Un peu de Pâques-en-Quercy...le circuit aveyronnais

Publié le par Cahors CycloTourisme

Cajarc, départ pour la rando-vélo

A l'appel du club, une douzaine de licenciés et adhérents du club se sont donnés rendez-vous en ce beau dimanche de mai pour découvrir une partie du circuit aveyronnais du lundi de pâques.

Certains d'entre nous avaient largement œuvré durant tout le week-end pascal pour accueillir les 800 participants à la manifestation. De l'avis de tous, ce fut une grande réussite

Les bénévoles du club auraient bien aimé participer à la fête, mais trop occupés, ils n'avaient pu le faire.

C'est pourquoi, quelques uns d'entre nous avaient souhaité ce rendez-vous du dimanche 8 mai pour parcourir les belles routes aveyronnaises, au plus près d'un patrimoine peu connu par la plupart d'entre nous.

Dès la sortie du village, après avoir traversé le Lot, nous nous trouvions déjà dans le département voisin.

La Croix des Belges

Nos premier tours de roue vont nous conduire vers Saujac par une route tranquille et plane, jusqu'à l'entrée du village où une première "rampe" bien pentue annonce les premières difficultés. Un virage en épingle à la sortie du village marque le début de la montée vers le saut de la Mounine. La montée est plutôt régulière et finalement ne pose guère de problème. Avant d'arriver tout en haut, nous décidons de faire un hors circuit pour se rendre à la Croix des belges. Celle-ci fut érigée en 1940 lors de la débâcle qui avait entrainé le déplacement  de la population des régions du Nord (et donc de la Belgique) qui fuyait les zones de combat.

Ce point de vue, moins connu que le saut de la Mounine vaut le détour. La vue sur la vallée du Lot, le village de Cadrieu, mais aussi sur Cajarc et Montbrun,  est" époustouflante", à tel point que notre arrêt au Saut de la Mounine nous a paru "insipide". Un petit retour en arrière, et nous voila en route vers Lacapelle-Balaguier, que nous traverserons rapidement pour rejoindre les belles petites routes proposées par les organisateurs de pâques-en-Quercy,  qui ont revêtu à cette époque leur parure de printemps, avec un végétation en pleine régénérescence. Nous marquerons un très long arrêt au village de Sainte-Croix qui possède une très belle église fortifiée, mais aussi un centre ancien magnifique.

Sainte-Croix

Nous reprendrons la route pour atteindre la bastide royale de Villeneuve d'Aveyron, joyau aveyronnais, paré d'une architecture médiévale hors du commun. Nous traverserons le marché en admirant les magnifiques bâtisses, puis passant sous un porche fortifié, nous rejoindrons la place voisine où nous prendrons notre repas, comme d'habitude bien convivial.

En ce lieu, nous quittons le circuit de Pâques pour prendre un itinéraire moins tourmenté, au profil descendant, qui nous conduira au "Pont des 3 eaux" (ici c'est le confluent de trois rivières), puis à Saint-Julien d'Empare par la très sauvage vallée de la Diège. Nous nous arrêterons un long moment à Salles-Courbatiers près d'un lac pour admirer les "circonvolutions" d'un cygne mâle faisant le beau pendant que sa femelle travaillait à la confection de son nid. Ensuite, nous aurons une belle vue sur le château de Claunhac, avant d'entrer dans la vallée encaissée de la Diège, par une magnifique route jouant à "saute voir ferrée" à plusieurs reprises. Nous allons retrouver la rivière Lot à Livinhac le Bas, et allons la suivre jusqu'à Cajarc.

Montbrun

Nous traverserons la Madeleine, puis par une route plane nous rejoindrons le village bucolique de Balaguier d'olt (où l'eau est omniprésente avec notamment un très beau moulin).

Nous aurons une hésitation au moment de franchir le pont de Laroque-Toirac, mais la rude montée par le deuxième versant du Saut de la Mounine, nous a encouragés à rallier Cajarc en longeant l'ancienne voie ferrée (aujourd'hui colonisée par une flore luxuriante) reliant Cahors à Capdenac. Pour ceux qui ne connaissait pas, la vue de l'impressionnant château de Toirac, puis du non moins typique village de Montbrun compensera largement " les souffrances" évitées sur les pentes du côté de Camboulan.

Après les premiers échanges sur le vécu du jour, nous nous quitterons, enchantés de cette journée, où partage et amitié sont des mots qui collent bien au vécu de la randonnée.

Texte et photos : Guy Faure

 

 

 

Publié dans Vie du club

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Bravo pour cette initiative de randonnée, cela change des routes connues de notre région. Pour ma part j'aurais bien aimé faire parti du voyage mais l'empilage des années nous fait revoir nos ambitions, alors profitez de vos belles années.
Répondre