Echos de la Semaine Fédérale Internationale de Cyclotourisme à Valognes (Manche)

Publié le par Cahors CycloTourisme

Village fédéral

Reportée l'an passé, cette 82ème Semaine Fédérale de Cyclotourisme a pu s'ouvrir enfin en cette année 2021...avec toutefois bien des contraintes, qui ont découragé bien des "cyclos" habitués à cette grande fête du vélo. Habituellement cette "grand-messe" du cyclotourisme, accueille de 10000 à 15000 participants, venus des quatre coins de l'Europe (et d'ailleurs). Cette année, c'est à peine 6000 courageux qui l'on retrouvent sur les route du Cotentin.

Cérémonie d'ouverture

Le "Pass sanitaire" obligatoire a sans doute lui aussi freiné les inscriptions, malgré que l'organisation ait mis en place un point pour la réalisation de tests PCR.

En cette période difficile, finalement, cela apporte de la fluidité sur les routes, mais aussi un nombre moindre de cyclos dans les points d'accueil et les lieux ce rassemblements.

Les contraintes sanitaires sont bien sûr bien présentes, et le port du masque est obligatoire dans tous les lieux très fréquentés.

Retrait des dossiers

Le samedi a été consacré aux retraits des dossiers d'inscription dans un haut lieu du débarquement des alliés, Sainte-Mère l'Eglise, zone de parachutage lors de la nuit du 6 juin 1944 (avec la folle histoire de cet américain resté accroché au clocher).

Par cette après-midi très chaude (après le passage d'un orage violent), ce fut une longue attente de centaines de cyclos, munis de leur "smartphone" pour prouver la présence du précieux sésame.

Quelques connaissances

 

 

En plus du bracelet "porte-monnaie électronique", nous serons équipés d'un second  que nous devrons présenter régulièrement pour pénétrer dans les lieux d'accueil.

Dimanche 25 juillet :

Une présence inattendue

Après une nuit de pluie, la matinée s'annonce plutôt agréable, malgré une température bien basse pour la saison.

Les organisateurs  ont prévu des circuits 50 à 170 km assez  doux pour la mise en bouche. Nous allons rouler au milieu des marais très présents en ces lieux, dont certains ont été des pièges pour les parachutistes américains de la "82ème airborne" qui ont sauté en ces lieux le 6 juin 1944.

Les belles normandes

Nous traverserons des paysages pittoresques, entourés de marais, de belles rivières très calmes, paradis d'oiseux migrateurs. Notre première surprise, sera la présence de cigognes en ces lieux. Les petits villages renferment de vrais trésors, avec la présence de beaux manoirs, d'églises  classées et parfois de petits châteaux.

Comme chez nous, où nos villages portent souvent une terminaison en "ac", ici la majorité des lieux ont une "consonance" en "ville"...

Monument à la mairie de Périers

Notre destination est Pont L'abbé Picauville, ville totalement reconstruite, après que de lourds combats aient détruits l'habitat existant.

Notre cheminement nous conduira à Périers, ville reconstruite en grès rose, autour de son église qui possède une flèche impressionnante de plus de 40 m de hauteur.

Notre retour va aussi nous conduire à travers le bocage où en plus des célèbres vaches de race normande, nous noterons la présence de quantité de structures qui se consacrent à la "gent équine".

Même si aujourd'hui le relief en "dent de scie" est plutôt sympathique, nous constaterons que le vent venu de la mer proche peut bien souvent entraver le cheminement même des "cyclos" les plus aguerris.

Etant proche de la Bretagne (il paraît qu'il y pleut plus qu'ailleurs)  avant de finir notre périple, nous aurons droit à une douche gratuite, les dieux du ciel ayant décidé qu'il fallait "arroser" à sa façon cette première

journée de notre Semaine fédérale.

Les grands circuits de 130 et 170 km  iront jusqu'à Saint-Lô, la Préfecture de la manche,  la capitale du cheval.

Pour nous, après nos 80 kms inauguraux, nous profiterons de l'après-midi, pour nous rendre sur le site du Village fédéral, et assister à la grandiose cérémonie d'ouverture de cette 82ème semaine fédérale, avec notamment l'arrivée des jeunes, ayant relié à vélo, Cognac, dernière ville organisatrice à Valognes .

Dimanche 26 juillet :

Aujourd'hui, l'organisateur nous propose un parcours qui nous conduira en des lieux riches d'un passé glorieux.

La météo est aujourd'hui très agréable ce qui augure d'une excellente journée.

La Haye aux Puits

Le début de notre parcours nous conduira encore à travers les marais pour nous rendre à la Haye du Puits, petite ville surmontée d'un imposant donjon. Ce lieu possède un patrimoine riche , mais aussi une histoire bien difficile vécue lors de sa douloureuse libération.

