Séjour club de septembre en Pays cathare (2)

Publié le par Cahors CycloTourisme

Lundi 8 septembre :

 

Aujourd’hui, nous allons faire une incursion entre Aude et Pyrénées-Orientales pour traverser les gorges de l’Agly au lieu-dit Galamus. Il s’agit d’un site exceptionnel tant les gorges sont étroites et impressionnantes.

Les randonneurs s’y rendront pour une petite marche au plus près, toujours guidés par le « G.O. », Maurice.

Les cyclistes après avoir grimpé le « Grau de Maury » par la face opposée à celle de la veille, fileront vers la vallée de l’Agly, en passant au-dessus de Maury par une très longue escalade, avant de rejoindre Rasiguères ; les plus motivés fileront vers Latour de France, Estagel, puis par une longue montée vers Bélesta, et rejoindront plus bas le barrage de Caramany où ils retrouveront le circuit commun.

Les autres, en longeant le barrage se rendront à Ansignan (où l’on pourra admirer un magnifique Pont – aqueduc datant de l’époque romaine). Puis, par les Gorges de l’Agly, ce sera Saint-Paul-de-Fenouillet, et enfin après une sévère montée, l’arrivée au point de vue de l’Ermitage, marquant l’entrée du site de Galamus.

DSCN2774Après les photos d’usage, nous reprendrons la route pour Cubières sur Cinobe, puis Soulatgé, par les petits cols de Bancarel et d’En Guilhem, et enfin Duilhac par les cols de Grès et de la Croix-dessus.

Le pique-nique, prévu initialement à Cubières, à la sortie des gorges, sera finalement pris, sous un ciel menaçant à la terrasse du restaurant du moulin…et ce, avant d’entamer la tournée des grands ducs…

En effet, Mas Amiel et Paziols (pour Nougaro, plus probablement pour le Fitou…) seront nos rendez-vous du jour. Mas Amiel, c’est le fief du vin de Maury. Accueillis par une charmante hôtesse, nous irons admirer les immenses foudres de 35 000 l avant de passer au caveau pour une dégustation de vins divers, la plupart doux et particulièrement fruités (pendant qu’à l’extérieur des trombes d’eau s’abattaient sur le vignoble alentour).

Les voitures « s’alourdissent », mais elles devront subir encore… les caves Bertrand-Bergé nous attendent à Paziols. Un sympathique vigneron (on est vigneron depuis six générations dans cette famille) va nous faire visiter son chai et nous expliquer avec passion les différentes étapes de la vinification de ce gouleyant « Fitou ». La dégustation qui va suivre va « enflammer » nos papilles de saveurs et d’arômes qui vont mettre toute la troupe en « effervescence ».

Le retour et le repas à l’auberge n’en seront que plus qu’animés et joyeux.

 

Mardi 9 septembre :

 

Les randonneurs prendront la route de Rennes-les-Bains pour un petit circuit d’environ deux heures dans les paysages du Haut-Razès, entre forêt, terrasses, escaliers, traces du temps et sites tels que la « Roche Tremblante » ou le « Fauteuil du Diable ».

Les cyclistes vont aujourd’hui, rouler sur un même parcours « truffé » de petits cols, mais avec des paysages « à couper le souffle » (au sens figuré, mais aussi au sens bien réel).

Le beau temps est revenu ce qui laisse augurer d’une très belle journée. Rapidement, après quelques kilomètres, nous atteindrons les premières rampes du point culminant de notre séjour, à savoir le col de la Redoulade à 752 m d’altitude. Quelques passages difficiles (mais très ombragés) nous conduiront au sommet sans trop de mal (non sans avoir eu très peur devant l’inconscience d’un chauffeur de poids lourd sans doute fâché avec le « gent » cycliste).

Après une longue descente et une belle vue sur le château d’Auriac, nous atteindrons les gorges de l’Orbieu et Pont d’Orbieu. Auparavant, nous avons été remis dans le droit chemin par un autochtone « cadurcien » (décidemment, cette région semble être un pays de cocagne pour nos concitoyens).

DSCN2781L’arrivée par une route forestière au col du Paradis fera l’objet d’une photo de groupe (nous pourrons ainsi prouver que notre place est bien au paradis !). A moins, que nous fassions un arrêt définitif à Bugarach, avec la certitude (non garantie) d’être éternels.

Le Pic du Bugarach qui nous domine est impressionnant, semblant écraser la vallée de son immensité…pas rassurant…nous préférons quitter ce lieu…mais les pentes du Col de Linas qui suit vont mettre nos muscles à « dure épreuve ». Passé cette difficulté, ce sera un retour tranquille vers Duilhac sous Peyrepertuse, en longeant une nouvelle fois la falaise supportant le majestueux château de Peyrepertuse.

Le pique-nique en commun sera pris près des superbes installations sportives du village (les retombées de Peyrepertuse…). L’après-midi, libre, verra les uns se diriger sur les traces des premiers hommes à Tautavel, d’autres à la recherche du trésor cathare à Rennes-le-Château, et enfin d’autres plus « casaniers », à « taper » la belote à l’hôtel.

La troupe réunie, nous finirons la soirée à Cucugnan ; nouvelles visites au boulanger, à la vierge enceinte, en attendant le rendez-vous fixé par le vigneron indépendant local (cadurcien de surcroit), et le repas à l’Auberge du Vigneron.

En guise de rendez-vous, c’est bel et bien un « lapin » que nous a posé notre homme ! Qu’à cela ne tienne ! Un coup de fil, et voila que celui-ci nous indique qu’il a du s’absenter pour une visite impromptue et imprévue dans le Lot ! Pire, il dit être en bonne compagnie, sablant le champagne, avec le frère d'une participate au séjour. L’intéressée n’en revient pas ! Et il y a de quoi, tant la probabilité d’un tel évènement était quasi-nulle ! Le repas qui va suivre n’en sera plus que convivial.

 

Mercredi 10 septembre :

 

Après une journée de la veille bien animée, il faut préparer son départ. Les vélos et bagages rangés, nous ferons tous ensemble, la visite du château de Peyrepertuse, avant de nous retrouver à l’auberge du Vigneron à Cucugnan pour le déjeuner qui marquera la fin de notre séjour. Vue Peyrepertuse10

Ce fut vraiment un très beau moment pour tous. Le mérite en revient principalement à Maurice et Guy qui ont fait un travail extraordinaire (avant et pendant) pour que ce séjour soit des plus réussi.

Qu’ils en soient chaleureusement remerciés.

Cahors Cyclotourisme

photo01.gifPhotos  : Henri L., Guy F.

Publié dans Séjours et voyages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Daniel Arnaudet 21/09/2014 16:54


Merci Guy de nous rappeler ces moments agréables. Félicitations à Maurice et Guy S. de nous avoir concocté ce séjour.
Daniel

Henri Lacombe 21/09/2014 11:05


bravo Guy pour ces superbes commentaires . Pour la petite histoire, le diable qui est en photo s'appelle Asmodée. C'est le gardien des trésors. Il est en faction dans l'église de Rennes le
Château et soutient ... un bénitier !!! En voyant la tête qu'il faisait nous n'avons pas insisté à chercher le trésor des Cathares !!!