Présentation

    : Cahors CycloTourisme Cahors CycloTourisme
    : Site officiel de Cahors CycloTourisme. Vie du Club, Randonnées, Voyages

Les Brèves

  • Reprise officielle des activités hebdomadaires au parking Saint-Georges en respectant les règles sanitaires - Retour à l'horaire d'hiver - Départ à 14h00
  • Jeudi 29 octobre : Permanence de 18h00 à 18h30 à la Barbacane, suivie de la réunion du Comité Directeur
  • Jeudi 7 décembre : Permanence de 18h00 à (renouvellement des licences) à la Barbacane
  • Jeudi 10 décembre : Permanence de 18h00 à (renouvellement des licences) à la Barbacane, suivie de la réunion du Comité Directeur
  • La semaine fédérale de Valognes (50) est reportée du 25 juillet au 1er août 2021
18 août 2013 7 18 /08 /août /2013 17:52

Jeudi 8 août : Nantes Cité des Ducs et Saint-Sébastien (2 circuits de 55 et 82 km).


Aujourd’hui, c’est journée « détente », avec l’habituel « pique-nique » géant. Les circuits sont adaptés, afin de faire une « coupure festive » avant les « échéances » suivantes. Adaptés, certes, mais changés par rapport au programme originel. Ce devait être un parcours « intra-muros » (d’une vingtaine de kilomètres) afin de nous faire visiter la ville, mais la réalité est tout autre avec des circuits qui nous conduiront rapidement en zone plus rurale. Après un passage dans les rues de Sainte-Luce, nous cheminerons longuement le long fleuve Loire, magnifique rivière, pour ensuite après Thoiré-sur-Loire faire une longue incursion dans un paysage de champs et de serres dédiés à la culture de la mâche et du muguet.

Espérant avoir une après-midi libre, nous avons choisi la distance la plus courte avec 55 km à parcourir. Le scénario ne sera pas celui-là, et la journée s’avèrera longue, tant nous serons pris par les impondérables dus à une telle organisation (et aussi à nos erreurs).

Après un coup d’œil au moulin à vent de Tue-Loup, puis à la Gentilhommière de la Meslerie, nous arrivons au Château de Goulaine où nous ferons un long arrêt. Sans doute, parce que les corps sont fatigués, mais aussi par ce que la beauté des lieux invite à s’arrêter un long moment. En plus de son musée aux papillons, ce château révèle l’histoire de la biscuiterie Lu. Malheureusement, nous ne pourrons faire la visite de celui-ci tant l’affluence est importante en ce lieu (Rolande et Guy se promettent de revenir dans l’après-midi). Après le passage dans les rues de Basse-Goulaine, c’est l’arrivée dans la ville de Saint-Sébastien dans la métropole nantaise. Un immense complexe sportif nous attend, mais pas seulement ! il y a là 5 à 6000 cyclotouristes déjà présents.

DSCN2029

DSCN2042

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pourrons-nous déjeuner ici ?

Nous restons aux abords, pendant que Jean-Luc va aux nouvelles. Pas de problème,

il y a à manger pour tout le monde ! Oui, mais ! Il y a une longue file d'attente devant les stands. Tant pis, nous allons tenter l’aventure. Ce sera une attente interminable pour obtenir une galette/poulet ou saucisse ! Puis tout autant pour s’offrir la glace italienne qui nous fait tant « saliver ». Après cela, certains tentent une sieste ! il nous reste une quinzaine de kilomètres pour rentrer à la Beaujoire, mais ceux-ci vont s’avérer bien difficiles. DSCN2048

DSCN2044

 

 

 

 

 

 

 

L'éléphant géant...et le carroussel

 

 

 

 

Heureusement, le détour par les anciens chantiers navals de Nantes (pour la visite des machines de l’île) mettra

un peu de gaité dans nos rangs. Plus que les cercles de Buren, laissés sur notre gauche, l’apparition de l’éléphant géant et du Carroussel extraordinaire vont nous ravir; ces réalisations tiennent vraiment du "fantastique". Ce quartier dédié à l’art, est en plein épanouissement et dans quelques années, il devrait être l’un des lieux les plus visités de France. Nous sommes près du cœur de Nantes, et retrouver notre chemin va devenir un « calvaire ». Interrogations à droite, interrogations à gauche…finalement une gentille « contractuelle » va nous permettre de retrouver le circuit du retour…que nous perdrons après un long cheminement le long de la Loire.

Après la traversée de Sainte-Luce, nous allons perdre à nouveau notre direction aux abords de la permanence, et prendre les flèches du matin qui vont nous ramener sur les bords de la Loire à Thoiré. Perdus au beau milieu des lotissements nous allons devoir retourner en suivant les flèches à l’envers ! Bien heureusement, un panneau indiquant la permanence sera salvateur.

Au bout du compte, 82 km parcourus au lieu de 55, et surtout beaucoup « d’agacements ». Une journée bien difficile, et les projets de visite de l’après-midi tombés à l’eau. Pour nous consoler de nos déboires, nous allons finir la soirée à la permanence autour du verre de l’amitié.

 

A suivre : Vendredi 9 août : L’Erdre et Chateaubriant (71 à 196 km)

 

Photos pêle-mêle : Guy F., Jean-pierre C., Daniel A., Geneviève Q.

photo01.gif

commentaires

Andissac Guy 23/08/2013 21:20


Rentré ce jour, je découvre tes récits de la semaine fédérale. Bravo Guy pour tout ce travail et merci pour les horizons ouverts.

lulu 23/08/2013 19:05


Allons, allons Guy! tu ne vas pas te laisser tourmenter et t'effondrer !! toi, le chevreuil sportif de ce groupe ...Vous avez composé des journées entières de
découvertes qui nous ont tous séduits ...La vie est ainsi faite, avec ses tracasseries! vite , zoom sur une autre page de richesse qui nous jette de l'or au fond des yeux . Une Fan, parmi tant
d'autres !!!

Roland Mangin 22/08/2013 10:07


Les journées se suivent sans se ressembler, Guy. C'est ce qui fait le charme du cyclotourisme. 12 000 cyclos en un même lieu pendant une semaine, il faut bien s'attendre à ce qu'il y ait parfois
un peu d'attente pour la saucisse.


Le matin aura été malgré tout bien sympa. L'éléphant, l'amitié et le verre pour oublier les déboires, ce n'est pas si mal, après tout !


Et merci pour la photo de LuLu jeune.


Roland