!!! Admiratif.
Répondre
M
Bravo Saint Clair, j'espère que ce beau récit donnera envie à tes compagnons avec lesquels tu roules habituellement.<br /> Rouler de nuit est très agréable surtout quand la température est douce.<br /> Bon courage pour la suite du programme, encore bravo.<br /> mjc
Répondre
S
Merci Jean Claude,<br /> La route de nuit est quand même un stress lié aux animaux, revêtement de la route, les decentes rapides sans visibilité et les voitures plus ou moins sympa.
J
Bravo Saint-Clair pour avoir réalisé ce brevet de 400 km et en plus de faire le récit du déroulement de ce défi.<br /> Chapeau l'ami !!!!<br /> Daniel.
Répondre