Un seul être nous manque...Jean-Pierre Gardillou

Publié le par Cahors CycloTourisme

Hommage à un grand ami de notre club


JP GardillouJean-Pierre était un être passionné dans tout ce qu’il faisait. Restaurateur réputé, il ne faisait jamais les choses à moitié, le travail était son crédo. Sa bonhomie, sa gouaille, son naturel optimiste faisait qu’il était apprécié de tous. Le peu de temps qu’il lui restait, il le consacrait à sa famille et à son « hobby », la pratique du vélo.

C’est naturellement que dans les années 70, il va rejoindre le club des « Cyclotouristes Cadurciens ». Les plus anciens se rappellent encore aujourd’hui des sorties en montagne et des nombreuses randonnées au long cours, réalisées en sa compagnie.

Pris par sa vie professionnelle, il prendra un peu de recul avec le club, pour y revenir à l’orée de sa retraite. C’est alors que les adhérents d’aujourd’hui de Cahors Cyclotourisme vont faire la connaissance d’un être exceptionnel, attentionné, serviable, au moral de fer.

Copie (3) de IMG 0083La maladie venant, bien entouré par sa fidèle Lili, il va faire de la pratique du vélo son principal atout pour vaincre son mal. Pendant ces années, parfois malgré les souffrances, il va vivre sa passion à fond, pour conjurer le sort. C’est très régulièrement qu’il parcourt ses 10 000 kilomètres annuels, participant à toutes les organisations du club, les brevets de 100 à 200 km, le Tour du Lot, les randonnées au long cours telles que « Figeac Super-Lioran », « Entre Lot et Dordogne » ou encore un périple de 800 km entre Cahors et Gérardmer dans les Vosges.

Animateur du groupe accueil de Cahors Cyclotourisme, il en devient le « moteur ». Avec celui-ci, il va sillonner les routes lotoises de part en part, choyant particulièrement la gent féminine qui l’accompagnait (ses filles disait‘il).

Il nous quitte en ayant réalisé une année 2013 exceptionnelle, participant à tous les brevets du club, aux grandes sorties comme Pâques en Périgord, la semaine internationale de Cyclotourisme à Nantes, au voyage en Corrèze et bien d’autres. DSCN2273

 

 

 

 

 

 

Fin novembre, son compteur kilométrique dépassait les 10 000 km, et encore le 10 décembre, avec ses amis du groupe "accueil" du club, il faisait un aller-retour Cahors-Cajarc.

A l'approche de Noël, la bonne étoile qui le guidait jusque là, a cessé de le protéger. Jean-Pierre nous a donné une leçon de courage et nous ne pourrons oublier sa bonne humeur qui nous accompagnait lors de nos sorties communes.

Hier, mercredi 22 janvier, dans la grisaille, c’est devant une foule immense (avec la quasi-totalité des membres du club actuels et anciens), qu’il a fait son dernier voyage, tout juste quelques jours après son ami Alain Dodé.

A tout jamais, Jean-Pierre, tu resteras dans nos cœurs.

Guy Faure

 

Photos : Henri L., Guy F.

23

Publié dans Vie du club

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Lulu 29/01/2014 21:55


Le Président du cyclo de Luzech, Paul Battut, que j'ai informé, adresse ses condoléances et  un message de soutien à Fabienne et Roland. 

CHAPOU Jean-Pierre 29/01/2014 18:06


Jean-Pierre quitte beaucoup trop tôt notre peloton de cyclistes.Je l'ai connu dès 1970.Je fréquentais alors, plusieurs jours par semaine,le restaurant de ses parents et c'est là précisément que
nous parlions de vélo,ce vélo qui allait nous permettre de nous retrouver plus tard.Il restera pour nous tous un ami qui a su par ses qualités humaines,se faire apprécier de tout le monde.C'était
un réel plaisir que de le côtoyer.Il laissera son empreinte et son souvenir alimentera désormais nos rencontres.


 

Lulu 28/01/2014 16:46


Encore une fois, la vie pointe son doigt d'épreuves et de peine...Toute notre affection  à Fabienne et Roland pour traverser ce moment de douleur.

Guy FAURE 28/01/2014 10:09


Les mauvaises nouvelles n'ont pas de cesse en ce début d'année. Je viens d'apprendre le décès du papa de Fabienne M. à Luzech. A Fabienne et Roland, sincères condoléances.

lacombe henri 27/01/2014 17:59


Il est difficile d'écrire ou de trouver les mots .D'habitude si prompt ,je n'y arrive pas.Je "cueille "pour toi ces quelques vers de Charles Baudelaire :


              ... Mais les vrais voyageurs sont ceux là seuls qui partent


                   Pour partir coeurs légers, semblables aux ballons


                   De leur fatalité jamais ils ne s'écartent


                   Et sans savoir pourquoi disent toujours :allons !


