Vélocio, fondateur du cyclotourisme - 05

Publié le par Cahors CycloTourisme

Extrait du memento "Unité Histoire - FFCT 2007" publié avec l'aimable autorisation de la FFCT
 

Végétarien et grand randonneur
À partir de 1893, Vélocio se mit en quête peu à peu d'une bonne hygiène alimentaire et corporelle, faisant siennes les expériences et les conseils développés dans le cycliste par des médecins, quand il s'en trouvait bien.

Il devint végétarien et le resta toute sa vie. Mais sa conception du végétarisme n'était pas d'une extrême intransigeance. À partir du moment où il disposa de plusieurs développements, il se lança dans des randonnées de plus en plus longues qui laissaient incrédules ses contemporains. Son hygiène de vie l'aidait en ce sens.
  Il voulait montrer l'efficacité du régime végétarien et prouver quelles magnifiques bottes de sept lieues était la bicyclette. Et quel moyen économique de voyager ! Le kilomètre parcouru revenait à trois fois rien ! Il partait seul ou avec un ou deux compagnons pour les Alpes ou la Provence. À partir de 1900, il prit l'habitude de descendre, à Pâques, au pays du soleil.
Une pédalée non-stop et rapide de 2 ou 300 km puis quelques heures prises pour visiter un lieu, et enfin la remontée tambour battant à Saint-Étienne. Il allait ainsi à Marseille, à Cannes, à Nice... sa vie avait changé.

Les sept commandements de Vélocio
 

Publié dans FFCT Ligue Codep

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

bénédicte 08/07/2010 10:39



Je pense qu´il est très important d´avoir les idées peu conventionnelles car ce sont les idées qui pourraient changer tout.