Entrée du Château de St-Sauveur le Vicomte

La suite de notre circuit va nous conduire de monts en monts, ce qui va occasionner quelques séances de "marche à pied" mémorables.  Atteindre le Mont de Doville (1 km à 10 % de moyenne) où le Mont Taillepied qui suit, laissera bien des traces, et l'arrivée au point d'accueil de Saint-Sauveur le Vicomte sera bienvenu.

Nous passerons un moment au point d'accueil, atteint après un passage au plus prêt du château, immense forteresse, aux prises aux bandes anglaises durant un demi siècle pendant la guerre de cent ans.

Le retour vers Valognes, par de magnifiques petites routes en "montagnes russes", tracées dans le bocage, sera bien difficile, car la grimpette des différents "tape-culs" a laissé bien des traces.

Nous laisserons la visite de Coutances et sa majestueuse cathédrale aux courageux  du circuit de 180 km. Pour notre part, les 90 kilomètres du jour, nous ont comblés.

L'après-midi ensoleillée, nous permettra de nous rendre au plus prêt de la mer sur le site d'Utah Beach, et de la multitude de musées et monuments jalonnant cette côte si meurtrie pour délivrer notre pays de l'occupant.

Mardi 27 juillet

Aujourd'hui, en se dirigeant vers le Nord et les côtes, nous savions que la tâche serait rude. La remontée à travers les soubresauts du massif armoricain allait s'avérer bien difficile. Conscient de la chose, nous choisirons un circuit adapté, avec un départ déporté, qui nous permettra malgré tout  de faire une partie de la côte Ouest de la presqu'ile. Les parcours réduits à partir de Valognes ne permettant pas cette option (hormis celui de 160 km), c'est du village de Couville que nous prendrons la route.

Benoitville

C'est par un "crachin" désagréable et par de petites routes en "tranchées", que  nous rejoindrons d'abord Benoitville, joli village bien décoré en l'honneur des cyclistes qui le traversent, Tréauville, puis après une descente abrupte le village côtier de Dielette (où nous ferons un petit arrêt pour une photo et admirer

Dielette

le magnifique paysage). Un peu plus loin, nous rejoindrons Siouville, haut-lieu du surf en Cotentin. Nous allons ensuite remonter sur le plateau (on passe de quelques mètres à près de 160 m d'altitude en quelques kilomètres, et cela bien mal aux jambes. Après Héauville et Vasteville, nous allons descendre une nouvelle fois au niveau de la mer à Biville et Vauville. Au passage, nous ne pouvons qu'être admiratif devant la beauté des hortensias dont chaque maison se pare.

De si beaux hortensias
Un si beau paysage

 A partir de ce lieu, nous roulerons sur la route des Caps. La remontée vers le point d'accueil de Beaumont La Hague sera réalisée avec beaucoup de difficulté. Néanmoins, la végétation est splendide, et le dépaysement total dans cette petite Irlande où falaises et landes fleuries dessinent un magnifique paysage. Toujours soucieux d'éviter les regroupements, nous ne nous arrêterons pas au point d'accueil (du reste, nous pratiquons ainsi tous les jours, ce que nous regrettons bien sûr, mais...). Il nous restera ensuite une trentaine de kilomètres pour rejoindre notre point de départ qui s'avèreront très difficiles, tant le relief est mouvementé. De guerre lasse, nous ferons un arrêt à Flamanville-Hague pour nous restaurer, et reprendre quelques forces pour les derniers kilomètres.

Ce fut une dure matinée, avec seulement 71 kms, mais un dénivelé de plus de 1000 m. Demain, à nouveau nous mettrons le cap au Nord, avec pour point d'accueil la ville de Cherbourg et un long passage en bords côtiers.

Texte et photos : Guy F.

 

Publié dans Semaines Fédérales

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Jean claude Malery 11/09/2021 12:35

Quel merveilleux décor, que nous avons de belles régions dans notre belle ???????? France.
Merci Guy pour toutes ces belles photos.
Jcmalery

Jean-Pierre Chapou 28/07/2021 16:56

En lisant ces lignes si bien agrémentées et illustrées par les photos,on voudrait pouvoir y être...Merci Guy de nous faire vivre vos premières journées à priori bien "remplies et physiques".

Daniel Arnaudet 28/07/2021 16:13

Merci de nous faire partager ces bons moments. Le Cotentin n’est pas tout à fait plat. Dommage de ne pouvoir participer à la semaine fédérale.
Profitez au maximum !
Daniel

millot jc 28/07/2021 09:54

Merci pour ce beau compte rendu et les magnifiques photos, cela vous change de nos beaux paysages lotois. Vous avez la chance...d'avoir le climat normand !!!

ANDISSAC Guy 28/07/2021 09:41

Merci Guy de nous permettre de participer ainsi à la SF de loin et confortablement installés.

Michel PONCHET 27/07/2021 20:59

Joli reportage presqu'en direct de la SF, on apprécie les détails et les photos. On s'y croirait. Bonjour amical aux Lotois présents, et bonne semaine à tous. Merci Guy.