 

QUEHEN Geneviève et Jean-Luc 26/01/2014 20:31


Tu avais su me coacher par tes conseils fraternels et avisés . Ton courage et ta bonne humeur nous ont accompagnés tout au long de cette année 2013 où tu as toujours essayé de
faire le maximum de sorties avec "la petiote" comme tu disais si bien.  Tu vas terriblement nous manquer.

Michel Ponchet 24/01/2014 11:03


La maladie n'avait pas effacé le sourire de Jean-Pierre. Son moral était son seul remède, il avait raison. Je garderai le souvenir de sa bonne humeur et son amabilité ! Amitiés à ses proches, et
sa famille. Michel

Lulu 23/01/2014 22:35


Le club cyclo de Luzech témoigne sa sympathie, pour ce fidèle de "La Ronde Luzéchoise"...Le Président Paul Battut, se souvient, de l'accueil convivial  de Jean-Pierre, dans son restaurant et
plus particulièrement de son grand coeur et de sa générosité.


Lulu cyclote au nom du club de Luzech

Joseph Guégan 23/01/2014 21:51


Ces dernières années, Jean-Pierre m'a impressionné par sa volonté de vivre comme si de rien n'était. Je pense ne l'avoir jamais entendu se plaindre, bien au contraire il savait garder son air
jovial. Il nous a donné une leçon de vie et de courage.

Lulu 23/01/2014 19:04


Avec Hugues, nous avons un peu côtoyé, "ce gentlemen de la route", dans le groupe Accueil, au cours de cette année 2013. Sensibles à votre témoignage, nous nous y associons.Nous garderons de
Jean-Pierre, le souvenir d'un homme très sympathique et jovial,qui a vécu avec passion ses défis...


Amicales pensées

Daniel Jacquet 23/01/2014 18:34


 


C'est à Jean-Pierre que je dois mon retour au
club.                                               
  Ayant pris ma licence en 2001, je participais aux sorties hebdomadaires, mais à chaque fois je me faisais larguer, aussi pendant quelques années, j'ai continué à faire du vélo, mais tout
seul, en prenant quand même ma
licence.                                           
  Lorsque je partais à vélo, je rencontrais souvent un couple marchant sur la route de Flottes, puis un jour nos regards se sont croisés si intensément, que je me suis arrêté. Après avoir
expliqué que j' avais la licence au club et donné les raisons pour lesquelles je roulais seul, Jean-Pierre m'a proposé de rouler avec son groupe, au bout de plusieurs sorties avec Jean-Pierre,
Louis, Léo etc … je me suis intégré tout en douceur.             Cette anecdote montre encore une fois, l' esprit qu' avait Jean-Pierre (
gentil, plein d' humour et toujours joyeux malgré sa maladie
).                                                   
  Jean-Pierre fera toujours partie de l' histoire du club, nous ne pourrons pas l' oublier. Daniel.


 

Daniel Ar naudet 23/01/2014 11:53


Jean-Pierre, je l'ai connu lors de mon activité professionnelle à Cahors. Il participait aux sorties que nous organisions et il aimait bien se frotter aux plus véloces. Plus tard, nous aimions
nous rappeler ces bons moments.
Je garde de lui l'image d'une personne joviale et d'une totale gentillesse. Sa fin de vie il l'a menée en homme courageux. Il a vécu sa passion jusqu'au bout.
Nous ne pourrons t'oublier.


Daniel

Roland Mangin 23/01/2014 11:10


Pendant de longues années, il s'est battu contre la maladie avec courage et en la regardant bien en face. Pourtant il a toujours su que le crabe qui le rongeait serait le plus fort.


Je l'ai vu, en septembre, à la cyclo-découverte organisée pour la semaine de la mobilité, accompagner et couver son petit-fils sous la pluie. Ce jour-là, c'était le plus fier des papys.


Lors de notre séjour en Corrèze, une semaine plus tard, je l'ai vu créer l'ambiance le soir après avoir tenu à faire la totalité des parcours, plutôt corsés.  


Au moment du départ pour ce qui sera son dernier parcours à vélo, le 10 décembre, le thermomètre indiquait - 4°.


Fier, courageux, bon vivant, voilà l'image que je garderai de l'ami qui vient de nous quitter et qui nous manque déjà.


Roland